Chaos Island : The Lost World

 

Jeu de stratégie en temps réel

Sorti en 1997.

Disponible sur PC.

Edité et développé par Dreamworks Interactive.

 

Jeu atypique et inattendu dans la licence Jurassic Park de par son gameplay, Chaos Island souffre d'un manque de popularité malgré une bonne réputation auprès des quelques vieux fans qui ont eu la chance d'y jouer.

 

Trailer

 

 

Critique

Reprenant les grandes lignes de la progression du film Le Monde Perdu, le jeu propose de gérer le groupe conduit par Ian Malcolm pour recueillir des données sur les dinosaures d'Isla Sorna. Après avoir retrouvé Sarah dans la jungle et déniché Kelly dans la caravane, l'équipe sera au complet et aura tout loisir de monter des camps de base, construire des cache-en-l'air, apprivoiser des dinosaures et se défendre contre les chasseurs d'InGen.

En terme de gameplay, pour faire un parallèle avec les canons du genre STR, les personnages du film peuvent naturellement être assimilés aux "héros" chacun ayant ses capacités propres qui lui permettent d'être particulièrement efficace dans la réalisation de certaines tâches, Sarah se déplace très rapidement, Nick peut transporter plus de matériel, Eddie est le plus efficace au combat ... Le caractère unique de chaque personnage est renforcé par le doublage (assuré par les acteurs du film) et par un effort de caractérisation dans les interludes cinématiques et jusque dans les lignes de dialogues in-game teintées d'humour meta: Malcolm bafouille et s'inquiète en permanence de la santé de Kelly, Eddie est constamment flippé (il sait qu'il est mort dans le film et espère rester vivant dans le jeu) et Nick s'amuse à faire croire au joueur qu'il est Eddie. Il en résulte un certain attachement pour ces avatars (sans doute bien aidé par notre fanitude de base) et bien qu'aucun ne soit réellement décisif on regrette toujours d'en perdre un au cours d'une attaque.

Le rôle des unités de base qu'on envoie au casse-pipe échoue alors aux ... dinosaures. Elevés à partir d'oeufs trouvés dans des nids au cours de l'exploration de la map, chaque espèce est (là encore) l'instanciation préhistorique d'une classe habituelle de ce genre de jeu: encaisseur de coups (stégosaure et tricératops), combats au corps à corps (raptors, pachys et compys) et dégâts à distance (dilophosaure). Les scenarii des missions tentent de varier les possibilités offertes en ne mettant à disposition du joueur que les espèces les plus appropriées pour atteindre l'objectif en mettant à profit une capacité précise. Mais quand on galère avec deux compys et un Frère Tuck il est parfois difficile d'occulter que tout serait bien plus simple avec une petite escouade de tricés, et on termine la mission à l'arrache avec un seul perso à moitié mort, en comptant sur la vitesse de Sarah ou la résistance d'Eddie. 

Les missions justement sont de deux types : la partie posée nécessitant d'établir un camp de base et des installations solides avant d'atteindre l'objectif fixé, celles-ci se terminent régulièrement par une phase un poil ennuyeuse où après avoir nettoyé la map il n'y a plus grand chose à faire à part amasser les ressources suffisantes à la construction du bâtiment qui remplira l'objectif. Le deuxième type de missions est le raid éclair sur le camp adverse généralement pour libérer des dinosaures. En cela c'est intéressant de constater que le jeu tire des éléments de gameplay directement de scènes ou d'idées introduites par le film. Il fait également confiance au joueur pour connaitre ces codes et n'ajoute aucun élément didactique pour les noobs qui ne sauraient pas, par exemple, qu'il ne faut pas aller dans les hautes herbes.

En bref

Objectivement Chaos Island n'est sans doute pas un grand jeu, trop simple, un peu brouillon parfois dans la résolution des missions, mais il a le mérite de respecter et exploiter avec à-propos la licence Jurassic Park, et ici c'est tout ce qu'on lui demande.

L'avis du forum

Kiv : J'ai eu la chance d'y jouer il y a des années, c'est bizarre comme concept mais plutôt reussi. Je me suis amusé malgré que ce ne soit pas mon genre du tout.

Ce contenu vous a intéressé? Partagez-le :


Votre avis sur cette page