Les Dinosaures de "Jurassic Park III"

Page créée le 17-04-2012 - Mise à jour le 25-09-2022
Page rédigée par spyrex, membre du forum.

Jurassic Park /// introduit quatre nouvelles espèces sur Isla Sorna et fait réapparaître la plupart des dinosaures des deux précédents volets, même si beaucoup ne sont que des caméos : tricératops, corythosaure, stégosaure, parasaurolophus, brachiosaure, spinosaure, tyrannosaure rex, vélociraptor, compsognathus, ankylosaure, ptéranodon et cératosaure. Billy Brennan mentionne le baryonyx et le suchomimus, le gallimimus et le pachycéphalosaure figurent sur une échelle comparative de tailles supprimée et un certain nombre de fœtus de dinosaures non-identifiés sont visibles dans le centre de recherches d'InGen.

Par ordre d'apparition :

 

Triceratops

 

Étymologie : ''visage à trois cornes''

Classification : Ornithischien marginocéphale, famille des cératopsidés

Régime alimentaire : Herbivore

Époque : Crétacé supérieur (-68 à -66 millions d'années)

Répartition géographique : Colorado, Montana, Dakota du Sud, Wyoming (États-Unis), Alberta, Saskatchewan (Canada)

Dimensions : 7 à 9 mètres de long ; 5 à 10 tonnes (réalité) / 10 mètres de long (film)



Description : Triceratops figure sur le podium des dinosaures les plus renommés, l'archétype même du cératopsien : une tête surmontée d'une collerette osseuse, un bec crochu et trois cornes de kératine (la même matière que nos cheveux et ongles), une petite sur le nez et deux longues au-dessus des yeux. C'est la découverte de ces deux cornes en 1887 qui ont poussé le paléontologue Othniel Marsh à croire qu'elles provenaient d'un bison géant. Le crâne du tricératops était énorme : jusqu'à 2,80 mètres de long et près de 600 kilogrammes, car à la différence d'autres cératopsidés, sa collerette n'était pas allégée par des ouvertures. Il a été parfois suggéré que cet arsenal crânien jouait un rôle dissuasif, trop fragile pour le défendre, mais la présence de fibroblastes (cellules réparatrices) et de marques de cicatrisation sur la collerette semble indiquer qu'il utilisait bien cornes et collerette lors de combats entre membres de même espèce ou contre Tyrannosaurus rex, seul prédateur osant s'attaquer à lui. En 2009, il a été proposé que Torosaurus était la forme adulte de Triceratops, théorie depuis délaissée en raison de la découverte de spécimens de torosaures juvéniles.

Fidélité scientifique : Le trike de Jurassic Park /// est vu trop peu et de trop loin dans le film pour l'évaluer scientifiquement, mais le modèle informatique figure sur la charte de comparaison des tailles officielle. La taille est surestimée, égalant presque celle des stégosaures du précédent volet. Il est toujours doté de pieds d'éléphant, d'une collerette trop grande et de cornes et d'un bec trop petits. Son corps est trop allongé, par rapport à l'animal réel plus trapu. La peau ne semble plus posséder d'ostéodermes comme auparavant, ce qui est dommage.
En raison de sa courte apparition, il est difficile de retenir des points positifs de cette incarnation du tricératops, si ce n'est le fait que l'on en voit plusieurs se déplacer ensemble. Aucune preuve directe n'indique qu'ils vivaient en troupeaux, mais ce comportement est répertorié chez d'autres cératopsiens, et la découverte en 2012 de trois individus d'âges différents morts ensemble au Wyoming suggère qu'ils voyagaient sinon en troupeaux, au moins en famille.



Apparitions : Premier dinosaure visible à l'écran par le hublot d'un avion, le tricératops fait ici son apparition la plus fugace tous films de la franchise confondus, car on ne voit qu'un bref instant leur horde depuis l'avion, et on ne les revoit plus ensuite. Persuadé d'avoir été engagé comme guide, Grant essaie en vain d'intéresser Amanda Kirby en lui signalant la présence du troupeau.

Anecdotes :
- L'apparition du tricératops dans Jurassic Park /// est si brève que beaucoup de gens pensent qu'il est absent du film. Il reste néanmoins l'un des quatre seuls dinosaures à figurer dans les six films, avec le tyrannosaure, le vélociraptor et le parasaurolophus.
- Le modèle informatique du tricératops a été créé à partir de celui de The Lost World : Jurassic Park, comme en atteste la forme du crâne. Seules les couleurs des rayures changent. Dans le premier Jurassic Park, l'animal est exclusivement représenté par un animatronique.
- L'art conceptuel révèle que les trikes devaient à nouveau être visibles parmi les autres dinosaures lors de la scène de la berge après la volière, mais ont été supprimés, peut-être par manque de place.

 

Corythosaure

Étymologie : ''lézard à casque corinthien''

Classification : Ornithischien ornithopode, famille des hadrosauridés

Régime alimentaire : Herbivore

Époque : Crétacé supérieur (-77 à -75 millions d'années)

Répartition géographique : Alberta (Canada), Montana (États-Unis)

Dimensions : 7,5 à 10 mètres de long ; 2 à 4 tonnes (réalité) / 7 mètres de long (film)



Description : Plus obscur auprès du public que son proche parent Parasaurolophus, Corythosaurus est en revanche bien connu des paléontologues et des amateurs de dinosaures. Décrit en 1914 par le biais de deux spécimens bien conservés, ces fossiles furent malheureusement perdus deux ans plus tard lorsque le navire les transportant, le S.S. Mount Temple, fut coulé par un croiseur allemand. La crête en demi-cercle de Corythosaurus, remarquée pour sa ressemblance avec les casques militaires de la cité de Corinthe, était creuse et disposait d'une structure interne complexe, différente de celle de Parasaurolophus. Elle devait donc lui servir à la fois à parader et à émettre des sons graves. Comme les autres hadrosaures, le corythosaure avait une excellente ouïe, le rendant capable de déterminer à distance si l'appel provenait d'un congénère ou d'une espèce différente. Ce devait être un animal carthéméral, c'est-à-dire actif durant de courtes périodes à la fois le jour et la nuit, ce que l'on présume après avoir comparé la forme de son anneau sclérotique à celle des oiseaux et des reptiles actuels.

Fidélité scientifique : Le modèle informatique du corythosaure ayant été conçu à partir de celui du parasaurolophus, la fidélité scientifique par rapport à l'animal réel est globalement la même, notamment la constitution plus légère, les proportions plus courtes, les pieds plus grands, les bras et la crête plus petits, le manque de kératine sur le bec et la bipédie privilégiée à la quadrupédie.
Dans le film, on les voit vivre mélangés à des parasaurolophus, ce qui est probable étant donné que les deux dinosaures étaient contemporains et que les différences entre leur crête et leurs sons devaient leur éviter de se confondre entre eux. Les couleurs du corythosaure, plus vives et variées que celles de beaucoup d'autres dinosaures de la série, sont une interprétation bienvenue.



Apparitions : Le corythosaure compte parmi les premières espèces vues à l'écran par le hublot de l'avion, en même temps que le tricératops. Pendant le survol, on aperçoit déjà les troupeaux de corys mêlés à ceux des parasaures. Les protagonistes ont l'occasion de les voir de beaucoup plus près à la sortie du laboratoire d'InGen lorsque, poursuivis par des raptors, ils dérangent un troupeau et provoquent une débandade.

Anecdotes :
- Comme le tricératops, le corythosaure devait réapparaître dans la scène de la berge, mais a certainement été supprimée faute de place.
- Le corythosaure est physiquement absent du premier Jurassic Park, mais on le voit sur une fresque du restaurant du centre des visiteurs aux côtés d'un tricératops, d'un iguanodon, d'un tyrannosaure et de vélociraptors. La fresque est inspirée du célèbre tableau Guernica de Pablo Picasso.
- Un hadrosauridé muni d'une crête semblable à celle de Corythosaurus apparaît dans les storyboards de Jurassic World, mais on ignore si cette espèce était prévue pour le film ou si elle n'a été utilisée qu'en tant que placeholder. Il est possible qu'il s'agisse de Nipponosaurus, cette espèce possédant une crête similaire et figurant parmi les hologrammes du centre de la découverte.
 

 

Stégosaure

 

Étymologie : ''lézard à toit''

Classification : Ornithischien thyréophore, famille des stégosauridés

Régime alimentaire : Herbivore

Époque : Jurassique supérieur (-155 à -145 millions d'années)

Répartition géographique : Colorado, Montana, Oklahoma, Utah, Wyoming (États-Unis), Batalha (Portugal)

Dimensions : 6 à 9 mètres de long ; 3 à 5 tonnes (réalité) / 12 mètres de long ; 7 tonnes (film)



Description : Quatre pattes, une petite tête, un dos parsemé de plaques osseuses et une queue hérissée de quatre longues épines : le physique de Stegosaurus était fait pour la célébrité. Lorsque sort The Lost World : Jurassic Park, le stégosaure fait déjà partie intégrante de l'imagerie du Jurassique au milieu des diplodocus et des allosaures. Pourtant, la fonction des plaques et de la queue à épines (familièrement appelée ''thagomizer'' d'après un dessin humoristique américain) fait débat depuis sa description en 1877. Des cicatrices sur des vertèbres d'Allosaurus indiquent que le thagomizer était une arme de défense, ce que ne devaient pas être les plaques dorsales, trop fragiles. Une théorie largement répandue veut qu'elles aient aidé l'animal à réguler sa température ou à dissuader les prédateurs en se parant de rouge grâce à des vaisseaux sanguins. Un tel dispositif de défense aurait pu mettre l'animal en danger en cas de blessure, et elles étaient de plus couvertes de kératine, pas de peau. Leur taille suffisait à faire paraître le stégosaure plus imposant qu'il ne l'était.

Fidélité scientifique : Le modèle du stégosaure n'a pas changé pour le nouveau film, sorti deux ans avant que la découverte du spécimen ''Sophie'' ne remette en cause son anatomie. D'après la charte officielle des tailles, il reste donc surdimensionné et garde l'allure qu'il avait dans les années 1990, dont les jours charnues, les pieds et la peau d'éléphant, la pointe de la queue raide, les plaques dorsales dépourvues de kératine supplémentaire et disposées par paire.
Comme dans le film précédent, le stégosaure se déplace correctement en troupeaux.



Apparitions : On aperçoit un troupeau de stégosaures lorsque l'avion survole Isla Sorna, puis à nouveau lorsque les survivants longent en bateau une rive où se côtoient différentes espèces d'herbivores.

Anecdotes :
- Au cours de leurs deux apparitions, les stégosaures sont vus en compagnie d'ornithopodes. Dans la réalité, on suppose que Stegosaurus avait une relation symbiotique avec Camptosaurus, les traces de pas des deux dinosaures ayant été retrouvées ensemble.
- Le stégosaure fait partie, avec le tyrannosaure, le vélociraptor, le tricératops et le parasaurolophus, des seules espèces de dinosaures apparues dans tous les films.
autres films à n'avoir reçu aucune modification physique (vélociraptor, brachiosaure, tricératops) ou d'autres couleurs (tyrannosaure, parasaurolophus).
 

 

Parasaurolophus

Étymologie : ''proche du saurolophus/lézard à crête''

Classification : Ornithischien ornithopode, famille des hadrosauridés

Régime alimentaire : Herbivore

Époque : Crétacé supérieur (-76 à -73 millions d'années)

Répartition géographique : Alberta (Canada), Nouveau-Mexique, Utah (États-Unis)

Dimensions : 9 à 10 mètres de long ; 2,5 à 5 tonnes (réalité) / 7 mètres de long (film)



Description : Si son nom difficile à prononcer est peu connu du grand public, Parasaurolophus fait partie de ces dinosaures dont le physique est familier même des non-initiés. La principale explication de ce succès est la crête tubulaire de près d'1,8 mètre sur sa tête, dont l'utilité a suscité plusieurs hypothèses plus ou moins farfelues depuis sa description en 1923, certains prétendant qu'il s'agissait d'un tuba pour respirer sous l'eau, d'un moyen de réguler sa température, ou même qu'elle lui servait à cracher du feu ! Aujourd'hui, les savants penchent pour deux fonctions : la reconnaissance entre individus, sexes ou espèces, et la production de sons à basse fréquence lui permettant de communiquer sur de longues distances, pour se courtiser ou signaler la présence d'un prédateur. L'étude du crâne a également permis de constater que l'animal disposait d'une excellente vue et était sans doute diurne. Comme les autres hadrosauridés, il était à la fois bipède et quadrupède, se déplaçant la plupart du temps à quatre pattes mais pouvant se dresser sur deux pour courir.

Fidélité scientifique : Le parasaurolophus du film est identique à celui de The Lost World, à l'exception des couleurs. Il n'est pas précisé s'il s'agit d'un dimorphisme sexuel ou d'une simple variante esthétique. Comme les précédents, il est trop court et légèrement bâti, plus souvent bipède que quadrupède, a les bras trop petits, le cou trop incurvé, la crête tubulaire trop fine et les cris trop aigus.
Les parasaurolophus sont vus se déplaçant en troupeaux en compagnie de corythosaures, ce qui était vraisemblable dans la réalité puisqu'ils vivaient à la même époque et au même endroit. De nos jours, il n'est pas rare de voir différentes espèces d'herbivores vivre côte à côte pour augmenter leurs chances face aux prédateurs.



Apparitions : Il fait partie des cinq espèces visibles depuis l'avion à l'arrivée sur Isla Sorna, avec les corythosaures, les brachiosaures, les tricératops et les stégosaures. Après la première attaque du spinosaure, les personnages tombent sur un spécimen mort... dont se nourrit un tyrannosaure. Encore plus tard, un troupeau mixte de parasaures et de corys sont surpris par l'arrivée des personnages qui cherchent à échapper aux raptors. Dans leur panique, ils partent en débandade. Enfin, la dernière apparition du parasaurolophus se fait sur la berge après la scène de la volière, mais cette fois sans le corythosaure.

Anecdotes :
- Les couleurs du parasaurolophus de Jurassic Park /// mélangent le vert de ceux du premier film et les rayures horizontales de ceux du second.
- Le troupeau effrayé par les humains et les raptors ne devait compter que des parasaurolophus, mais le réalisateur et le responsable des effets spéciaux désiraient plus de variété visuelle. Ils ont donc ajouté le corythosaure, déjà présent dans le script originel de The Lost World sous le nom de ''corinthosaurus''.
- Dans la novélisation du film, la carcasse dont se nourrit le t. rex est identifiée par Grant comme appartenant à un datousaure, un sauropode de taille moyenne chinois. Le script original se contente de décrire le corps comme étant celui d'un sauropode, sans préciser son nom. Ce détail est changé dans le film afin de réutiliser la charogne de parasaurolophus créée par le studio pour The Lost World.
 

Brachiosaure

Étymologie : ''lézard à bras''

Classification : Saurischien sauropodomorphe, famille des brachiosauridés

Régime alimentaire : Herbivore

Époque : Jurassique supérieur (-154 à -150 millions d'années)

Répartition géographique : Colorado, Oklahoma, Utah, Wyoming (États-Unis)

Dimensions : 20 à 22 mètres de long ; 23 à 35 tonnes
 


Description : Avec Brontosaurus, Diplodocus et Apatosaurus, Brachiosaurus fait partie des sauropodes (dinosaures à long cou) les plus célèbres, et son allure est instantanément reconnaissable grâce à ses pattes antérieures plus longues que les postérieures, son cou relevé en diagonale et sa queue proportionnellement assez courte. Au moment de la description de l'animal en 1903, les savants supposaient que le brachiosaure était un animal aquatique en raison de la haute position de ses ouvertures nasales. Il aurait alors passé le plus clair de son temps sous l'eau, seule la bosse de sa tête dépassant pour respirer, ce qui l'aurait aidé à supporter son poids. Cette théorie a été réfutée en raison de son anatomie plus proche de celle des animaux terrestres. De plus, la pression de l'eau l'aurait empêché de respirer correctement. Brachiosaurus devait ingurgiter d'énormes quantités de végétaux, près de 400 kilogrammes par jour. Pour éviter la concurrence avec les autres sauropodes qu'il côtoyait, il se nourrissait principalement des branches situées les plus en hauteur.

Fidélité scientifique : Le brachiosaure de Jurassic Park /// diffère de celui de Jurassic Park sur plusieurs points, notamment la couleur et la forme du crâne, mais il garde un cou trop souple, une peau et des pieds de pachyderme (il devrait avoir trois griffes sur les pattes arrière et une sur les pattes avant) et des narines trop hautes sur le crâne.
On remarque que la bosse crânienne de cette version est moins surélevée que dans le premier film, ce qui le rapproche davantage de Brachiosaurus altithorax que de Giraffatitan (anciennement Brachiosaurus) brancai, le modèle du brach du film original. Elle est d'ailleurs plus semblable à une crête qu'à une bosse. La forme de ses dents est également légèrement différente. Si le premier brach était brun, celui-ci paraît vert rayé de vert plus pâle, avec le sommet du crâne rouge. En soi, des couleurs vives chez des animaux géants ne sont pas impossibles puisqu'ils n'ont pas besoin de camouflage. Ainsi, les girafes ont des motifs voyants, mais pas les éléphants. Difficile donc d'en savoir plus. Une théorie populaire chez les fans veut que ces brachiosaures soient des mâles, alors que ceux du premier sont des femelles. Cependant, cela n'explique pas le changement de forme du crâne, d'autant que tous les brachs vus dans Jurassic Park /// sont verts. Un dimorphisme sexuel serait plutôt la présence ou l'absence de rouge au sommet de la tête.


Apparitions : On aperçoit d'abord les brachiosaures depuis l'avion, très rapidement. On les voit plus nettement au sortir de la scène de la volière, sur la berge, parmi d'autres dinosaures. Quatre brachs, dont un à la bosse crânienne rouge, s'approchent alors du bateau par curiosité et mugissent.

Anecdotes :
- D'après Grant, les troupeaux de brachiosaures sont dirigés par un mâle alpha. Dans le registre fossile, rien ne confirme ni ne contredit ce type de comportement.
- Jurassic Park /// confirme l'existence de brachiosaures sur Isla Sorna, après leur absence du film précédent. Ils étaient cependant censés figurer dans la scène du safari dans les plaines avant d'être remplacés par le mamenchisaure.
- Une fiche d'informations promotionnelle du film situe la longueur de l'animal à 52 pieds (15,8 mètres), ce qui indique qu'ils n'ont pas pris en compte la longueur du cou. En outre, elle avance que Brachiosaurus vivait au début du Crétacé en plus du Jurassique, en Amérique du Nord, en Afrique et en Europe. En réalité, les spécimens africains ont été reclassifiés en tant que Giraffatitan, et les spécimens européens en tant que Lusotitan.

 

 

 

Spinosaure

Étymologie : ''lézard à épines''

Classification : Saurischien théropode, famille des spinosauridés

Régime alimentaire : Carnivore, piscivore

Époque : Crétacé supérieur (-99 à -93 millions d'années)

Répartition géographique : Oasis d'Al-Bahariya (Égypte), plateau des Kem Kem (Maroc), Tataouine ? (Tunisie), Agadez ? (Niger), oued Guir ? (Algérie)

Dimensions : 10 à 15 mètres de long ; 6 à 10 tonnes
 


Description : Depuis les années 2000, le spinosaure est réputé pour être le plus grand prédateur de tous les temps, et c'est Jurassic Park /// qui l'a sorti de l'anonymat et propulsé au rang de star en un temps record. Son histoire est pourtant voilée de mystère et d'incertitude : décrit en 1915 et reconstitué comme un carnosaure classique en dehors de sa voile dorsale, Spinosaurus vit ses restes disparaître sous les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. De nouveaux éléments découverts dans les années 1990 le dotèrent d'un museau crocodilien et d'une taille hors du commun : plus de 18 mètres de long ! La dépiction populaire de Spinosaurus en tant que machine à tuer indestructible durera jusqu'en 2014, où sa taille sera revue à la baisse et il sera envisagé comme un dinosaure aquatique quadrupède, puis bipède mais aux jambes raccourcies. Enfin, la forme aplatie de sa queue sera révélée en 2020, confirmant son mode de vie semi-aquatique. Sa voile dorsale devait servir à paraître plus imposant, à séduire les partenaires et à réguler sa température corporelle.

Fidélité scientifique : Vingt ans plus tard, la silhouette de Spinosaurus n'a plus rien à voir avec celle de 2001. Le spinosaure est passé de superprédateur principalement terrestre à étrange animal piscivore qui passait le plus clair de son temps dans l'eau. La reconstitution du spinosaure par Jurassic Park /// était assez proche des connaissances scientifiques de l'époque et contrastait avec les représentations traditionnelles grâce à la découverte d'un crâne pendant le tournage du film.
Il demeurait tout de même un certain nombre de différences entre l'animal du film et l'image que s'en faisait la paléontologie. Même si le museau était plus allongé que dans d'autres représentations, il restait trop épais et pas assez incurvé. La dentition ressemblait plus à celle d'un carnosaure que d'un spinosauridé, dont les dents côniques et effilées les aidaient à retenir les poissons. Les narines auraient dû se trouver plus loin encore du bout du museau, de manière à pouvoir l'immerger dans l'eau pour pêcher tout en continuant à respirer. La forme des yeux a été modifiée pour lui donner un air plus ''vicieux'' de monstre de cinéma. Le vrai spinosaure avait une crête entre les deux yeux, mais celui du film en possède deux, une devant chaque œil, et dont la forme rappelle celles d'Allosaurus. Son cou est trop court, ses bras sont trop longs et développés, ses mains sont en pronation et les griffes sont trop épaisses et courbes, les vraies s'apparentant plus à des lames pour la pêche. La queue était proportionnellement trop courte, et la voile trop petite – on pense maintenant qu'elle occupait tout son dos et avait probablement la forme d'un M.
Les différences qui vont suivre sont, elles, dues à des découvertes postérieures à la sortie du film. La plus évidente est la carrure de théropode classique aux jambes longues et solides ; on sait maintenant qu'elles étaient très courtes, ce qui rend impossible la grande vitesse du spino du film. En 2014, on théorisait que l'animal aurait pu être quadrupède, mais il est maintenant couramment admis que Spinosaurus restait un animal bipède. Ses pieds n'étaient pas aussi épais, mais plutôt plats et sans doute palmés pour faciliter la nage. Normalement réduit chez les théropodes, le quatrième orteil de Spinosaurus était plus grand et touchait le sol, aidant l'animal à supporter son poids. En 2020, on a découvert que sa queue était plate et surmontée d'une crête comme celle d'un têtard, certifiant qu'elle servait à le propulsait dans l'eau.
Même avant cette découverte, le spinosaure du film est montré capable d'attaquer sous l'eau, lors d'une scène qui s'inspire du chapitre du roman où le tyrannosaure attaque à la nage Grant et les enfants à bord d'un bateau. Étonnamment, et contrairement aux tendances de la franchise, le spinosaure n'est pas surdimensionné, l'échelle comparative officielle lui conférant la taille fort raisonnable de 13 mètres de long. Si l'on regarde les plus grands théropodes autres que Spinosaurus, tels Tyrannosaurus rex, Giganotosaurus ou Mapusaurus, on remarque qu'ils plafonnent tous à une longueur comprise entre 12 et 13 mètres, ce qui est la taille maximale imposée par la gravité à des êtres bipèdes à longues jambes. Spinosaurus esquive la règle grâce à ses habitudes aquatiques et à ses courtes jambes qui le rapprochent du sol, lui permettant d'atteindre la longueur impressionnante de 15 mètres de long. Le spino du film peut se permettre la stature des autres théropodes sans défier les lois de la physique puisque sa taille est limitée à 13 mètres.


Apparitions : Remplaçant pour la première fois le tyrannosaure sur le logo du film, le spinosaure est le nouveau dinosaure-vedette de Jurassic Park ///. On entend d'abord son rugissement dans la jungle près de la piste d'atterrissage de l'avion. Grant stipule immédiatement que l'animal semble plus gros qu'un tyrannosaure. Alors que l'avion redécolle, Cooper, un des mercenaires, tente de faire signe à l'avion de revenir le chercher, mais il se fait dévorer par surprise par un spinosaure ayant surgi sur la piste. L'avion heurte le haut de sa voile dorsale et s'écrase dans un arbre. Le spinosaure entreprend alors de démonter l'épave de l'avion pour en extraire les occupants et tue Nash, le second mercenaire. Les survivants s'échappent brièvement, mais une rencontre inopinée avec un t. rex les reconduit droit sur le spinosaure. Les deux carnassiers se battent, le tyrannosaure ayant l'avantage pendant la majorité du combat avant que le spinosaure ne parvienne à lui briser le cou. Bien plus tard, le spino interrompt les retrouvailles entre les Kirby et leur fils, faisant connaître sa présence grâce à la sonnerie du téléphone par satellite dans son estomac (clin d'œil au crocodile de Peter Pan), que Nash avait sur lui avant de se faire dévorer. Les protagonistes s'échappent une fois de plus en se réfugiant dans l'entrée de la volière, et découvriront par la suite le téléphone dans les fientes du prédateur. Le spinosaure attaque une dernière fois les personnages sur le bateau qu'ils ont trouvé sur la rivière. Grant appelle Sattler et lui fait connaître à temps sa présence sur Sorna, et après une longue scène d'action sous la pluie, utilise une fusée de détresse et l'essence du bateau pour provoquer un incendie qui contraint le théropode géant à battre en retraite.

Anecdotes :
- Plusieurs théropodes furent envisagés pour remplacer le t. rex, dont le baryonyx et le suchomimus mentionnés dans le film par Billy Brennan, mais le spinosaure fut choisi grâce à sa taille et à sa voile dorsale.
- Le combat contre le tyrannosaure, hommage à King Kong et aux films de dinosaures en stop-motion, a été largement repris dans d'autres médias mettant en scène des dinosaures, certains gardant la victoire du spinosaure (Jurassic : The Hunted, Teen Titans), d'autres inversant la tendance (Dinosaur King, Primal Carnage).
- Deux scènes coupées envisageaient une fin différente pour le spinosaure : une où il se faisait tuer par des raptors attirés par la chambre de résonance artificielle de Grant, et une où il se battait contre l'armée. Au final, le spinosaure est un des rares dinosaures antagonistes de la saga à survivre à la fin, contrairement à la Grande, à l'indominus rex, à l'indoraptor ou au giganotosaure.

 

Tyrannosaure rex

Étymologie : ''lézard tyran roi''

Classification : Saurischien théropode, famille des tyrannosauridés

Régime alimentaire : Carnivore

Époque : Crétacé supérieur (-68 à -66 millions d'années)

Répartition géographique : Montana, Wyoming, Utah, Texas, Colorado (États-Unis), Alberta, Saskatchewan (Canada)

Dimensions : 12 à 13 mètres de long ; 7 à 9 tonnes



Description : S'il ne fallait retenir qu'un seul dinosaure, ce serait celui-ci. Depuis sa description en 1905, Tyrannosaurus rex a défié l'imagination des foules et atteint une popularité qu'aucun autre dinosaure n'est jamais parvenu à égaler. Il est le seul dont le nom scientifique complet est connu du grand public, fréquemment abrégé en T. rex, et est considéré dans l'imaginaire collectif comme le roi des dinosaures. Il s'agissait de l'un des plus grands carnivores ayant jamais existé, et même si la découverte d'autres prédateurs géants comme Giganotosaurus ou Carcharodontosaurus lui ont depuis disputé la première place, les récentes estimations tendent à montrer qu'il gardait un léger avantage sur eux (seul Spinosaurus le surpassait en taille en raison de son anatomie insolite). Grâce à plusieurs squelettes, dont certains presque complets comme les spécimens ''Sue'' et ''Scotty'', T. rex est le sujet de nombreuses études qui en révèlent beaucoup sur lui : entre autres, il connaissait une poussée de croissance très rapide à la moitié de sa vie et vivait rarement au-delà de trente ans, ses petits bras ont évolué pour éviter de gêner ses mâchoires et auraient pu lui servir à stimuler ses partenaires pendant l'accouplement, et sa morsure était la plus puissante de tous les animaux terrestres, capable de broyer les os avec une force de près de 6 tonnes. Cette prouesse s'explique par des dents atteignant parfois 30 centimètres de long qui, contrairement à celles d'autres théropodes comme Allosaurus, n'étaient pas plates et acérées mais épaisses et contondantes, faites pour écraser et non pour déchirer. Additionnellement, une étude de mars 2022 suggère qu'il existait trois espèces de Tyrannosaurus au lieu d'une, T. rex, T. regina et T. imperator. En juillet 2022, il a été conclu que les éléments confortant cette hypothèse étaient insuffisants.
Fidélité scientifique : Même si l'animatronique du t. rex mâle de The Lost World a été brièvement réutilisé, le t. rex de Jurassic Park /// est un nouveau spécimen, d'un vert plus vif et légèrement moins imposant (37 pieds de long, soit 11,2 mètres). Outre les différences physiques habituelles avec son modèle réel, à savoir la forme du crâne, l'absence de lèvres, les pieds et les bras plus grands, les mains en pronation, la vision basée sur le mouvement et la musculature moins importante, le film présente le tyrannosaure comme un charognard, se nourrissant d'animaux déjà morts. Ce changement a été fait à la demande de Jack Horner, le paléontologue consultant de la franchise, qui ne considérait pas le t. rex comme un prédateur. Les preuves sont pourtant nombreuses : une vision binoculaire lui permettant de voir en trois dimensions, l'absence d'autres grands prédateurs dans le milieu où il vivait, et surtout la découverte de fossiles d'herbivores, notamment d'Edmontosaurus, présentant des marques de morsure cicatrisées, ce qui prouve qu'il s'attaquait à des proies vivantes. Lors du combat contre le spinosaure, le t. rex saisit fermement le cou de son adversaire dans ses mâchoires. L'affrontement aurait dû prendre fin à cet instant, car il est difficile d'imaginer un être vivant capable de survivre à une telle morsure et de s'échapper de son étreinte. En outre, Eric Kirby possède une fiole contenant de l'urine de t. rex pour éloigner les dinosaures plus petits, mais qui attire également l'attention du spinosaure. On peut supposer que ce dernier considère les grands carnivores comme des rivaux dangereux pour son territoire. Néanmoins, on ignore si les dinosaures urinaient et déféquaient séparément comme les mammifères, ou s'ils expulsaient tous les déchets en même temps comme les oiseaux.
Globalement, le rôle du tyrannosaure est très secondaire dans cet opus, et se résume principalement à établir le nouveau statut d'antagoniste principal du spinosaure.



Apparitions : Après avoir échappé une première fois au spinosaure, les personnages principaux tombent sur un tyrannosaure en train de dévorer une carcasse. Grant ordonne aux autres de ne pas bouger, mais un rugissement du carnivore les pousse à prendre la fuite. Tombant de Charybde en Scylla, ils se retrouvent à nouveau face au spinosaure, qui défie l'autre théropode en duel. Manquant d'écraser Grant, le t. rex domine les trois-quarts du combat, jusqu'à ce que le spinosaure lui brise la nuque.

Anecdotes :
- Lors du combat, la plupart des plans mettant en scène les animatroniques ont été supprimés suite à un accident : à la fin d'une longue session de tournage, un coup de patte de l'animatronique du spino a accidentellement décapité celui du t. rex ! L'animatronique reste visible lorsque le t. rex est au sol, tué par le spino, et un plan de coup de patte reste visible dans la bande-annonce.
- Une théorie de fan prétend que le t. rex de Jurassic Park /// est en fait le bébé du deuxième film ayant terminé sa croissance. Matt Winston a démenti cette théorie, ainsi que celle voulant qu'il s'agissait du mâle adulte ; l'individu du film n'est apparu nulle part ailleurs.
- Même si Jack Horner voulait que le tyrannosaure soit représenté comme un charognard, plusieurs éléments le contredisent : outre le fait qu'il se soit lancé à la poursuite des humains, un storyboard décrit la carcasse qu'il mange comme un ''t. rex kill'', ce qui sous-entend qu'il l'a tué lui-même.
 

 

Compsognathus

Étymologie : ''mâchoire délicate''

Classification : Saurischien théropode, famille des compsognathidés

Régime alimentaire : Carnivore, insectivore

Époque : Jurassique supérieur (-150 millions d'années)

Répartition géographique : Bavière (Allemagne), Provence (France), Guimarota ? (Portugal)

Dimensions : 1 à 1,4 mètre de long ; 2 à 3,5 kilogrammes



Description : Pendant de nombreuses décennies suivant sa description en 1859, Compsognathus détenait le record du plus petit dinosaure au monde, même si d'autres espèces découvertes depuis étaient plus petites encore, comme Epidexipteryx. Depuis son apparition dans les films Jurassic Park, il est devenu le petit dinosaure typique, repris dans d'autres œuvres de fiction. Il n'est connu que par deux spécimens fossiles (et des dents censées lui appartenir trouvées dans une mine de charbon au Portugal), qui comptent tous les deux des restes de lézards dans l'estomac. Insectes et mammifères devaient également figurer à son menu. Selon une ancienne théorie, c'était un animal aquatique aux mains palmées. Cette idée n'est plus d'actualité, les supposés doigts palmés étant en fait des irrégularités dans la roche. Toutefois, à la fin du Jurassique, l'Europe était un archipel tropical entouré du paléo-océan Téthys. L'environnement du compy était donc bien littoral. Une théorie plus récente avance que les compsognathidés seraient les formes juvéniles de théropodes plus grands...

Fidélité scientifique : Les compys sont exactement les mêmes que dans The Lost World, et devraient donc avoir des mains en supination, un troisième doigt fonctionnel, des plumes, un corps moins maigre et une queue plus raide. On ne les voit pas s'attaquer en meute à des proies plus grosses qu'eux, mais la méfiance dont fait preuve Eric Kirby à leur sujet sous-entend qu'il sait qu'ils sont dangereux.
On voit cependant deux spécimens attraper des mouches ; les insectes devaient constituer une grande partie du régime alimentaire du compsognathus.



Apparitions : Les compys font leur première apparition dans le film lors du combat entre le tyrannosaure et le spinosaure : quelques-uns peuvent être entraperçus en train de fuir la scène, ce qui est difficile à remarquer étant donné que les carnivores géants monopolisent l'attention. Lorsque Grant et Eric sont dans la citerne, Eric referme la trappe en entendant les compys, qui sautillent et gazouillent en attrapant des insectes.

Anecdotes :
- Les compys sont si discrets lors de l'affrontement que la plupart des gens ignorent qu'ils font partie de la scène.
- Il existe une théorie soutenant que les compys auraient tué Ben Hildebrand, ce qui expliquerait pourquoi Eric a peur d'eux. Cependant, Ben étant mort encore accroché au parapente, il aurait fallu que les compys sachent grimper aux arbres, ce qu'ils n'ont jamais fait à l'écran. De plus, d'après le script original, ce sont les raptors qui ont tué Ben avant qu'il n'ait eu le temps de se détacher, ce qui aurait été visible sur les images filmées par Eric.
- Eric est le premier personnage à prononcer le diminutif de ''compsognathus'', ''compy''. Dans la version française, il dit ''des compsos'' à la place. Plus étonnant, dans certains sous-titres français, il dit ''procomps'', ce qui signifierait qu'il les considère comme des procompsognathus.

 

Vélociraptor

Étymologie : ''voleur rapide''

Classification : Saurischien théropode, famille des droméosauridés

Régime alimentaire : Carnivore

Époque : Crétacé supérieur (-75 à -71 millions d'années)

Répartition géographique : Mongolie-Intérieure, désert de Gobi (Mongolie, Chine)

Dimensions : 1,8 à 2,5 mètres de long ; 7 à 38 kilogrammes (réalité) / 4 mètres de long ; 150 kilogrammes (film)



Description : Le vélociraptor est le premier droméosauridé découvert en 1923 et reste à ce jour le mieux connu des paléontologues avec près d'une douzaine de fossiles découverts. Son rôle dans la franchise Jurassic Park en a fait l'un des dinosaures les plus iconiques au monde, même si l'animal réel était très différent de celui des films et ne dépassait pas la taille d'une dinde – en soit, le jeune garçon que Grant s'amuse à effrayer sur le site de fouilles au début du film n'a pas tort. Comme les autres droméosauridés, Velociraptor était recouvert de plumes, y compris sur la queue et sur les bras – qui s'apparentaient alors à de véritables ailes, même si l'animal était trop lourd pour voler. Ses pieds étaient munis d'une griffe en forme de faucille de près de 7 centimètres de long avec lesquelles il devait s'agripper à ses proies et les maintenir au sol. Un fossile exceptionnel retrouvé en 1971 montre d'ailleurs un spécimen mort en plein combat avec un protocératops, ce qui prouve une relation prédateur-proie entre les deux animaux, peut-être ensevelis par une tempête de sable, l'effondrement d'une dune ou suite à une inondation.

Fidélité scientifique : Les raptors sont cette fois très différents de ceux vus dans les précédents films. Ils portent des crêtes nasales que ni les raptors précédents, ni les vrais spécimens de Velociraptor ou de Deinonychus ne possédaient. Leurs pupilles ne sont plus des fentes, comme chez les serpents et les chats, mais sont rondes, ce qui suggère un mode de vie diurne. Leurs œufs sont également plus petits, et leurs nids arrangés différemment de ceux du premier film. Les mâles ne sont plus orange rayé de noir, mais gris-mauve avec une bande blanche horizontale le long du corps, le ventre jaune et les yeux rouges. La femelle, qui dirige la meute, est blanche avec des taches et des zébrures noires et les yeux jaunes. En outre, les mâles possèdent des proto-plumes sur la tête et le cou, absentes chez la femelle. Aucune explication n'est fournie pour ce changement d'apparence, car d'après Jack Horner, les proto-plumes ont été ajoutées suite aux découvertes récentes de l'époque. S'il a été théorisé par les fans qu'il s'agissait d'une sous-espèce différente surnommée ''sornaensis'' (contre ''nublarensis'' pour les raptors précédents), rien ne prouve qu'ils sont censés être des raptors différents. Les connaissances paléontologiques évoluent, ainsi que la manière de représenter les dinosaures. Cela expliquerait pourquoi le raptor vu en rêve par Grant ne ressemble pas à ceux du premier film, car pour lui et les autres personnages, ils n'ont pas changé. Toutefois, leurs capacités de communication extrêmement développées (qui, d'après nos connaissances actuelles, restent grandement fictives) contredisent le comportement impulsif et sauvage des raptors dans le second film. La réponse reste donc ambiguë.
Pour le reste, les vélociraptors gardent leurs mains en pronation, leurs pieds trop épais, leur queue trop courte et leur intelligence très exagérée. Les proto-plumes des mâles sont insuffisantes : les vrais droméosauridés en étaient entièrement recouverts et possédaient de vraies ailes, même s'ils ne volaient pas. Des études récentes montrent que les raptors, y compris les plus grands comme Dakotaraptor, savaient grimper aux arbres. S'y réfugier dans la réalité ne serait donc pas la meilleure idée.
Leurs pupilles ont cependant la bonne forme, et c'est la première fois que l'on fois les raptors se servir de leur griffe caractéristique contre un humain (Udesky). Plutôt que de l'éventrer comme décrit par Grant au début du premier film, le raptor lui plante sa griffe dans le dos de manière à le clouer au sol, ce qui correspond à la méthode de chasse que l'on imagine actuellement pour les droméosauridés.



Apparitions : Les raptors sont à nouveau au centre de l'histoire : Grant poursuit comme il peut ses fouilles paléontologiques, fait part de ses théories à Sattler et donne des conférences sur les raptors à des étudiants peu enthousiastes qui ne s'intéressent qu'aux dinosaures recréés par InGen. Billy Brennan parvient à imprimer en trois dimensions la chambre de résonance d'un vélociraptor, qui émet des sons quand on souffle dedans. Dans l'avion pour Sorna, Grant fait un cauchemar où un raptor prononce son prénom, mais ce n'est qu'après la découverte du parapente d'Eric Kirby et de Ben Hildebrand que les protagonistes tombent sur des indices de la présence de raptors : des nids. Désireux de financer les recherches de Grant, Billy vole en secret deux œufs pour les revendre, raison pour laquelle les raptors traquent les personnages. Un mâle leur tend d'abord une embuscade dans le laboratoire en ruines, puis appelle ses congénères à l'aide lorsque Billy et Amanda Kirby le piègent derrière une porte grillagée. La meute les poursuit alors à travers un troupeau d'hadrosaures et, après avoir blessé Udesky, l'utilise comme un appât pour pousser Billy et les Kirby à descendre de l'arbre où ils s'étaient réfugiés. Séparé des autres, Grant se fait cerner avant d'être secouru par Eric grâce à des grenades lacrymogènes. Lorsque le groupe est réuni, Grant est furieux de découvrir que c'est à cause de Billy que les raptors en ont après eux, mais décide de garder les œufs au cas où ils retrouveraient leur trace... ce qui se produit à la fin du film. La femelle alpha défie alors Amanda Kirby de mère à mère, la contraignant à lui remettre elle-même les œufs. Avant que les raptors ne puissent tenter autre chose, ils entendent le bruit d'un hélicoptère et, pressentant le danger, récupèrent leurs œufs et s'en vont.

Anecdotes :
- Au début de la production, il était convenu que les raptors seraient les mêmes qu'avant. Un raptor orange aux yeux verts devait d'ailleurs être présent dans le film, avant d'être supprimé. De plus, lors de la séquence du rêve, l'équipe de Stan Winston voulait réutiliser un raptor des deux premiers films, avant de choisir un des nouveaux animatroniques et d'en ternir les couleurs pour habituer le public au changement.
- Une scène coupée montre Udesky se défendre à coups de bâton contre les raptors, avant de succomber à leur nombre. Il en existe d'ailleurs des photos de production.
- Dans une autre scène coupée, Grant devait fuir les raptors sur une moto dans un grand bâtiment semblable à une serre. L'idée sera réutilisée dans Jurassic World.

 

Ankylosaure

 

Étymologie : ''lézard rigide''

Classification : Ornithischien thyréophore, famille des ankylosauridés

Régime alimentaire : Herbivore

Époque : Crétacé supérieur (-68 à -65 millions d'années)

Répartition géographique : Montana, Wyoming, Nouveau-Mexique (États-Unis), Alberta (Canada)

Dimensions : 6 à 10 mètres de long ; 4 à 8 tonnes



Description : Après Stegosaurus, Ankylosaurus est le thyréophore le plus représenté dans les médias, en raison de ses armes d'attaque et de défense extraordinaires. Avec le déclin des stégosauriens à la fin du Jurassique, les ankylosauriens prirent leur place au début du Crétacé, se protégeant des prédateurs d'abord grâce à leur armure dorsale, puis se dotant pour certains genres d'une massue caudale. Concernant l'armure de l'ankylosaure, l'organisation des ostéodermes (plaques osseuses) est encore débattue. Certains pensent que les plaques étaient disposées de façon espacée le long du corps, d'autres qu'elles se succédaient en rangs proches les unes des autres. Une étude de 2017 penche pour la seconde option, qui reste différente de la carapace de plaques collées les unes aux autres imaginée lors de la description de l'animal en 1908. Cette étude augmente de plus sa taille maximale, la faisant passer de 7 mètres à près de 10 mètres. Quant à sa queue à massue, elle pouvait être actionnée latéralement et briser les os d'un prédateur, voire d'un autre ankylosaure lors d'affrontements inter-espèces.

Fidélité scientifique : Les ankys du film précèdent les reconstitutions les plus récentes, mais ceux du film ont le dos recouvert de pointes uniformes, et non d'ostéodermes plats et de tailles et formes différentes. Sur les flancs, ils possèdent une rangée d'épines absente chez les vrais, qui leur fait une sorte de carapace externe sur le dos alors que les ostéodermes étaient enfoncés à même la peau. L'animal réel était court sur pattes et assez large, alors que les proportions de l'ankylosaure de Jurassic Park /// sont plus typiques de celles des autres dinosaures quadrupèdes, avec comme d'habitude des pieds éléphantesques. Il lui manque un museau très épais et incurvé vers le bas, des narines situées sur les côtés du crâne et un bec en forme de pelle. Il est souvent supposé que les pattes avant de l'ankylosaure étaient elles aussi couvertes d'ostéodermes plus petits, ce qui n'est pas le cas ici. Dernier détail, la massue est montrée plus arrondie qu'elle ne l'était.
Un bon point du film est que les ankys sont montrés vivants en petits groupes, et non en grands troupeaux comme les autres herbivores. Le registre fossile semble démontrer qu'ils n'étaient pas des animaux très sociaux.



Apparitions : À la tombée de la nuit, deux ankylosaures passent près de l'arbre dans lequel Billy et les Kirby ont grimpé pour échapper aux raptors. Deux autres spécimens peuvent être vus en train de s'abreuver assez loin des autres herbivores, lorsque les personnages passent près de la berge en bateau. Ils ne semblent pas prêter attention à ce qui se passe autour d'eux.

Anecdotes :
- Lors de leur seconde apparition sur la berge, trois ankylosaures devaient traverser la rivière juste devant le bateau. Les images de synthèse ont été commencées, mais n'ont pas été intégrées au film final.
- Une scène devait montrer un combat entre un ankylosaure et des vélociraptors peu après la séquence du complexe d'InGen abandonné. Cette scène est toutefois présente dans le jeu vidéo LEGO Jurassic World.
- Dans le script original de The Lost World, Burke prétend avoir vu des carcasses d'ankylosaures tombés d'une falaise après une attaque de prédateurs. Cependant, il n'utilise pas le mot ''ankylosaurus'' mais ''ankylosaur'', qui peut désigner tout membre du sous-ordre Ankylosauria. Il se peut donc qu'il parlait en réalité d'Euoplocephalus, l'ankylosaurien mentionné dans les romans et présent dans le script de Michael Crichton pour l'adaptation du premier Jurassic Park.

 

Pteranodon

Étymologie : ''aile sans dent''

Classification : Ptérosaure ptérodactyloïde, famille des ptéranodontidés

Régime alimentaire : Piscivore

Époque : Crétacé supérieur (-86 à -84 millions d'années)

Répartition géographique : Kansas, Alabama, Nebraska, Wyoming, Dakota du Sud (États-Unis)

Dimensions : 4 à 6 mètres d'envergure ; 20 à 35 kilogrammes (réalité) / 8 à 10 mètres d'envergure (film)



Description : Le ptéranodon est un incontournable des animaux préhistoriques, et il n'est pas rare d'en apercevoir voler sans but en arrière-plan de tout paysage mettant en scène des dinosaures depuis sa description en 1876. Il n'est pourtant pas un dinosaure lui-même : il fait partie de l'ordre des ptérosaures, les premiers vertébrés capables de voler, qui forment avec les dinosaures et les crocodiliens le clade des archosaures. Souvent pris pour un ptérodactyle par le grand public, Pteranodon est cependant dépourvu de dents, et surtout bien plus grand, le ptérodactyle ne dépassant pas la taille d'un hibou. Le ptéranodon vivait à proximité de la voie maritime intérieure de l'Ouest, une mer qui recouvrait le centre de l'Amérique du Nord au Crétacé. Son régime alimentaire était donc principalement piscivore, comme l'ont attesté des restes de poissons découverts dans son estomac. De récentes études ont conclu qu'il était capable de plonger et de nager sous l'eau pour pêcher, comme les fous de Bassan modernes. Les mâles paradaient avec leur crête, plus longue que chez les femelles.

Fidélité scientifique : Les ptéranodons de Jurassic Park ///, comme les vélociraptors, changent d'apparence par rapport à The Lost World sans explication officielle. Cette deuxième version est la plus souvent reprise par le contenu promotionnel, et est unanimement reconnue comme scientifiquement incorrecte pour un détail bien visible : les dents, ce qui contredit la signification de Pteranodon, ''aile sans dent''.
L'animal entier a plus un physique de monstre de cinéma que de ptérosaure : la tête est trop petite – les ptérosaures ayant souvent des têtes disproportionnellement grosses par rapport à leur corps –, le bec est droit au lieu d'être incurvé et les deux mâchoires sont de la même taille, alors que la supérieure devrait être légèrement plus longue. Le ptéra du film a une peau de cuir nue, et ne possède pas de couche de pycnofibres. Le bout de ses ailes est pointu au lieu d'arrondi, ses doigts sont trop gros et ses pieds sont préhensiles, comme des serres de rapaces, plutôt que plats et uniquement conçus pour la marche. Même s'il avait eu des serres, il aurait été incapable de soulever des humains, les ptérosaures étant des animaux légers et délicatement bâtis. Les cris stridents tiennent sans doute de la fiction : si on ignore le genre de sons que les ptérosaures produisaient, il est plus probable qu'ils émettaient des vocalisations semblables à celles des oiseaux ou des crocodiles. On suppose désormais que les ptérosaures ne nourrissaient pas leurs petits nichés sur des falaises comme les oiseaux, mais enterraient leurs œufs comme les tortues. Cela ne signifie pas qu'ils ne gardaient pas leur nid ou ne protégaient pas leurs petits. Les ptéras du film battent des ailes comme des chauve-souris et savent même voler latéralement. Ils ont surdimensionnés, même si leur taille correspond aux estimations de l'époque.
Quelques bons côtés malgré tout : la longueur du cou, surestimée dans The Lost World, est corrigée, de même que la posture bipède : les ptéranodons sont correctement montrés comme des quadrupèdes, marchant sur leurs ailes repliées.



Apparitions : Les ptéranodons ont droit à une scène spectaculaire, dans une vaste volière noyée de brouillard. En raison du mauvais état des structures, les personnages décident de traverser une passerelle séparément. Lorsque vient le tour d'Eric, une secousse ébranle la passerelle, et le temps que Grant réalise la nature de la structure, il est déjà trop tard : la silhouette fantomatique d'un ptéranodon émerge de la brume, et Eric est soulevé dans les airs entre ses serres et livré en pâture aux petits. Pour se racheter du vol des œufs des raptors, Billy lui porte secours en parapente, mais sa voile est déchirée par les reptiles volants, qui s'acharnent sur lui à coups de bec sans que les autres ne puissent le sauver. Après des frictions avec un autre ptéra qui finit par se noyer lorsqu'un morceau de passerelle lui tombe dessus, ils parviennent à sortir de la volière... mais Amanda et Eric ferment mal la porte derrière eux. À la toute fin du film, alors que les personnages (dont Billy, qui a survécu) quittent l'île en hélicoptère, ils aperçoivent trois ptéranodons évadés qui tentent leur chance pour nidifier dans le monde au-delà d'Isla Sorna.

Anecdotes :
- Selon le script original, ce sont les ptéranodons les responsables de l'attaque du bateau de plaisance dans la scène d'introduction, ce que confirme une image d'art conceptuel où Ben et Eric sont cernés en parapente par les animaux, même si les ptéranodons sont à ce moment-là censés être enfermés dans la volière (à moins qu'il ne s'agisse de la variante libre visible à la fin de The Lost World).
- D'autres éléments en rapport avec les ptéras ont été supprimées : la présence d'un spécimen noir à crête rouge (supposément un mâle), une scène de conflit entre ptéras et raptors, l'attaque de l'un des spécimens échappés de la volière sur les hélicoptères, et une sous-intrigue où des personnes sont mystérieusement tuées sur le continent, et dont les coupables s'avèrent être les ptéranodons.
- Le sort des trois ptéranodons échappés a été abordé plusieurs fois : dans le roman pour enfants Jurassic Park Adventures : Flyers, ils attaquent le parc d'Universal Studios à Orlando alors que Grant et les Kirby sont bizarrement sur place pour partager leur aventure... Un comic d'IDW intitulé Jurassic Park : Devils in the Desert raconte à la place que les ptérosaures sont arrivés en Californie et sont responsables de la disparition d'habitants et de massacre de bétail. Selon le lore des films Jurassic World, c'est au Canada que les animaux ont débarqué, avant d'être neutralisés par celui qui deviendra le chef de la division de sécurité d'InGen, Vic Hoskins.

 

Cératosaure

Étymologie : ''lézard à cornes''

Classification : Saurischien théropode, famille des cératosauridés

Régime alimentaire : Carnivore

Époque : Jurassique supérieur (-161 à -145 millions d'années)

Répartition géographique : Colorado, Utah, Wyoming ? (États-Unis), région d'Oeste (Portugal), région de Lindi (Tanzanie), Moutier ? (Suisse), Tacuarembó ? (Uruguay)

Dimensions : 5 à 7 mètres de long ; 418 kilogrammes à 1 tonne (réalité) / 9 mètres de long (film)



Description : Si Allosaurus est le lion du Jurassique, Ceratosaurus en est la hyène. Ce prédateur de taille moyenne est un habitué de la culture populaire, ayant notamment figuré dans le film Un Million d'Années Avant J. C. où il se bat (et perd) contre un tricératops. Nommé dès 1884, c'est lui qui donne son nom au clade Ceratosauria, qui comprend les cératosauridés, les noasauridés et les abélisauridés, qui possédaient tous quatre doigts à chaque main. Le cératosaure disposait, lui, d'une rangée d'ostéodermes sur le dos, et peut-être ailleurs sur le corps, ainsi que de deux cornes épaisses au-dessus des yeux et d'une troisième, fine et pareille à une crête, sur le nez. Leur fonction est inconnue, trop petites pour servir d'armes, mais elles devaient constituer un instrument de parade, et ainsi être potentiellement colorées. Malgré ses dents particulièrement longues et coupantes, Ceratosaurus n'était pas le prédateur principal de son environnement, et la concurrence était rude avec des rivaux tels qu'Allosaurus, Torvosaurus ou Saurophaganax, tant aux États-Unis qu'au Portugal ou en Tanzanie.

Fidélité scientifique : Le cératosaure ayant été un ajout tardif dans le film, il est assez éloigné de l'animal réel, en partie parce qu'il a été créé à partir d'un modèle de tyrannosaure retravaillé. Le principal changement est la taille de l'animal, beaucoup trop grand par rapport aux fossiles retrouvés, même ceux des individus ayant pu mesurer 7 mètres de long. Il a également une constitution bien plus robuste, des jambes plus solides et un crâne plus large, là encore dû au fait qu'il s'agit d'un modèle de t. rex modifié. Ses dents et ses bras sont en revanche plus courts, et ses mains (en pronation) ne possèdent que trois doigts au lieu de quatre. Les cornes au-dessus des yeux étaient chez le vrai céra plus épaisses. Ici, elles sont presques inexistantes. Quant à la corne nasale, elle était plate, arrondie et assez petite, alors que le céra du film possède une unique grosse corne sur le nez.
Les deux versions possèdent des ostéodermes sur le corps, même si celles du film ressemblent plus à des piquants et sont plus nombreuses, surtout au niveau du cou. Un détail réaliste est que le cératosaure n'attaque pas les personnages et bat en retraite lorsqu'il sent les fientes du spinosaure. Les deux animaux ne vivaient pas ensemble, mais Ceratosaurus côtoyait d'autres gros carnivores qu'il avait intérêt à éviter.



Apparitions : Le cératosaure ne se montre que lors d'une courte scène où il approche les protagonistes alors qu'ils fouillent les excréments du spinosaure à la recherche du téléphone par satellite. Intimidé par l'odeur du prédateur géant, il préfère s'éloigner.

Anecdotes :
- Le rôle du cératosaure devait être tenu par le carnotaure, ce qui a été changé en raison de la sortie du film Dinosaure de Disney, dont les carnotaures sont les antagonistes. Cela explique peut-être les couleurs et la grande taille du céra du film.
- Dans le premier script, une fois le cératosaure/carnotaure éloigné, Paul Kirby était censé dire ''Je ne peux pas m'empêcher d'être un peu vexé'', en référence au dinosaure ayant refuser de les manger à cause des excréments.
- Sur l'art conceptuel du film, on voit que plusieurs designs ont été proposés pour le crâne du cératosaure, certains plus corrects que la version du film. Un design à corne unique a dû être choisi pour aider le public à mieux le différencier du carnotaure.

 

Ce contenu vous a intéressé? Partagez-le :


Votre avis sur cette page


Posté par Sisidino - 13 Septembre 2015

Je suis fan des dinosaure,mon préféré c'est le velociraptore/raptore merci pour ces infos!!!!! :)

Posté par jurassi6 - 4 Novembre 2015

le spinosaure est coriace.

Posté par luanbau - 21 Août 2016

trop cool les dinos mon préférée es aussi le vélociraptor mais le cératosaure est dans quelle film de jurassic park,world,... ?

Posté par JurassicUniverseFan - 12 Novembre 2016

Je tiens à faire part du fait que les bras du T-Rex de JP3 sont anormalement courts. Les autres T-Rex avaient les bras assez longs pour se gratter l'arrière de la tête, ce que ne peut apparemment pas faire ce spécimen. Le tyrannosaure avait un cousin asiatique, le Tarbosaure, lequel lui ressemble beaucoup mais a des bras encore plus courts que ceux d'un T-Rex. Se pourrait-il que le spécimen du JP3 soit un hybride entre un T-Rex et un Tarbosaurus

Posté par aude85 - 14 Décembre 2016

Superbes tous ces dinosaures. Mes dinosaures préférés sont Brachiosaurus et Tyrannosaure (T-rex). De plus, les bras du tyrannosaure n'ont jamais aussi grande qu'elle pouvait atteindre l'arrière de la tête. En réalité, les bras ont toujours été petites. Si petites qu'elles ne pouvaient pas atteindre sa gueule.



Le saviez-vous ?

Le titre "Jurassic Park Extinction" a été envisagé pour Jurassic Park ///.