Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#221 06-06-2021 13:17:51

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 425

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Je partage avec vous une critique récemment laissée sur fanfiction.net. Celle-ci étant plutôt détaillée et nuancée, elle a plusieurs arguments sur lesquels vous pouvez éventuellement rebondir. Attention, elle contient quelques spoils cependant.

Laurent Jerry, sur fanfiction.net a écrit :

…je crois que ça fait plus de quinze ans je n'ai pas écrit le moindre retour de lecteur sur ce site. Là, tout d'un coup, je me dis que j'ai envie de le faire pour plusieurs raisons.

La première, c'est que cette histoire est très peu — trop peu — commentée. La seconde, c'est qu'il y a beaucoup à dire sur ce texte.

Alors, en préambule, je dirai que j'ai trouvé le film très inégal. Ce qui ne l'empêche pas, dans mon classement personnel, d'être le deuxième meilleur de la série, tant les II, III et V sont situés sur une échelle allant du médiocre à l'exécrable. Mais Jurassic World souffre de nombreux défauts, la plupart liés à l'Indominus Rex ou aux humains eux-mêmes. Cette fanfiction répare en grande partie ces manquements ; elle aggrave pour partie certains des défauts, mais en prenant toujours le parti intéressant de s'en justifier. J'y reviendrai.

Je commence en disant que ce texte n'est pas forcément très agréable à lire. Je reconnais que je suis assez exigeant sur la qualité littéraire, mais j'ai trouvé ici des phrases souvent lourdes, des constructions un peu bancales, des anglicismes. Cela dit, on ne recherche pas forcément du Proust quand on lit un texte sur les dinosaures et la solidité scientifique des concepts maniés compense largement cette faiblesse littéraire.

La grande force de cette fanfiction, c'est, bien entendu, la documentation solide — enfin, qui a l'air solide à mes yeux de quasi-néophyte — sur les sauriens. Et même sur tout le règne animal. Là, c'est incontestablement très fouillé, et notamment beaucoup plus que chez Hollywood. De même, sur le contexte géographique, historique, et même économico-financier, on sent une réflexion de fond qui n'a été qu'esquissée par le film et largement plus développée ici.

Concernant les humains, et leur capacité hallucinante — toujours dans le film — à avoir des idées et des réactions totalement idiotes, on a ici un grand progrès. Les pires stupidités des humains sont ajustées avec un certain respect de l'histoire originale, mais un effort indéniable de crédibilisation. Je prends quelques exemples : on n'a plus des humains descendant stupidement dans la cage d'un superprédateur pour vérifier qu'il ne serait plus là, mais une opération médicale qui tourne mal à cause d'une sous-évaluation du poids. C'est bête, mais ça n'est pas une tentative absurde de suicide comme dans le film. De même, on n'a pas deux abrutis d'adolescents refusant de rentrer au bercail lors d'une alerte et choisissant plutôt de s'aventurer sans le moindre filet de sécurité dans une zone interdite et dangereuse. Donc un point très positif pour cette fanfiction.

Le contexte humain, et notamment les rivalités entre factions opposées, est aussi bien amené. Personnellement, je n'ai pas trouvé cet ajout extrêmement utile au développement de l'histoire, mais il est — hélas — crédible et bien posé.

Là où je suis à la fois satisfait et un peu sceptique, c'est concernant les capacités et les mélanges génétiques de la créature. Dans le film, c'était déjà passablement surréaliste. Mais dans cette histoire, ça devient totalement psychédélique. Sans même m'intéresser aux aspects éthiques, comment des généticiens peuvent-ils mélanger autant de provenances d'ADN et obtenir encore quelque chose de viable ? Même après de nombreux essais infructueux ? En revanche, là où j'apprécie cette incroyable profusion, c'est que du coup les capacités ahurissantes du bestiau s'explicitent un peu mieux.

On en arrive, toujours dans cette veine, à ce qui fait à la fois la force et la plus grande fragilité de cette fanfiction : l'ADN humain. Bien entendu que c'était le présupposé sous-tendant de manière évidente cette bestiole ; Hollywood a refusé d'aller dans ce sens malgré l'évidence (l'intelligence et les pouces opposables notamment), ce texte a franchi le Rubicon ; c'est à la fois logique et totalement improbable. Logique parce que c'est la seule chose qui pourrait expliquer son comportement ; improbable parce que la viabilité d'un lézard pour partie humain semble impossible.

L'intelligence de l'Indominus Rex est totalement indécente ici. Ça présente un grand intérêt pour lui permettre d'être le véritable antagoniste intelligent de l'histoire (sans les dons de téléportation que lui a conférés le film !) mais parfois j'en ai été amener à grimacer de scepticisme : franchement, transporter un blessé dans sa gueule pour le poser à proximité d'une barrière pour que les humains, compatissants envers leur semblable, ouvrent la porte et que le dinosaure puisse, usant de ses capacités à se camoufler, traverser la grille incognito ? Ça présuppose une énorme suspension d'incrédulité de ma part : (1) que la bestiole épargne l'Indien ; (2) qu'elle présuppose que les membres d'une même espèce se portent secours — sachant qu'elle-même a bouffé sa sœur ; (3) qu'elle use au bon moment de ses capacités de mollusque à se fondre dans l'environnement ; (4) qu'elle fasse la connexion entre la venue des humains et l'ouverture de la porte ; (5) qu'elle se retienne, contre son instinct, de les manger, y compris le cheval. Whaouh.

Comme je l'ai dit ci-dessus, ce n'est pas forcément une mauvaise chose que l'Indominus Rex soit si intelligente, puisque c'est elle le moteur de l'histoire. Mais, par exemple, dans les séances de torture, ça semble difficilement crédible d'aller à ce point vers l'humanité. Dans ce qu'elle a de plus détestable.

Car c'est le dernier point : cette fiction est violente. Incroyablement violente. D'une sauvagerie extrême. Je reconnais que ce n'est pas trop ma tasse de thé, mais tout de même, ça va très loin, et parfois avec un peu de complaisance qui n'est pas forcément utile. Cela dit, j'ai lu le Trône de Fer, je suis en train de lire Byzance, la nuance n'est pas si importante. Et je veux bien croire qu'une rencontre entre dinosaures et humains dans ces proportions et ce genre de circonstances puisse dégénérer autant. À l'exception des scènes de torture gratuite, qui sont vraiment la marque de l'humain — mais, comme l'écrivais plus haut, il y a une justification à ça, même si sa plausibilité est sujettte à caution. Du coup, j'émettrais ici ma seule vraie critique : le niveau d'avertissement n'est pas adapté. On est dans un texte pour adultes. Et du coup aussi, la scène de la cascade, avec cette espèce de douceur étonnante, est par contrecoup assez injustifiable, même si c'est une parenthèse bienvenue.

Pour résumer, est-ce que cette fiction est bonne ? Oui, incontestablement. Elle met les point sur les I et s'étend largement là où Hollywood s'est contenté d'ellipses paresseuses, voire de nawak assumé. Elle est documentée, sérieuse, fouillée, travaillée. Et elle se permet du coup d'aller très, très loin dans des domaines que le film n'a pas explorés, soit par timidité, soit par flemme, soit par inculture. Ces excès de scénario ne sont pas forcément des faiblesses, mais il faut les prendre comme ce qu'ils sont : des spéculations très osées. Bravo pour ce travail de fond colossal, et qui m'a fait passer, sans doute pas un bon moment vu le pessimisme dégagé par ce texte, mais au moins une lecture instructive et documentée. Très impressionnant.

Dernière modification par The Geeky Zoologist (07-06-2021 08:54:44)


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#222 01-09-2022 19:06:21

The Geeky Zoologist
"La Grande"
Inscription : 02-06-2016
Messages : 1 425

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Bonjour à tous,

Dans le document ci-dessous, j'ai ressemblé tout un tas de suggestions musicales que les lecteurs peuvent utiliser pour agrémenter leur lecture.

https://drive.google.com/file/d/1c3DVBv … sp=sharing

Un document similaire sera partagé dans le topic de la Reine Rouge au moment de la publication du PDF de la première partie de l'histoire (à la fin de l'automne si tout se passe bien).


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

Pied de page des forums