Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-05-2019 02:56:40

tombraxis
Compsognathus
Inscription : 30-03-2015
Messages : 156

Novélisation de Jurassic Park III

Bonjour à tous ! je suis de retour après une très longue absence sur le forum big_smile

Je viens à vous avec ce petit projet qui est le miens: faire une novélisation du script de jurassic park 3 ! en cela j'aimerais explorer d'avantage certains aspects du film en l'écrivant le plus possible dans le style de michael crichton même si je suis loin d'avoir son génie.

Dans ce que je souhaite revisiter c'est bien sur la majorité des plot holes, l'implication de masrani dans la création des ankylosaures, corythosaures, ceratosaures et le fameux spinosaurus, mais aussi les relations et backstory des personnages.

en voici un petit aperçu, je viens de commencer tongue

0.Préambule.
« Les dinosaures marchent de nouveau sur la Terre. » L’article du New York Times pouvait faire l’impression d’une farce lors de sa parution au matin du 26 mai 1997. Cependant, les faits étaient là. Un Tyrannosaurus Rex, l’un des plus grands prédateurs ayant jamais vécu sur notre planète avait semé le chaos dans la banlieue portuaire de la ville américaine de San Diego sous les yeux du monde entier.  Dans les quelques semaines qui succédèrent à « L’incident de San Diego », des milliers de blogs, de sites et autres articles de presses fleurirent sur la toile, s’en suivit une fascination débordante pour les animaux qu’InGen avait développés en secret. Partout dans le monde, les musées d’histoire naturelle abritant des spécimens de dinosaures connurent un regain fulgurant d’affluence et beaucoup surfèrent sur la tendance en créant des expositions à l’image d’un certain Jurassic Park ou en imitant l’aspect des créatures d’InGen pour leurs modèles grandeur nature. Bientôt, le grand publique oublia les conséquences désastreuses d’un dinosaure ravageant les rues de San Diego et tous se demandaient qu’une seule chose : Quand allaient-ils revoir un dinosaure ?

Tous ? C’était sans compter sur le professeur Allan Grant, l’un des peux nombreux rescapés de « L’incident d’Isla Nublar » en 1993 où John Hammond, ancien CEO d’InGen l’avait convié à offrir son avis de consultant sur les installations de Jurassic Park. Il ne fut pas surpris d’apprendre qu’InGEN, malgré le désastre financier qu’avait été le premier parc, avait planifié d’utiliser une fois de plus les animaux pour s’enrichir. Après tout, comme l’avait dit Hammond, ils avaient créé « des attractions biologiques vivantes si fabuleuses, qu’elles allaient enflammer l’imagination de la planète entière » et, malgré les événements tragiques de ce week-end passé sur l’ile, ils se rappellerait toujours le moment ou il avait vu son premier dinosaure. Il comprenait l’engouement qu’une telle vision pouvait induire chez le grand publique.

Après San Diego, InGen et ses agissements furent exposés au grand publique, la compagnie de génie génétique dut débourser des sommes colossales en dommages et intérêts et dévoiler la liste des espèces ramenées à la vie sur Isla Nublar ainsi que sur Isla Sorna sur lesquelles on pouvait lire les noms suivants : Brachiosaurus, Parasaurolophus, Triceratops, Gallimimus, Dilophosaurus, Tyrannosaurus Rex, Vélociraptor et Compsognathus pour Isla Nublar et Brachiosaurus, Mamenchisaurus, Edmontosaurus, Parasaurolophus, Triceratops, Microceratus, Stegosaurus, Pachycephalosaurus, Gallimimus, Tyrannosaurus Rex, Velociraptor, Carnotaurus, Baryonyx, Dilophosaurus, Compsognathus et Pteranodon pour Sorna.

Malgré la curiosité et l’excitation du publique pour ces animaux, le Comité de la science des Etats-Unis adopta, peut après l’incident, la « Déclaration sur la Négligence Ethique dans la Résurrection Paléo-Génétique » qui restreint, pour des motifs plus qu’évident au regard de la dangerosité des créatures d’InGen, l’accès aux Iles détenues par cette dernière comprenant « Las Cinco Muertes » et Isla Nublar ainsi que le clonage de toute nouvelle espèces disparues, attribuant dans la foulée le statut d’espèce menacée protégée aux dinosaures demeurant sur place.  Une telle loi fermait la porte à tout nouveau projet concernant l’exploitation des dinosaures et Grant n’en avait été que des plus soulagé, du moins pour un bref instant.

Quelques mois après son apparition télévisée, Grant fut attristé d’apprendre la mort de John Hammond après que celui-ci ait enfin réaliser la nécessité de stopper l’exploitation de ses animaux. Il ne pouvait qu’être suspicieux des vrais intentions de la compagnie qui allait racheter InGen peu de temps après. Depuis les événements de Jurassic Park, Il n’avait revu l’homme qu’une seule fois lorsqu’ils signèrent les accords sur les dommages et intérêts que devait lui verser InGen, ces derniers lui ayant permis de financer ses fouilles jusqu’à présent. Bien que les ayant vu sous leurs plus effrayant jours, Grant était resté un amoureux inconditionnel des dinosaures et son « expérience » auprès des animaux de Jurassic Park ayant été rendue publique après 1997 n’avait fait que renforcer son statut au sein de la communauté paléontologique. Il ne pouvait nier que sans Hammond et son parc, sa carrière, bien que couronnée d’un certain succès, n’aurait pas pris une tournure aussi médiatique. Tous les magazines scientifiques voulurent son avis sur Jurassic Park, sur l’implication qu’aurait des études approfondies sur les animaux de l’ile, … Mais les idées de Grant sur le sujet finirent par ennuyer le publique. La où un grand nombre de chercheurs voulaient se baser sur les dinosaures d’InGen pour comprendre ce qu’il était impossible d’identifier par les ossements, lui martelait haut et fort que les créatures créées par la compagnie n’étaient que des monstres de foires dont les manipulations génétiques avaient grandement altéré l’authenticité. Du mois, c’est ce qu’il essayait de dire à chaque fois qu’il pouvait s’exprimer en public à propos de Jurassic Park.

Néanmoins, Grant n’avait jamais cessé de s’interroger sur les comportements des animaux du parc. Et plus précisément celui des raptors. Il avait notamment lu tous les rapports rendus publiques d’InGen sur ces derniers ainsi que les observations du docteur Harding rapportées de sa rencontre plus que rapprochée avec les terribles sauriens. A travers cette lecture et sa propre expérience avec les raptors, il était arrivé à la conclusion que ces animaux étaient dotés d’une intelligence bien supérieure à ce que les restes fossiles avaient pu prédire. C’était d’ailleurs le sujet de la dernière étude qu’il avait publiée et dont il faisait la promotion dans diverses universités. L’année 2001 avait été florissante pour ses recherches, notamment sur ses différents sites de fouilles du Montana où il était parvenu à déterrer une meute entière de raptors composée d’adultes, de juvéniles, de nouveaux nés et d’une multitude de nids. Sa vie avait beaucoup changé depuis Jurassic Park et, pour ce qu’il en était, il en était des plus satisfait. Souvent, lors des séances de questions/réponses concluant ses différentes conférences, on lui demandait s’il serait d’accord de se rendre sur l’ile et d’étudier les animaux si cela était possible. A cela il répondait toujours : « Aucune force sur Terre ne me fera jamais aller sur cette ile ».


1.La plage.
Le soleil écrasait la plage de sa chaleur étouffante. Le sable brulant rendait le déplacement sur ce dernier presque impossible sans chaussures de plage. Amanda Kirby, allongée sur son transat, observait l’horizon, ses yeux rivés sur l’océan, perdue dans ses pensées. Jamais avant elle n’aurait pu imaginer pouvoir se payer de telles vacances. Après tout, son ex-mari n’était que le propriétaire d’une quincaillerie et, même si leurs affaires étaient florissantes, elles n’auraient jamais pu leur permettre de s’offrir un voyage en pension complète dans l’un des hôtels les plus en vogue de la côte Est du Costa Rica. Après un divorce difficile et épuisant, elle était heureuse de pouvoir se relaxer auprès de son fils, Éric, et de son ex-amant, Ben Hildebrand. C’était Ben qui avait proposé le voyage afin de pouvoir créer de nouveaux liens et, peut-être, se faire accepter auprès d’Éric.
Un ballon vint heurter sa chaise longue et rebondit sur elle pour finalement s’arrêter à quelques mètres. Agacée d’avoir été dérangée, elle chercha du regard qui avait bien pu lui jeter l’objet. Elle retira ses lunettes de soleil pour mieux voir et vit Éric courir vers elle.
- Désolé maman ! Fit Éric, essayant de reprendre son souffle.
Éric était un jeune garçon de douze ans, bien bâti et aux cheveux châtains retombant généreusement sur son front. Bien trop long, se répétait constamment Amanda et elle le lui faisait savoir. Chaque mois elle lui prenait un rendez-vous chez le coiffeur et à chaque fois il trouvait une excuse pour ne pas s’y rendre.

.... suite à venir

dites moi ce que vous en pensez big_smile

Dernière modification par tombraxis (08-05-2019 20:32:58)

Hors ligne

#2 07-05-2019 20:30:28

efde71
"La Grande"
Lieu : 38
Inscription : 27-04-2009
Messages : 1 765
Site Web

Re : Novélisation de Jurassic Park III

Mais elle existe déjà en vrai dans le commerce...


une petite visite à mon site.
Merci wink

Hors ligne

#3 07-05-2019 23:18:06

tombraxis
Compsognathus
Inscription : 30-03-2015
Messages : 156

Re : Novélisation de Jurassic Park III

Ah en effet. était elle satisfaisante ?

Hors ligne

#4 08-05-2019 07:07:53

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 967

Re : Novélisation de Jurassic Park III

efde71 a écrit :

Mais elle existe déjà en vrai dans le commerce...

Il précise qu'il veut revisiter des choses donc ne pas simplement écrire le film tel qu'il est.
C'est son droit aussi de vouloir raconter les choses à sa sauce.

Par ailleurs, le sujet apparaît en double sur le forum. hmm

Dernière modification par Monsieur ADN (08-05-2019 07:13:48)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

Pied de page des forums