Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#21 01-11-2016 18:06:41

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Les compys descendent d'individus destinés à être exposés à Jurassic Park (dans ce canon, ils étaient enfermés dans une zone de quarantaine lors de l'incident de 1993 en attendant la fin de la construction de leur enclos). Entre l'incident de Jurassic Park et la construction, ils se sont multipliés et on dénombrait alors l'existence de plusieurs troupes de plusieurs dizaines d'individus, chacune occupant une zone définie de l'île.
Bien que considéré comme une nuisance par l'administration du parc puisque leur arrive de piller les poubelles du Comptoir de la Jungle (une sorte de village situé en amont de la rivière principale, dans la partie orientale de l'île) et du Village safari (quant à lui situé non loin de l'ancienne lagune des brachiosaures), il a été observé par les soigneurs et les rangers qu'ils jouaient un rôle important dans la réserve (une immense zone d'environ 5000 hectares abritant des troupeaux entiers de plusieurs espèces d'herbivores et où les Véhicules du Safari circulent) en nettoyant les cadavres (limitant la propagation des maladies) et en pillant de temps en temps les nids (empêchant certaines petites espèces d'herbivores prolifiques de pulluler).


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#22 03-11-2016 15:55:57

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Concernant le chapitre III, il ne me reste plus que la dernière "sous-partie" à écrire (celle qui traite du voyage en hélico jusqu'à l'enclos de l'I.rex) donc il devrait être publié soit demain soir, soit samedi.

Je peux déjà vous dire qu'il s'agit d'un chapitre assez long (j'en suis à 10 pages Word avec une police Georgia de taille 11).

Pour vous faire patienter, voici un petit extrait :

Spoiler: Cliquer pour lire

...Claire se pencha alors sur l’écran tactile de la console sur laquelle la technicienne travaillait et y vit une retransmission d’images de surveillances. Sur l’une d’elles on voyait des touristes contourner avec prudence de conteneurs à poubelles tandis qu’un employé du parc semblait les calmer et qu’un autre équipé d’un filet, surveillait les poubelles, s’apprêtait à le jeter sur des petits dinosaures bipèdes de la taille d’un poulet au cou fin et à la queue en forme de balancier, sautillant entre les conteneurs avant de plonger la tête dans les poubelles.
- C’est quoi cette agitation au comptoir de la Jungle ? Demanda-elle sur un ton inquisiteur.
- Des compys sauvages en train de piller les poubelles. Des Rangers sont en route pour les capturer et les placer dans la zone de quarantaine avant de savoir quoi en faire. Répondit Vivian.
- On en capture un, il y en a dix qui apparaissent. Les Rangers nous avaient assuré que les pièges posés il y a quelque mois nous aideraient à nous en débarrasser or là c’est le deuxième incident de ce genre ce mois-ci et Dieu merci il n’y a plus de carnivores sauvages plus gros qu’eux sur cette île depuis des années. Fit Claire, exaspérée.
- D’un autre côté, il faut reconnaître qu’ils nous sont quand même bien utiles pour la gestion de la réserve. Par là je veux dire qu’ils dévorent les cadavres quand il y en a et par cette occasion empêchent la prolifération de maladies et étant donné qu’on autorise nos dinosaures à se reproduire dans le but de donner une expérience plus authentique aux touristes,  certaines espèces comme les Yinlong ou les Orodromeus baisent comme des lapins et si les Compys, n’étaient pas là pour piller leurs nids, ces espèces pulluleraient et on serait obligé de mener des battues pour en abattre une partie or des coups de feu mettraient mal à l’aise les touristes quel que soit l’explication qu’on leur donne, leur donnant par conséquent une mauvaise image de ce que nous faisons ici. Vous devriez donc plutôt remercier les compys pour nous maintenir une bonne pub même si cela se fait au prix de quelques pillages sans conséquences gravissimes. Vous saisissez bien qu’il s’agit d’êtres vivants vivant leur vie et essayant de survivre et non pas des objets dont on dispose à sa guise. Argumenta Lowery...


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#23 05-11-2016 17:06:40

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Ça y est, le chapitre 4 (qui a été renommé depuis) est en ligne sur fan-fiction.net à l'adresse suivante :
https://www.fanfiction.net/s/12210007/4 … lternative

Je vous souhaite une bonne lecture en attendant vos retours.

Dernière modification par The Geeky Zoologist (05-11-2016 19:38:13)


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#24 11-11-2016 17:45:21

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Je vous informe que je ne saurais pas quand je pourrais publier le prochain chapitre en entier.
Cependant, ce que je vais faire à partir de maintenant c'est que dès que je finis d'écrire une sous-partie de chapitre (en gros une scène), je la publie ici tandis que le chapitre en entier sera publié sur le site cité plus haut lorsque son écriture sera terminée.

Et maintenant, la suite de votre feuilleton...


L’hélicoptère atterrit sur une surface de graviers située à l’est du Colisée de l’I.rex en dehors des limites du chantier de construction qui s’étendait autour de l’installation.
Les investisseurs et Claire posèrent pied à terre et ils furent aussitôt rejoints par le milliardaire indien qui mit ses lunettes de Soleil et qui fit quelques pas avant de s’arrêter.
Simon Masrani,  49 ans, était un homme grand et élancé aux cheveux noirs frisés, arborant une barbe fine et vêtu d’un pantalon en toile bleu et d’une chemise en lin blanche. Alors qu’il prenait une bonne bouffée d’air frais, il contemplait d’un air fier le chantier s’étendant devant eux.
Le Colisée de l’Indominus rex était une structure ressemblant fortement à un stade de foot et il était accolé à un plateau rocheux. Des ouvriers étaient affairés autour du squelette de futurs faux-rochers dont le but aurait été de dissimuler les hauts murs en béton du Colisée. Entre le petit groupe et le complexe, des engins de terrassement étaient en train de dessiner les contours d’une allée reliant l’attraction à une station de monorail en construction. Derrière une barrière faisant le tour du chantier, les journalistes qui avaient assisté à la conférence plus tôt étaient en train de patienter à côté de mini-bus arborant le même motif de jungle que l’on pouvait trouver sur le logo du parc.
Masrani, Claire et les membres de la délégation les rejoignirent. Alors que les journalistes commencèrent à bombarder Masrani de questions, Claire fit signe au groupe de la suivre le long d’un chemin qui longeait la clôture. Quelques mètres plus loin, ils arrivèrent devant un portail à côté duquel deux agents de sécurité à l’uniforme bleu marine étaient en faction. En voyant le groupe arriver, l’un d’eux ouvrit le portail et Claire prit la direction d’un tunnel rocheux creusé dans le plateau tandis qu’un autre rejoignit le groupe.
« Claire ? Demanda Masrani tandis que les journalistes étaient occupés à prendre en photo le chantier.
- Oui Monsieur ?
- Il me semblait que le Colisée devait ouvrir en avril à la base, c’est bien cela ?
- En effet.
- Pourquoi ce retard ?
- Les Rangers ont insisté pour que l’on renforce la sécurité de l’arène et on a dû refaire des travaux en conséquence. L’I.rex est plus grand que prévu.» Répondit Claire à voix basse.
A cela l’indien ne répondit rien et se contenta d’hocher la tête, l’air pensif. Ils empruntèrent le tunnel et pénétrèrent dans une chambre dans laquelle des panneaux informatifs recouverts par une bâche avaient été posés contre un mur, en attendant d’y être accrochés. Le groupe traversa la chambre et se retrouva au niveau d’une galerie qui donnait sur l’enclos de l’Indominus, aménagé dans un cirque d’origine volcanique. Masrani enleva ses lunettes et les accrocha à sa chemise tandis que la directrice emmena tout le monde au niveau d’une baie d’observation où un homme semblait les attendre. L’homme en question était un quinquagénaire grand et sec d’origine japonaise vêtu d’un treillis gris-vert sombre et portant des Rangers.
«  Salutations Messieurs-dames. Dit-il en accueillant le groupe.
- Bonjour Katashi. Vous allez bien ? Lui demanda Masrani
- Je vais bien merci. Lui répondit le japonais alors qu’ils se serraient la main.
- Je vous présente le capitaine Katashi Hamada, le chef des Rangers. Dit Claire à l’encontre du groupe. Capitaine, je vous laisse en dire plus sur votre rôle ici. »
Alors qu’Hamada s’était lancé dans un petit exposé sur les Rangers de Jurassic World aux journalistes et au trio d’investisseurs. Masrani se rapprocha de la vitre de la baie d’observation, regardant d’abord l’intérieur de l’enclos puis son périmètre. Un fossé large de plusieurs mètres  et surmonté d’une petite clôture électrique séparait la baie d'observation de l’intérieur de l’enclos qui était en majeure partie recouvert par une végétation dense et agrémenté de quelques rochers çà et là. Devant la baie d’observation, se trouvait une sorte de plateau rocheux similaire à ceux destinés aux grands félins dans certains zoos. Derrière les arbres, il distingua les contours d’un mur en béton haut de douze mètres qui courait d’un bout à l’autre du cirque. Le mur était surmonté par d’épais barreaux en acier, montés de manière oblique afin d’empêcher un animal ayant réussi à grimper le mur de passer de l’autre côté. A chaque extrémité du mur, se dressait un mirador occupé par un ranger armé d’un fusil. Plus il regardait l’enclos, plus Masrani trouvait que ça ressemblait à une prison de haute sécurité, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne était que son nouveau dinosaure devait était très dangereux, conformément à ses souhaits de divertir un public avide de sensations fortes. La mauvaise était qu’en cas d’accident, il n’oserait imaginer ce qu’il se passerait. Pendant ce temps, le groupe se rapprocha de la baie vitrée, cherchant du regard l’occupante des lieux.
« Où est-il ? Demanda Osterly.
- Elle doit être au fond de l’enclos, cachée dans la végétation, et elle doit être en train de nous observer sans que nous le sachions. Tout comme beaucoup d’espèces de serpents, elle est également sensible aux radiations infrarouges. » Dit Hamada
A proximité de l’un des miradors, Masrani vit une sorte de plate-forme sur laquelle se trouvait une grue où des soigneurs étaient affairés, portant à bout de bras une carcasse de bœuf. L’un d’eux appuya sur un bouton et une petite grue sortit d’une trappe.
« Il est nourri avec une grue ? Demanda le propriétaire à voix basse à Claire qui se tenait juste à côté de lui.
- Oui. Quand il n’était pas plus gros qu’un lion, les soigneurs avaient l’habitude de le nourrir à travers les barreaux de sa loge mais lors d’un des nourrissages, il réussit à attraper le poignet de l’un des soigneurs qui a failli perdre son avant-bras. Les autres ont menacé de démissionner si je ne pouvais garantir leur sécurité. D’où le nourrissage à la grue.
- Cet animal est plutôt intelligent, non ?
- Pour un dinosaure, oui.
- Intéressant.»
La carcasse fut accrochée au crochet de la grue qui pivota et déploya son bras au-dessus de l’enclos, laissant la carcasse descendre petit à petit à l’intérieur de l’enclos alors que quelques têtes simiesques émergèrent de la canopée et regardèrent la carcasse avec curiosité.
«  Regardez, il y a des singes dans l’enclos ! S’exclama l’un des journalistes.
- Ce sont des singes hurleurs. Il arrive qu’ils passent au-dessus du mur en sautant de branches en branches ou en escaladant les parois rocheuses afin d’aller se nourrir dans l’enclos. Leur informa Hamada.
- Est-ce qu’il arrive que vous nourrissiez l’Indominus avec des animaux vivants ? Demanda un journaliste.
- Pas d’animaux vivants. Surtout pas pour elle.
- Et pourquoi ? Demanda Jim Drucker.
- Quand j’étais gamin, j’avais un serpent. Mamushi, qu’il s’appelait. Je lui donnais que des souris mortes à manger jusqu’au jour où des amis sont venus à la maison et ils voulaient le voir en action. Nous avons alors jeté une souris vivante dans le terrarium. Mamushi l’a regardé pendant un certain temps. La souris, quant à elle, se promenait tranquillement dans le terrarium. Elle devait penser que c’était sa nouvelle maison. D’un coup, les mâchoires de Mamushi se sont refermées sur le rongeur dont le petit cœur a d’abord accéléré, puis ralentit avant de finalement se stopper. Après cela, Mamushi a refusé de manger toute souris morte qu’on lui présentait, il ne voulait que des proies vivantes.  Croyez-moi. Vous ne voudrez pas que cet animal goûte à quelque chose qui bouge et qui saigne.
- Allons Katashi, n’effrayons pas nos invités. » Lui dit Masrani sur un ton plaisantin.
D’un coup, l’un des animaux poussa un cri d’alarme et toute la troupe de singes à la fourrure noire prit la fuite, sautant de branches en branches jusqu'aux parois rocheuses qu’ils escaladèrent tout en poussant des cris apeurés qui résonnèrent dans la baie d’observation. Un autre cri, plus guttural, plus primitif mais surtout plus puissant retentit, faisant sursauter tout le monde à l’exception d’Hamada qui resta impassible bien que sur le qui-vive.  Tout le monde se rapprocha de la vitre, excité à l’idée que l’I.rex daigne enfin se montrer. Au milieu des arbres, une gigantesque forme blanche se mit à se mouvoir, cachée par la végétation dense et faisant craquer des branches sous ses pas. De l’animal, on ne pouvait qu’en distinguer quelques parcelles de peau recouverte d’ostéodermes.
« Waouh ! Fit l’un des journalistes à voix basse.
- Il est blanc, vous ne m’aviez pas dit qu’il était blanc. Dit Masrani à Claire.
- Selon Wu, c’est un effet secondaire de l’hybridation génétique. Du moins c’est ce que j’ai compris.
- Extra. Murmura Hal Osterly en regardant la bête qui s’était arrêté et il crut même qu’elle les observait.
L’une des journalistes, âgée d’une vingtaine d’années, tenta de prendre une photo en catimini avec son portable mais l’agent de sécurité qui les avait suivis, un colosse de pratiquement deux mètres de haut à la gueule carrée, la prit sur le fait.
- Les photos de l’animal sont interdites !
- Je vérifiais juste l’heure. Lui répondit-elle sèchement.
- Je m’en moque totalement. Si vous recommencez, je me verrais contraint de confisquer votre appareil.
- Mademoiselle Wood, n’oubliez pas que vous avez signé un contrat dans lequel il était bien stipulé que vous n’aviez le droit de prendre en photo que les installations. Vous ne voulez pas que l’on vous colle un procès ? Je suppose que oui, dans ce cas il vous suffit juste de vous en tenir à vos engagements. » Dit Claire en se retournant vers la journaliste, la fusillant du regard, et en lui parlant sur un ton qui bien que neutre, laissait transparaître une certaine animosité.
La journaliste se contenta de ranger son portable dans sa poche tout en poussant un léger soupir tandis que tout le monde lui lançait des regards gênés mais elle n’en avait cure et Claire crut même entendre la jeune femme murmurer une insulte à son encontre mais la directrice se contenta de garder son calme et de serrer les poings avant de revenir auprès de Masrani. Si cela ne tenait que à elle, elle aurait menacé la reporter de la jeter en pâture à l’I.rex afin qu’elle puisse bien prendre la créature en photos sous tous les angles mais elle tenait à tout prix à garder une bonne image d’elle-même auprès des membres de la délégation et surtout auprès de Masrani, qui avait suffisamment de pouvoir décisionnaire pour se débarrasser d’un directeur dégageant une mauvaise image.
« Vous croyez qu’elle fera peur aux enfants ? Demanda-elle à l’indien une fois que le groupe avait repris l’observation et qu’il était encore occupé à observer l’hybride en grande partie dissimulé dans la végétation.
- Elle donnera des cauchemars aux parents. Lui répondit-il, complètement captivé par la créature. Regardez-les, la peur les attire. Dit-il en jetant un regard au groupe, pratiquement collé à la vitre. Elle sera parfaite.
Ils restèrent quelques secondes silencieux tout en regardant la créature s’enfoncer encore plus profondément dans son enclos avant que Masrani ne reprenne la parole, prenant soin de parler suffisamment bas afin de ne pas se faire entendre par les membres de la délégation et des journalistes.
- N’y avait-il pas deux individus ?
- Effectivement, nous en avions créé deux au cas où l’un d’eux mourait prématurément.
- Où est l’autre dans ce cas ? Demanda-il sur un ton inquisiteur.
- Il l’a dévoré. » Répondit Claire de manière peu assurée.
Elle commença à tapoter avec ses doigts sur son tailleur. A ce moment-là, elle avait l’impression d’être une écolière qui ramenait une mauvaise note à son père et qui craignait le courroux de celui-ci. Elle jeta un bref coup d’œil à Masrani et celui-ci était en train de caresser sa barbe tout en secouant la tête.
« Claire. Je dois avouer que je suis un peu inquiet vis-à-vis de son comportement et je souhaiterais avoir la confirmation que l’attraction soit sûre. Avez-vous consulté un expert en comportement animal ?
- Les soigneurs ayant de l’expérience avec les grands théropodes carnivores ont été sollicités.
- J’aimerais que vous demandiez l’avis d’un de nos employés, un ancien membre du programme des mammifères marins de l’US Navy. Il s’occupe du programme de recherches sur les raptors. Comment s’appelle-il encore ? Brady ? Brody ?
- Grady.
- Grady, oui bien sûr. Owen Grady, ça me revient. Vous vous connaissez très bien il me semble ?
- Je le connais oui. Dit-elle sur un ton gêné. 
- Ses animaux cherchent souvent de s’échapper. Ils sont malins et il doit être plus malin qu’eux.
- Il se croit plus malin.
- Peu importe. Je souhaiterais que vous le fassiez venir ici afin qu’il étudie les installations en détail. Il pourra également se familiariser avec l’animal et éventuellement déceler des problèmes dans son comportement. »
Claire regarda son montre et vit qu’il était pratiquement onze heures et demie, l’heure à laquelle elle avait prévu ce qu’elle aimait appeler la séance test, en référence aux projections test qui se faisaient dans le milieu du cinéma dans le but d’obtenir des réactions de la part d’un public restreint et visant à orienter le film en fonction des réactions.
« Votre Attention, s’il vous plaît ! Nous allons maintenant prendre place dans le Colisée où vous assisterez à une démonstration des prouesses de l’Indominus. Pendant l’animation, il vous sera demandé de rester assis et d’éviter de faire le moins de bruit possible afin de ne pas énerver l’animal. L’accès aux gradins se situe après le tournant au bout du couloir. Annonça-elle au groupe.
- Avant que vous ne partiez Claire, j'aimerais vous reparler des bunkers. Dit Hamada
- Si cela ne vous dérange pas Capitaine, serait-il possible que l'on en parle après la séance ? Je ne souhaites pas faire attendre nos invités davantage.
- Naturellement. J'attendrais ici.»
Claire invita tout le monde à la suivre et ils longèrent la galerie avant d’emprunter un couloir sur leur gauche qui donnait sur une salle située juste devant l’accès aux gradins. Deux agents de sécurité s’y trouvaient et l’un d’eux détacha le cordon qui se dressait en travers de l’accès. Le groupe gravit quelques marches et se retrouva dans le Colisée à proprement parler.
Il s’agissait d’un grand amphithéâtre donnant sur une arène agrémentée d’un petit bosquet de palmiers, de rochers noirs dont un en forme de promontoire ainsi que de squelettes de dinosaures, donnant à l’endroit un aspect lugubre. A l’opposé des gradins, l’arène était délimitée par un mur de rochers noirs dans lequel se trouvait un tunnel obscur, obstrué par une herse. Derrière, le Mont Sibo trônait fièrement, dominant le paysage. Au-dessus du tunnel se trouvait un écran géant qui montrait les gradins ainsi que la partie de l’arène située juste devant. Le groupe emprunta une allée qui les emmena en direction des gradins du centre, qui étaient les seuls à comporter des sièges prêts pour la séance test. Claire, Masrani et les membres de la délégation prirent place au premier rang, séparés de l’arène que par un garde-fou ainsi qu’un fossé large d’une douzaine de mètres. Les journalistes prirent place derrière eux tandis que les agents de sécurité se positionnèrent non loin, surveillant de près les journalistes. Lorsque tout le monde fut installé, l’un d’eux porta sa radio à la bouche et donna des instructions. Quelques secondes plus tard, de grandes parois situées de part et d’autre du mur de rochers coulissèrent l’une vers l’autre tandis qu’un toit amovible se déploya au-dessus de l’arène, la plongeant peu à peu dans la pénombre jusqu’à ce que l’obscurité règne totalement. Des braseros situés au-dessus du tunnel s’allumèrent et on entendit la herse être relevée.  Claire regarda brièvement l’audience pour s’apercevoir qu’ils étaient impatients de voir l’I.rex mais qu’ils appréhendaient également cet instant. En se retournant, elle vit le bout d’une gueule garnie de dents émerger de l’obscurité du tunnel puis les braseros s’éteignirent, replongeant tout le monde dans une obscurité totale. D’après les concepteurs de l’attraction, cela aidait à faire appel aux peurs primales de chacun, héritage d’un temps où l’Homme n’était qu’un animal parmi tant d’autres, livré à lui-même et vulnérable face aux prédateurs. 
Les mains de Claire s’accrochèrent fermement à l’accoudoir de son siège et elle entendait certains membres du groupe respirer de plus en plus fortement. Elle avait déjà assisté à des essais du même type mais à chaque fois c’était la même chose, cette peur qui montait en elle à grande vitesse et bien qu’elle ne cessait de se persuader qu’elle était en sécurité, son instinct lui disait le contraire et qu’il fallait fuir. Elle entendait la créature se rapprocher à pas de loups en poussant des grondements et elle pouvait presque ressentir son odeur de pourriture. Claire était même pratiquement sûre que la bête l’observait.
Ils ont plutôt bien fait leur boulot, pensa-elle, trop bien même.
C'est alors qu'un projecteur s'alluma et révéla l'Indominus aux yeux de l'audience.


Encore une fois, tout retour (et pas que ceux de Monsieur ADN^^) est le bienvenu.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#25 13-11-2016 15:40:31

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 951

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Bien à propos du chapitre 4 :

Claire Dearing 2.0 a écrit :

Depuis quelques années, nous ne sommes plus le seul établissement hébergeant des animaux éteints puisque nous avons vendu des animaux à plus d'une vingtaine de parc zoologiques et d'aquariums de par le monde.

Et bien voilà une réelle banalisation !!!! smile

La directrice devait retrouver la délégation aux alentours de onze heures afin de les emmener au Colisée de l'

Attention aux inattentions (rien de grave pour te rassurer).

Pourquoi des couveuses dans les labos alors que les animaux sont libres de se reproduire ?

L'un d'eux se promène dans le parc et récolte les œufs de Pâque avant de les ramener au labo ?

Vous savez, lorsque John Hammond m'a demandé de créer cet endroit afin de permettre à des gens du monde entier de pourvoir observer des dinosaures [...] et de mettre un frein au tourisme illégal qui allait se développer autour d'Isla Sorna

Voilà le genre de phrase intelligente qui aurait évité à nombres de critiques de considérer JW comme ne tenant pas compte de TLW et JPIII.

C'était pas compliqué et ça prenait une seconde du film.

Globalement j'aime bien comment le chapitre est construit, la description du parc est excellente.
Je préfère même ton parc à celui du film.
Le coup de la passerelle qui surplombe le parc pour rejoindre le centre administratif permet de combler le mystère du passage du centre des visiteurs à la salle de contrôle surplombant le parc sur la colline.

Au moins ici tu fait la part belles aux dinosaures avant de montrer l'I.rex.

Car le film expédie trop vite le sujet à mon goût.
On ne voit pas un seul dinosaure qu'on nous bastringue déjà avec l'idée que ça n’intéresse plus personne. Et l'I.rex est du coup le premier "dino" aperçu.

Ici au moins, on profite un minimum du spectacle avant le vif du sujet.

Donc avis positif pour le moment.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#26 13-11-2016 20:10:40

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Monsieur ADN a écrit :

La directrice devait retrouver la délégation aux alentours de onze heures afin de les emmener au Colisée de l'

Attention aux inattentions (rien de grave pour te rassurer).

Pourquoi des couveuses dans les labos alors que les animaux sont libres de se reproduire ?

L'un d'eux se promène dans le parc et récolte les œufs de Pâque avant de les ramener au labo ?

Pour certaines fautes d'inattention, il y a un bug sur fanfiction.net qui supprime les I.rex et T.rex pour des raisons obscures.

Concernant les couveuses, rappelles-toi les propos de Hammond au début de TLW (Isla Nublar n'était qu'une vitrine pour les touristes...). Même si la majeure partie des animaux sont autorisés à se reproduire, il n'est pas garantit qu'ils le fassent (tout comme certaines espèces d'animaux contemporains ont du mal à se reproduire en captivité) et de temps en temps de nouveaux individus sont créer dans le but de remplacer les pertes. A l'instar du laboratoire de Jurassic Park, les laboratoires du Centre de la Découverte ont surtout une utilité pédagogique et non industrielle (contrairement à la fabrique de San Diego mentionnée dans le chapitre 4 où les protocoles permettant d'obtenir des embryons viables pour chaque espèce sont établis. Une fois un protocole établit, il est envoyé au laboratoire de Nublar afin qu'ils puissent cloner l'animal si nécessaire).
Une partie des œufs exposés sont non-fécondés et servent juste à la "décoration" pour ainsi dire.

Dernière modification par The Geeky Zoologist (13-11-2016 20:11:37)


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#27 20-11-2016 15:05:09

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Je vous informe que la publication du chapitre 5 devrait se faire dans la semaine et en attendant, voici la deuxième sous-partie de ce chapitre :

A plusieurs kilomètres de là, un porcelet courait aussi vite qu’il pouvait à travers des hautes herbes dans la pénombre d’un sous-bois. Il ne cessait d’émettre des couinements apeurés alors qu’il fuyait pour sa vie, poursuivis par une meute de prédateurs bien plus gros que lui.
Le jeune porc déboula sur une surface recouverte de copeaux, séparant le sous-bois d’un mur en tôle qui présentait une trappe qui était juste assez haute pour laisser passer le porcelet. Il franchit les quelque mètres le séparant de son unique voie d’échappatoire en couinant de peur alors que ses poursuivants sortaient à leur tour du sous-bois.
Alors qu’ils étaient sur le point de rattraper le cochon, une voix masculine forte retentit:
« Stop ! »
Les prédateurs stoppèrent leur poursuite en poussant des grognements de frustration alors que leur proie s’engouffrait dans la trappe dont le volet s’abaissa après le passage du porcelet. C’étaient des dinosaures carnivores de cinq mètres de long et haut d’environ un mètre cinquante et dont une majeure partie du corps, à l’exception du bout du museau et des pieds, était recouvert de plumes. Leur morphologie était gracile avec leur longue queue, leur grandes mains terminées par des doigts griffus et leur museau allongé et relativement étroit. Ils avaient également pour particularité de porter une grosse griffe en forme de faucille au niveau du second orteil.
« Hé ! » Dit la voix en direction des dinosaures qui avaient chacun une livrée différente. Ils relevèrent la tête afin de regarder un homme d’une trentaine d’années vêtu d’un jean et d’un T-shirt de couleur olive qui les surplombait depuis une passerelle métallique formant une croix au-dessus de la surface de copeaux.
Owen Grady était en train d’effectuer une session d’entraînement à ses protégées, quatre Achillobator femelles en fin d’adolescence.
« On me regarde !» Ordonna-il.
Sur les quatre Achillobators, seulement trois levèrent la tête pour regarder Owen.
« Blue ! » Dit Owen à l’encontre de l’animal qui ne le regardait pas afin de capter son attention. Il s’agissait de la plus grande des quatre et son plumage présentait les mêmes teintes que celui du faucon pèlerin, c’est-à-dire gris-bleu sur le dessus et blanc maculé de noir sur le dessous.
« Fais gaffe ! » Lui dit-il lorsqu’elle le regarda mais à la droite de Blue, un animal au plumage roux strié de noir sur le dessus et gris-bleu sur les ailes grogna à l’encontre d’Owen.
« Hé, Charlie ! »
Charlie siffla et fit claquer ses mâchoires.
« Arrêtes tes conneries ! » Réprimanda Owen, tel un père grondant sa fille.
A gauche de Blue, un Achillobator au plumage brun commençait à gigoter et à grogner.
« Delta, fermes-là ! »
Pendant tout ce temps l’animal situé à droite de Charlie, un individu au plumage entièrement noir et au museau gris, était resté tranquille. Dès qu’Owen eut l’attention de toute la meute, il appuya avec son pouce sur un petit objet métallique qu’il avait dans la main gauche et l’objet produit un cliquetis puis il donna une nouvelle instruction :
« On bouge ! »
Owen se déplaça de quelques pas le long de la passerelle et les dinosaures le suivirent. Lors de leur déplacement, Charlie donna un coup de queue sans faire exprès à Echo qui fit claquer ses mâchoires en guise d’avertissement.
« Stop ! » Dit Owen.
Les Achillobators s’arrêtèrent à l’unisson, formant une formation en V.
« Ok, c’est bien ! Commenta-il en appuyant sur le clicker, impressionné.
C’est très bien ! »
Il préleva plusieurs rats morts dans un seau posé à ses pieds puis il attira l’attention de chacun des animaux en les appelants par leur nom et il commença  à jeter à chacun un rat. Les Achillobators attrapèrent leur récompense en plein vol et l’avalèrent d’une traite.
« Blue. Celui-ci est pour toi. » Annonça Owen au raptor au plumage bleuté en mettant bien en évidence le rat qu’il avait dans la main avant de le lui jeter.
Il attendit que les Achillobators eut fini d’avaler leur rat avant de leur donner le dernier ordre de la session.
« On me regarde ! »
Les dinosaures relevèrent la tête dans sa direction puis Owen leva sa main droite bien haut puis il la baissa, leur signifiant que la session d’entraînement était terminée.
Il regarda les animaux courir sous la passerelle pour se défouler puis se disperser tandis qu’une assemblée d’un peu moins d’une dizaine de personnes, principalement des soigneurs ainsi que quelques rangers, l’applaudit. Ils avaient regardé toute la session d’entraînement depuis une passerelle faisant le tour de l’enclos et l’un d’eux, un noir chauve du même âge qu’Owen s’avança vers celui-ci.
« Il semblerait qu’on arrive enfin à quelque chose. Dit-il à Owen avec un accent français dans sa voix.
- Et pourtant tu les connais Barry, elles peuvent être têtues comme des mules.
- Je commençais à croire qu’ils n’avaient pas engagé les bons gars mais la vache, c’est limite s’ils mangent dans votre paume. Dit une voix bourrue à l’encontre des deux hommes.
Ils virent un quinquagénaire bedonnant aux cheveux bruns coupés courts et arborant un bouc s’avancer vers eux depuis l’extrémité opposée de la passerelle.
- On a eu de la chance aujourd’hui Vic. D’habitude, cela ne se passe pas si bien. Précisa Owen.
Ils se serrèrent la main en guise de salutation.
- Est-ce que cela explique pourquoi vous envoyez toujours vos rapports en retard ?
- On a été très occupés. Répondit Barry.
- Apparemment pas tant que ça lorsqu’il s’agit de recevoir votre paye ! Plaisanta Hoskins
- On ne te voit que très rarement sur l’île. Que veux-tu ? Demanda Owen.
- Vu les progrès que tu as accomplis depuis quelque temps, le conseil et moi souhaitions que tu fasses prochainement un essai sur le terrain.
- Qu’est-ce que tu entends par là ?
Les trois hommes étaient en train de discuter tout en contemplant le paysage se trouvant au sud-est de leur position, là où la rivière pénétrait dans les gorges abritant la plus grande volière du parc.
- Jusqu’à maintenant nous n’avons utilisé ces animaux que dans un but récréatif. On est assis sur une mine d’or et Masrani s’en contente d’en faire des stars de zoos nourries, logées et blanchies passant la plupart de leur temps à se prélasser alors qu’on pourrait également les utiliser dans d’autres domaines tels que la médecine et l’agro-alimentaire. Le conseil a déjà songé à tout un tas d’applications mais selon mes sources nos concurrents aussi. Expliqua Hoskins.
- S’ils arrivent déjà à créer leurs propres dinosaures. Dit Barry.
- Ce n’est pas une question de si mais de quand.  Je vous rappelle que nous n’avons plus le monopole de la dééextinction depuis que ce consortium russo-coréen a réussi à cloner le mammouth laineux et d’autres espèces de la période glacière. Mes espions m’ont aussi informé qu’une douzaine de compagnies de biotechnologies sont en train de mettre les bouchées doubles afin de rattraper leur retard et certaines d’entre elles attendent le moindre faux-pas de notre part pour nous dérober nos secrets. Wu a beau garder jalousement ses travaux mais il suffit d’un simple piratage informatique pour que nous perdions définitivement notre leadership et c’est pourquoi il faut songer à prendre de l’avance. Leur expliqua Hoskins.
Lorsque ma fille était petite, je lui lisais souvent Alice au Pays des Merveilles, je me rappelle plus particulièrement du passage où la reine rouge demande à Alice de courir alors que le paysage restait le même. Raconta-il. Vous voyez où je veux en venir.
- L’hypothèse de la reine rouge. L’un des principaux concepts de la biologie évolutionnaire. Répondit Barry.
- S’adapter ou disparaître, tel est l’impératif qui régit chaque être vivant sur cette Terre ainsi que nous-mêmes et notre civilisation. Avec ces créatures, la nature nous offre un cadeau qu’il nous faut saisir des deux mains afin de soigner les maux dont souffre notre société tels que la famine ou les maladies. 
- Autant je ne suis pas opposé à l’idée d’utiliser des animaux dans la recherche biomédicale du moment qu’ils sont bien traités mais ce qui malheureusement n’est pas toujours le cas. Je ne vois pas l’intérêt de remplacer lapins, singes, chiens et chats par des animaux préhistoriques si les conditions d’expérimentations restent tout aussi critiquables. Argumenta Owen.
- Contrairement aux animaux que tu as cités, les dinosaures que nous avons créés sont brevetés, ils nous appartiennent et par conséquent on peut en faire ce que l’on veut sans que personne ne puisse nous dire quoi que ce soit. De plus faire des expériences sur des compys est moins choquant que de le faire sur des chats pour l’opinion public. Expliqua Hoskins.
- Pour en revenir aux Achillobators, ne me dis pas que tu comptes en faire des chiens de guerre ?
- Le terme chien de guerre est un peu exagéré, je préfère celui de drone biologique.
Owen commença à marcher le long de la passerelle en direction d’un escalier.
- Pas de novlangue avec moi et ne comptes pas sur nous là-dessus. Barry et moi ne voulons pas que toi et le conseil foutiez en l’air le fruit de près de trois ans de travail. Je refuse d’envoyer mes animaux au casse-pipe en Syrie ou je ne sais où.
- Et pourtant si la division sécurité finance ce programme de recherches, ce n’est pas par bonté d’âme et vous le saviez dès le début. Si cela peut te rassurer, je ne parle pas de les déployer au milieu d’un champ de bataille. On sait tout deux que l’armement moderne les transformait en KFC en à peine dix secondes, sans compter le risque qu’ils paniquent et qu’ils deviennent imprévisibles. Je pense plutôt à une utilisation dans le cadre d’escarmouches ou d’opérations de traque dans des régions isolées. Dans leurs cellules, se trouve un instinct de chasse vieux de plusieurs millions d’années, un instinct que l’on pourrait programmer. Regarde-les ! Dit Hoskins en désignant du doigt les Achillobators. Tandis que Charlie était en train de s’ébrouer dans les copeaux et qu’Echo nettoyait son plumage, Delta et Blue étaient couchées côte à côte à la lisière du sous-bois.
Il y a un peu moins de 90 millions d’années, la nature à créer ces formidables prédateurs. Rapides, puissants, intelligents et sans pitié. Ils boufferaient des mecs du casque aux bottes en un clin d’œil. Continua Hoskins.
Au fond tes protégés sont juste des rapaces géants et la fauconnerie est une tradition plus que millénaire. Je sais que vous êtes capables d’y arriver, vous l’avez bien fait avec des dauphins et des rapaces par le passé. Pourquoi pas des raptors ?
- Sauf qu’il a fallu le travail de plusieurs générations pour arriver à dresser des animaux comme les rapaces, les éléphants, les chevaux ou les chiens et cela ne fait qu’un peu plus de trente ans que les dinosaures ont été ramenés à la vie.  De plus dresser des raptors revient à dresser des rapaces plus grands qu’un fauve et ayant l’intelligence d’un grand singe et cela en fait des animaux bien plus dangereux que vous ne l’imaginez. Expliqua Barry à Hoskins.
- Monsieur Gauthier, j’ai déjà vu des raptors à l’état sauvage et les vôtres sont bien plus dociles en comparaison.
- Ne te méprends pas à leur égard Vic. Si tu te retrouverais face à elles seul dans la jungle, tu retirerais ce que tu viens de dire, crois-moi sur parole. Dit Owen.
Les trois hommes descendirent des escaliers et Owen prit la direction d’une grille en métal aménagée dans les parois de l’enclos.
Et si tu fais part de ce projet aux Nations Unies ou à l’OTAN, je crains pour toi qu’ils ne soient pas emballés. Poursuivi Owen.
- Tu sais, beaucoup d’états-majors s’intéressent aux travaux effectués en zoologie. Entre l’étude de la morphologie des poissons pour améliorer l’aérodynamisme des drones, celle du venin de fourmis africaines dans le but de créer des munitions tranquillisantes ou encore la communication avec les grands singes via la langue des signes dans le but de nous préparer à une éventuelle rencontre extraterrestre, les exemples sont légions et les formes de vie préhistoriques ne font pas exception. On cherche à limiter les pertes humaines et certains pensent que la robotique c’est l’avenir mais je n’en suis pas si sûr, après tout un drone peut être très bien piraté par l’ennemi alors qu’un animal dressé restera loyal à son maître. Argumenta Hoskins alors qu’Owen avait sorti un trousseau de clés de la poche de son pantalon et qu’il était en train d’ouvrir la porte du sas.
- Excepté qu’un drone ne va pas te bouffer si tu oublies de le nourrir. Même si les instances gouvernementales seraient intéressées par un usage des dinosaures dans le domaine de la défense, je doute que Masrani soit d’accord. Tu es bien placé pour savoir qu’il a son mot à dire sur toutes les activités d’InGen et il se sert de cet endroit principalement pour apprendre aux gens l’humilité. Répondit Owen en refermant la porte du sas, laissant Hoskins à l’extérieur.
- L’humilité ? Tu crois vraiment que le but réel du huitième homme le plus riche du monde, un homme qui possède je ne sais combien de résidences, un yacht, un hélicoptère pour lui tout seul et qui est tellement diversifié puisqu’il tape à la fois dans les télécoms, le pétrole, le divertissement et bien d’autres domaines à un point qu’il ne doit même plus savoir ce qu’il possède exactement est de nous apprendre l’humilité ? Demanda Vic en secouant la tête.
Il se contente juste de faire la même chose que bon nombre de politiciens et toutes ces stars hollywoodiennes qui parrainent tel ou telle action en faveur de la lutte contre la pauvreté dans le tiers-monde, c’est juste une opération de com pour bien se faire passer auprès du commun des mortels. Des personnalités tels que Simon Masrani sont comparables à des empereurs, offrant aux masses de pain et des jeux sous la forme de fast-foods et de divertissements au sein de cette nouvelle Rome qu’est devenue notre civilisation moderne ainsi que ce parc. Tu te crois isolé sur cette île perdue dans le Pacifique avec ta petite bicoque et ton jardin mais aucune partie de cette terre n’est épargnée par le progrès et le progrès gagne toujours mon gars.
- Il faudrait peut-être que le progrès échoue pour une fois. Il risque de nous coûter très cher à long terme. » Répondit Owen.
Soudain, ils entendirent quelqu’un courir sur la passerelle et crier :
« Le cochon s’échappe ! »
Owen se retourna vers l’intérieur de l’enclos pour s’apercevoir qu’un jeune employé blond d’une vingtaine d’années appelé Léon était sur la passerelle et qu’il avait une longue perche avec un nœud coulant dans la main.
Léon abaissa la perche dans l’enclos afin d’intercepter le porcelet en fuite.
« Ne fais-pas ça ! » Lui hurla Owen.
Le porcelet se prit dans le nœud mais alors que le jeune homme était en train de hisser le petit animal, Echo surgit et attrapa le cochon, l’emportant dans le sous-bois mais ce faisant, elle emporta également la perche avec et Léon, penché par-dessus le garde-fou, fut entraîné et il tomba dans l’enclos.
Ceci attira l’attention des autres Achillobators qui se rapprochèrent lentement mais sûrement de Léon en grognant à l’encontre de l’intrus qui se relevait péniblement, complètement endolori.
Owen fonça vers un bouton servant enclenchant l’ouverture de la grille de l’enclos et l’appuya.
« Owen ! » Cria Barry sur un ton dissuasif, inquiet pour son ami alors qu’il entrait dans le sas.
Owen n’attendit même pas que le grille fusse entièrement relevée et s’accroupit afin de passer à travers l’ouverture avant de foncer vers Léon. Il ne pouvait se permettre de perdre ne serait-ce qu’une seule seconde, sinon il signait l’arrêt de mort du jeune homme. Il vit deux rangers se positionner sur la passerelle et mettre en joue les Achillobator avec leurs fusils.
« Ne tirez pas ! Des décharges électriques vont encore plus les énerver ! » Leur hurla-il alors qu’il courait vers Léon qui tentait de reculer tant bien que mal face à l’avancée inexorable des prédateurs.
Owen arriva au niveau de Léon et il s’interposa entre lui et les raptors, écartant les bras afin de paraître plus grand et plus impressionnant tout en leur présentant la paume de ses mains, ce qui avait pour but de les décontenancer. 
Barry, qui avait suivi Owen, aida Léon à se relever et il l’emmena en direction du sas pour le mettre en sécurité tandis que les raptors étaient focalisés sur Owen, le fixant et lui sifflant dessus d’une manière similaire à celles d’une oie sur la défensive.
« Blue, reste où tu es ! » Dit Owen à l’encontre du raptor au plumage bleuté. « Reste tranquille ! »
Mais Blue ne fléchit pas et elle bomba son poitrail tout en écartant les bras, en arquant le cou et en piétinant sur place. Sur sa tête, quelques plumes se relevèrent en formant une espèce de petite couronne et l’ensemble des comportements qu’elle avait adopté constituait un signe d’avertissement chez les Achillobator.
D’un coup, elle fit quelques pas en avant et fit claquer ses mâchoires en direction d’Owen.
« Hé, qu’est-ce que je viens de dire ? » Lui hurla-il tandis que son cœur battait la chamade et que des gouttes de sueur commençaient à perler sur son front.
Sur sa gauche, Delta était en train de s’avancer, marchant à pas de loup.
« Delta, je te vois. Arrière ! »
L’Achillobator au plumage brun stoppa son avancée et grogna en guise de réponse.
« Ok. C’est bien, restez où vous êtes les filles ! » Leur dit-il tandis qu’il reculait pas à pas en direction de la porte.
Sur sa droite, Charlie était en train d’avancer à pas de loups dans le but de surprendre son soigneur.
« Charlie ! »
Charlie s’arrêta et Owen crut qu’il avait réussi à les calmer.
« C’est bien… » Dit-il à voix basse, principalement dans le but se rassurer lui-même.
Derrière lui, Barry, Léon et Hoskins regardaient la scène avec un air stupéfait tandis que les rangers sur la passerelle, deux jeunes recrues, montraient des signes de nervosité alors qu’ils gardaient les animaux en joue.
« Ferme la grille ! Ordonna Owen en ne quittant pas des yeux les raptors.
- Et toi ? Demanda Barry.
- Fais-moi confiance ! » Rassura Owen.
Barry étouffa un juron et il appuya à contrecœur sur le bouton.
La grille commença à descendre alors qu’Owen reculait toujours, acculé par les Achillobator qui avançaient toujours en sifflant.
Au dernier moment, Owen se retourna et roula sous la grille qui avait presque fini de se refermer tandis que les raptors, qui s’étaient élancé sur Owen dès celui-ci leur tourna le dos, heurtèrent les barres en acier de la grille dans leur charge.
« Ça va vieux ? Demanda Barry à son ami alors qu’il l’aidait à se remettre debout tandis que dans l’enclos, les raptors tournèrent les talons en secouant la tête et en poussant des grognements de frustration.
- C’était moins une. Répondit Owen, à bout de souffle alors qu’il donnait une tape amicale sur l’épaule de Barry.
Quand à toi le petit nouveau, combien de fois je t’ai répété les consignes de sécurité ? Dit-il en haussant la voix à l’encontre au jeune homme qu’il venait de sauver.
- Je suis désolé Monsieur. Répondit Léon, les yeux rivés vers le sol et le visage couvert de honte.
- Au lieu de t’excuser, regardes donc derrière toi !
Léon, assis à quelques centimètres de la grille, se retourna et sursauta, surpris par Delta qui le regardait d’un air féroce en grognant et en retroussant ses lèvres, faisant découvrir au jeune homme ses dents acérées, tandis que ses mains étaient accrochées à la grille. Léon se remit debout en vitesse et recula de quelques mètres.
- Ne tourne jamais ton dos à un prédateur ! C’est un signe de faiblesse pour eux. Lui expliqua Owen. La prochaine-fois que tu passes par-dessus-bord, je ne serais pas nécessairement là pour sauver tes miches !
Dis-moi ce soir, tu seras à l’Iguanodon éméché avec les autres jeunes ?
- Euh…Oui. Pourquoi ? Demanda Léon.
- Barry et moi on y sera aussi, tu nous remercieras en payant nos pintes. Ce sera tout pour aujourd’hui. »
Les trois hommes sortirent du sas et tandis qu’Owen refermait le sas et que Léon et Barry rejoignaient les autres soigneurs qui les attendaient plus loin et qui furent rassurés dès qu’ils s’aperçurent que tout le monde s’en était sorti sain et sauf, Hoskins repensa à ce qu’il venait de voir alors qu’il rejoignait son véhicule.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#28 22-11-2016 18:27:45

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Bonsoir à tous,

Le chapitre 5 intitulé Du Pain et des Jeux est disponible sur fan-fiction.net
https://www.fanfiction.net/s/12210007/5 … lternative


Je vous souhaite une bonne lecture en attendant vos retours sur ce chapitre.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#29 26-11-2016 13:43:27

JurassicOne
"La Grande"
Lieu : Jurassic World
Inscription : 24-03-2016
Messages : 1 007
Site Web

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Hello ! Après une lecture attentive du chapitre 5, je partage aujourd'hui mon avis sur celui-ci :

Ce que tu fais est vraiment du bon boulot, franchement. C'est bien écrit malgré quelques fautes de grammaires par-ci par-là, mais rien de bien méchant, ainsi que parfois, une écriture simpliste par moment, mais ce n'est pas trop grave.

Le fait de garder certaines scènes comme celle avec le raptors ou celle entre la discussion entre Claire et sa sœur, et rajouter plusieurs lignes de dialogue, je trouve ça très intéressant.

Tiens, ça me fait penser, pourquoi Achillobator ? Ce sont simplement des Vélociraptors plumés !
Imagine qu'une personne ne connaissant rien aux dinos et à la paléontologie, tombe sur ta fic, l'appellation raptors plumés lui parlera plus qu'un nom scientifique.

Le Colisée de l'Irex, c'est ça non ? (désolé si j'ai détruit l'imagination de certains) :

latest?cb=20150130010745

jurassic_world_concept_art_indominus_rex_paddock_2_by_indominusrex-d92nyu1.jpg

jurassic_world_concept_art_indominus_rex_paddock_1_by_indominusrex-d92nyfk.jpg

jurassic_world_concept_art__the_final_battle_by_indominusrex-d928hw9.jpg

Pas mal la biographie de Claire, très intéressante. Par contre, quelques dates n'aurait pas été de trop, histoire d'avoir quelques repères chronologiques. wink

J'ai adoré toute la première partie. Le voyage en hélico, la découverte de l'Irex...c'est sympa ! J'ai juste du mal à m'imaginer l'apparence du bâtiment administratif, mais vu la description, ça à l'air d'un sacré bâtiment !

Bref, voilà mon avis pour le moment, je n'ai pas de conseils à te donner, mais ça viendra ! wink

Continue comme ça ! Tu fait un très bon boulot !

PS: n'hésite pas à aussi donner ton avis sur mon blog, il sera le bienvenu ! wink

http://www.jurassic-park.fr/forum/viewt … d=1319&p=6

Dernière modification par JurassicOne (26-11-2016 14:34:01)


tumblr_nvml24WdVO1u5tn07o3_400.gif

Hors ligne

#30 26-11-2016 15:25:28

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

JurassicOne a écrit :

Hello ! Après une lecture attentive du chapitre 5, je partage aujourd'hui mon avis sur celui-ci :

Ce que tu fais est vraiment du bon boulot, franchement. C'est bien écrit malgré quelques fautes de grammaires par-ci par-là, mais rien de bien méchant, ainsi que parfois, une écriture simpliste par moment, mais ce n'est pas trop grave.

Je te remercie d'avoir lu ce chapitre ainsi que pour tes retours.

Pour les fautes, n'hésitez pas à les relever et à m'en faire part afin que je puisse les corriger.
Selon toi, quels passages sont écrits de manière simpliste ?

JurassicOne a écrit :

Tiens, ça me fait penser, pourquoi Achillobator ? Ce sont simplement des Vélociraptors plumés !

Non, Velociraptor et Achillobator sont deux espèces totalement différentes.
Certes, les raptors de JP sont appelés vélociraptors par les personnages et l'équipe technique du film mais il empêche que c'est incorrect d'un point de vue scientifique et à cause de JP, les gens s'imaginent que les vélociraptors étaient hauts comme un homme alors qu'en vérité, ils ne faisaient que deux mètres de long.
Dans cette fic j'ai voulu rattraper le tir et une explication concernant la nature de l'espèce des animaux que l'on avait jusque là appelé Vélociraptors sera fournie (et ce sera une explication qui risque de ne pas plaire à toute le monde^^).
Je ne sais pas si tu le sais mais pour décrire ses raptors, Crichton s'est inspiré d'un animal appelé à l'époque par le paléontologue Gregory S. Paul Velociraptor giganticus qui a été renommé depuis...Achillobator giganticus.

JurassicOne a écrit :

Imagine qu'une personne ne connaissant rien aux dinos et à la paléontologie, tombe sur ta fic, l'appellation raptors plumés lui parlera plus qu'un nom scientifique.

C'est n'est pas pour rien que je décris les animaux et je tiens absolument à les nommer de manière scientifiquement correcte.

JurassicOne a écrit :

Le Colisée de l'Irex, c'est ça non ? :

Plus ou moins.
Comparé à celui du film, l'enclos est un peu plus grand et le décor est différent.
Par contre je me suis inspiré des concepts arts pour l'arène des raptors (tel que montré dans la dernière image) afin de créer le Colisée de l'Irex.


JurassicOne a écrit :

Pas mal la biographie de Claire, très intéressante. Par contre, quelques dates n'aurait pas été de trop, histoire d'avoir quelques repères chronologiques. wink

Au départ, je comptais vous donner une chronologie en tant qu'annexe de la fic une fois que l'écriture de celle-ci terminée.
Cependant afin de vous aider à vous situer, je peux déjà vous en révéler une partie et au fur et à mesure que l'histoire avancera, cette chronologie sera complétée.

JurassicOne a écrit :

J'ai juste du mal à m'imaginer l'apparence du bâtiment administratif, mais vu la description, ça à l'air d'un sacré bâtiment !

Dans le chapitre Bienvenue à Jurassic World, je l'ai décrit comme ayant un aspect similaire à celui des forteresses bâties dans les Caraïbes dans le cadre de la lutte contre les pirates.
De loin, le bâtiment ressemble à un truc de ce genre là excepté que des matériaux plus modernes ont été utilisés à la place de la pierre, qu'il y a plus de fenêtres et que la tour à droite est un peu plus grande :
800px-Citadelle_Laferri%C3%A8re.jpg
(Ci-dessus, la Citadelle La Ferrière à Haïti)

Vu que beaucoup de scènes s'y déroulent, la description sera complétée au fur et à mesure de la progression de l'histoire.

JurassicOne a écrit :

PS: n'hésite pas à aussi donner ton avis sur mon blog, il sera le bienvenu ! wink

http://www.jurassic-park.fr/forum/viewt … d=1319&p=6

Ne t’inquiètes pas. Je m’attellerais à la lecture de ton blog un de ces quatre et je te dirais ce que j'en pense dans le topic qui y est consacré.

Dernière modification par The Geeky Zoologist (26-11-2016 15:26:11)


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#31 26-11-2016 19:25:32

Ulfric Sombrage
Spinosaurus furax
Lieu : Au dessus de Dresde
Inscription : 19-07-2015
Messages : 7 554

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

" l'appellation raptors plumés lui parlera plus qu'un nom scientifique."
C'est un pléonasme.


"I'd do it again" - Arthur "The Dresden Decimator" Harris
TjE-pi.gif

Hors ligne

#32 26-11-2016 19:43:35

La Grande
Compsognathus
Lieu : En train de bouffer Dieter
Inscription : 03-10-2016
Messages : 118

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Comment on peut lire ta fic?


- La remise, je la vois d'ici. Vous pensez qu'on peut y arriver en courant ?
- Non... On ne peut pas...
-Pourquoi?
-Parce qu'on nous a pris en chasse...

Hors ligne

#33 26-11-2016 20:48:44

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

La Grande a écrit :

Comment on peut lire ta fic?

Elle est disponible sur fanfiction.net à l'adresse suivante :
https://www.fanfiction.net/s/12210007/1 … lternative


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#34 28-11-2016 20:15:46

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Je vous révèle dans ce post une partie de la chronologie.
Comme je l'ai écrit plus haut, des entrées s'ajouteront à cette chronologie au fur et à mesure de la progression de l'histoire.

  • 1525

Découverte d’Isla Nublar par le navigateur espagnol Diego Fernandez.

  • 1526

Découverte de l’archipel des Cinq Morts.

  • 1928

Naissance de John Hammond à Edimbourg, Ecosse.

  • 1930

Naissance de Sanjay Masrani à Bombay, Raj britannique.

  • 1936

Lors d’une visite au Muséum d’histoire naturelle de Londres, John Hammond s’éprend de passion pour les dinosaures et regrette leur disparition de la surface de la Terre.

  • 1953

Publication dans la revue Nature des travaux de Watson et Crick concernant la structure en double-hélice de l’ADN. Suite à la lecture de cet article, Hammond commence à songer à la possibilité de recréer des dinosaures en utilisant leur ADN.

  • 1961

Naissance de Vic Hoskins.
Naissance de Henry Wu à San Francisco, Californie.

  • 1969

Hammond ouvre sa réserve animalière Animal Kingdom au Kenya.
Naissance de Simon Masrani à Bombay, Inde.

  • 1973

Mascom Network est fondée à Bombay.

  • 1975

InGen est fondée à Palo Alto, Californie.

  • 1981

Hammond survole un certain nombre d’îles dans les Caraïbes ainsi que le long de la côte Pacifique de l’Amérique centrale afin de choisir le futur emplacement de sa "fabrique" à dinosaures qui sera appelée le site B.
Il choisit Isla Sorna, la plus grosse île de l’archipel des cinq morts, située à 333 kilomètres à l’ouest du Costa Rica.

  • 1982

Dans le but de rentabiliser le clonage des dinosaures, Hammond décide de créer un parc à thème qui leur sera consacré appelé Jurassic Park et un bureau est établit à San Diego, non loin du futur emplacement du parc.
Le gouvernement costaricain loue Isla Sorna à InGen et les travaux y commencent aussitôt.
Naissance de Claire Dearing.
Naissance d'Owen Grady.

  • 1983

InGen commence à acquérir en masse des fossiles et de l’ambre mésozoïque.
A San Diego, la construction de Jurassic Park commence.

  • 1984

Hammond recrute Henry Wu et le nomme généticien en chef du projet Jurassic Park.
Wu s’attèle à l’extraction de paléo-ADN et vers la fin de l’année, il obtient une première séquence.

  • 1985

Hammond fait appel à Robert Muldoon, alors chef des rangers à Animal Kingdom, pour qu’il officie en tant que responsable de la sécurité sur le site B.
Abandon des travaux au Jurassic Park de San Diego et acquisition d'Isla Nublar par InGen auprès du gouvernement costaricain.

  • 1986

Premier dinosaure cloné avec succès sur le site B.

  • 1987

Les derniers membres de la tribu des Tun-Si sont relogés hors d’Isla Nublar.

  • 1988

Début de la construction de Jurassic Park à Isla Nublar.
Sur le site B, on commence à obtenir des adultes appartenant à pas moins d’une demi-douzaine d’espèces différentes.

  • 1990

Naissance de Rexy.
Les premiers dinosaures de Jurassic Park sont envoyés à Isla Nublar.

  • 1991

Rexy est transférée sur Isla Nublar.

  • 1992

Décès de Sanjay Masrani. Son fils, Simon, hérite de Masrani Global et en devient le directeur général.

  • 1993

- Juin : Un accident sur Isla Nublar provoque l'interruption des travaux. Les investisseurs du projet, représentés par l'avocat Donald Gennaro, demande à Hammond qu'il fasse venir un petit groupe de personnes afin d'avaliser le parc.
Pendant la visite d'approbation, l'Ouragan Clarissa frappe la région et Dennis Nedry coupe l'alimentation électrique du parc mais alors qu'il en chemin pour les docks de l'Est, il a un accident et un dilophosaure juvénile le trouve et le tue.
Les membres du groupe d'approbation sont livrés à eux-mêmes alors que les dinosaures s'échappent. Donald Gennaro, Ray Arnold et Robert Muldoon sont tués. L'alimentation est rétablie mais le parc est évacué et abandonné, condamnant le rêve de John Hammond.
Sur Isla Sorna, l'ouragan ravage les installations du site B et les employés sont contraints de relâcher les animaux.
InGen sombre dans une crise financière.

  • 1994

- Novembre : Wu est envoyé sur Isla Nublar dans le cadre d’une expédition afin de nettoyer les installations de Jurassic Park, de compter les animaux survivants et de déterminer les raisons de l’échec de la solution lysine mais les attaques incessantes de la part de la faune mettront un terme à l’expédition dont seul la moitié des membres parviendra à quitter l’île en vie.

  • 1995

Hoskins est engagé par InGen.
Henry Wu écrit son livre La prochaine étape : Une évolution des concepts de Dieu dans lequel il parle de la création de nouvelles espèces en utilisant la génétique.

  • 1996

- Décembre : Alors en croisière dans la région, une famille anglaise, les Bowman, accoste sur Isla Sorna mais leur fille Cathy est attaquée par une troupe de Compsognathus et elle est emmenée à l’hôpital. Ayant eu vent de l’incident, Peter Ludlow, le neveu de John Hammond, compte l’utiliser afin d'évincer son oncle et de prendre le contrôle total d’InGen.

  • 1997

- Mai : Wu dévoile la Karacosis Wutanensis, la première espèce de plante créer par l’Homme via l’hybridation du génome de plusieurs organismes différents. Cet accomplissement attire l’attention des médias ainsi que celle de Simon Masrani.
Opération récolte.
Incident de San Diego. Les regards du monde entier se tournent vers Isla Sorna.
- Décembre : John Hammond fait venir Simon Masrani à son manoir et lui propose de racheter InGen afin de la sauver de la faillite. Sur son lit de mort, il lui demande de reprendre le projet Jurassic Park dans l’espoir de protéger la faune d’Isla Sorna des interférences extérieures.
Il décédera peu de temps après.

  • 1998

Rachat d’InGen par Masrani Global.
Isla Sorna commence à être touchée par le tourisme illégal et le braconnage, des gens disparaissent.

  • 1999

Masrani Global n'obtient qu'un accès limité à Isla Nublar et à Isla Sorna, les Nations Unies refusant toute forme d'intervention sur ces îles.
InGen sort de sa crise financière.

  • 2000

Henry Wu commence à travailler sur le projet Jurassic World.
Les Nations Unies permettent à Masrani d’intervenir sur Isla Sorna. Il demande à InGen de créer un ordre paramilitaire dédié à la protection de l’île, les rangers.

  • 2001

- Juillet : L’Affaire Kirby. Des Ptéranodons s’échappent de la volière d’Isla Sorna et quittent l’archipel des Cinq Morts.
- Septembre : Les premiers Rangers arrivent sur Isla Sorna et on commence la construction de la base de Caer Draig, quartier général pour les Rangers et centre de recherches.
- Novembre : Les ptéranodons échappés arrivent jusqu’à Vancouver et y sèment la panique après avoir tué deux parachutistes et kidnappé un enfant. En collaboration avec la police locale, Hoskins et son équipe abattent les animaux.
- Décembre : Suite aux conséquences engendrées par l’incursion des Kirby sur Isla Sorna, le conseil de sécurité des Nations Unies autorise enfin Simon Masrani à lancer la construction de Jurassic World dans l’espoir de mettre fin au tourisme illégal sur Isla Sorna et d’éviter tout nouvel incident. Masrani rencontrera également Vic Hoskins qu’il engagera comme responsable de la sécurité sur le futur chantier.

  • 2002

- Janvier : Hoskins débarque sur Isla Nublar avec 50 hommes armés et établit une tête de pont au niveau des docks de l’Est qui sont restaurés afin de permettre l’arrimage de navires de ravitaillement, apportant avec eux les ouvriers et les matériaux de construction pour le chantier. Ils commencent à mettre en place un périmètre de sécurité autour du futur chantier et le nettoyage de la zone commence.
- Mars : La première pierre de Jurassic World est posée en présence de Simon Masrani. La construction débute officiellement.
- Septembre : Rexy est capturée par Vic Hoskins et son équipe et elle est remise en captivité.

  • 2003

CONFIDENTIEL

  • 2004

CONFIDENTIEL

  • 2005

Hoskins devient à la tête de la division sécurité d'InGen.
- Juin : Ouverture de Jurassic World

Dernière modification par The Geeky Zoologist (28-11-2016 22:03:02)


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#35 28-11-2016 21:11:43

JurassicOne
"La Grande"
Lieu : Jurassic World
Inscription : 24-03-2016
Messages : 1 007
Site Web

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Bien fait tout ça ! smile

Les étapes de la vie de Claire ? Et celles d'Owen ? Tu penseras à les faire apparaître ?
Pense également à mettre les dates de certains persos comme les neveux, leur parents, certains employés comme Hamada, Lowery et Vivian. wink

Je sais pas si j'ai mal lu...tu as mis la date de naissance d'Hoskins ?


tumblr_nvml24WdVO1u5tn07o3_400.gif

Hors ligne

#36 30-11-2016 15:12:04

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

JurassicOne a écrit :

Bien fait tout ça ! smile

Les étapes de la vie de Claire ? Et celles d'Owen ? Tu penseras à les faire apparaître ?
Pense également à mettre les dates de certains persos comme les neveux, leur parents, certains employés comme Hamada, Lowery et Vivian. wink

Je sais pas si j'ai mal lu...tu as mis la date de naissance d'Hoskins ?

Je vais seulement mettre les dates de vie des personnages principaux. Ainsi je ne penses pas par exemple mettre celles de Karen et de Scott étant donné qu'ils auront un très petit rôle dans la fic car comme tu l'auras remarqué, la scène se passant à la maison familiale a été virée et pendant la conversation téléphonique, on a uniquement le point de vue de Claire mais davantage d'informations sur le contexte familial des Mitchell seront distillées dans les prochains chapitres au travers des dialogues. Pour le coup, j'ai ajouté la date de naissance d'Hoskins après que tu ais écris ton post.

Tiens puisqu'on parle des personnages, en voici la liste (les personnages inédits sont en gras) :

Personnages principaux :
- Claire Dearing
- Owen Grady
- Gray Mitchell
- Zach Mitchell
- Victor Hoskins
- Simon Masrani
- Henry Wu
- Lowery Cruthers
- Vivian Krill
- Zara Young
- Barry Gauthier
- Miranda Liu, recrue chez les rangers.
- Julio Velasquez, recrue chez les rangers.
- Capitaine Katashi Hamada
- Lieutenant Eugène Brunet, un ancien mercenaire français et instructeur chez les rangers.
- Erin Laurence, pilote d'hélicoptère chez les rangers.

Personnages secondaires :

Rangers
- Niall Forrester
- Selma Page
- Kayden Murray
- Patience Bellamy
- Lieutenant Valéria Escher
- Lieutenant Duncan Glenmore

Conseil d'InGen
- Alistair Iger
- Susan Lynton
- David Fallberg
- Claudia Grey

Mercenaires d'InGen
- Edward Torres*, second d'Hoskins.
- Gregor Sherman
- Paco Cortès, membre de la tribu des Tun-Si et né sur Isla Nublar.
- Damian Custer

Autres
- Karen Dearing
- Lambert Ross, ex-employé d'InGen Security et propriétaire de l'Iguanodon Éméché.
- Rachel Hill, journaliste au San Diego Herald.
- Hal Osterly
- Jim Drucker
- Erica Brand

*Ce n'est pas vraiment un personnage inédit puisqu'il est déjà présent dans le film (il est incarné par Michael Papajohn) et le seul truc que j'ai fais c'est lui donner un nom.

Dernière modification par The Geeky Zoologist (30-11-2016 15:13:37)


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#37 04-12-2016 16:29:21

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 951

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

J'ai repris la lecture et je suis actuellement en train de lire le chapitre 5 avec un peu de retard.
Voici mes quelques commentaires.

J'aime beaucoup ta description de l'arène de l'I.rex.
Et au vu du niveau de sécurité mis en place, je suis curieux de savoir comment la bête va s'évader.

A propos de la raison pour laquelle Hamada 2.0 ne souhaite pas nourir l'hybride de proies vivantes, il me semble que soit tu t'es inspiré du dialogue lâché à l'origine sur internet, soit c'est exactement le même.
Mais dans les tous les cas, c'est franchement top !
Cette ébauche de dialogue est géniale et je ne comprends pas pourquoi ils ne l'ont pas incluse dans le film.

L'I.rex a l'air je dis bien "a l'air" d'être plus effrayant que celui du film.
Je t'avoue donc mon exigence d'attendre un I.rex qui me ferait réellement ressentir de la peur à travers tes lignes de texte, là où pour le moi le film a échoué à me faire ressentir quoique ce soit. wink

Owen Grady 2.0 a écrit :

On ne te voit que très rarement sur l'île

Voilà le genre de phrase qui aurait convenue dans le film pour connaitre la vrai place de Hoskins dans cette vaste entreprise qu'est Ingen. Ça prend 1 seconde et pas besoin d'aller consulter un site internet pour savoir qu'il représente une autre société du groupe.

Très bon l'idée d’accélérer les projets d'Ingen en réponse à la concurrence.
La pilule serait mieux passée pour ma part si le film en avait fait autant et je ne comprends pas pourquoi ça n'a pas effleuré l'esprit des scénaristes. C'est pourquoi je l'avais abordé aussi dans mon récit. Mais peu importe j'aime bien ton développement personnel des choses, je préfère pour ma part ta vision des faits (pour le moment) à celle du film où tout est trop vite expédié.

Mais bon passons, la visite n'est pas encore terminée.

Hoskins semble aussi déterminé mais un peu plus malin que dans le film.
Au moins la position est claire : pas question de les envoyer en champs de bataille là où le film porte à confusion et a poussé la plupart d'entre nous à des spéculations alarmistes vis à vis de JW2.

La biographie de Claire est intéressante et peut-être m'en inspirerai-je pour développer enclore plus ma Claire dans mon JW 2.0. wink

Mais si je comprends bien, Wu n'est pas PDG d'Ingen ici mais juste généticien en chef (cf guéguerre entre les deux pour le poste de directeur du parc) ?


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#38 04-12-2016 18:39:34

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Monsieur ADN a écrit :

A propos de la raison pour laquelle Hamada 2.0 ne souhaite pas nourir l'hybride de proies vivantes, il me semble que soit tu t'es inspiré du dialogue lâché à l'origine sur internet, soit c'est exactement le même.
Mais dans les tous les cas, c'est franchement top !
Cette ébauche de dialogue est géniale et je ne comprends pas pourquoi ils ne l'ont pas incluse dans le film.

Je me suis bel et bien inspiré du dialogue dont tu parles (qui avait fuité à l'époque du tournage).

Monsieur ADN a écrit :

L'I.rex a l'air je dis bien "a l'air" d'être plus effrayant que celui du film.
Je t'avoue donc mon exigence d'attendre un I.rex qui me ferait réellement ressentir de la peur à travers tes lignes de texte, là où pour le moi le film a échoué à me faire ressentir quoique ce soit. wink

J'espère que ce sera le cas.
J'ai voulu faire des scènes vraiment angoissantes avec cette créature qui malgré sa grande taille, se révélera être limite insaisissable. Là où le T.rex est un pur condensé de force brute, mon I.rex est plutôt une adepte des coups de p**e.
Pour info, vous ne saurez à quoi elle ressemble exactement qu'à partir du chapitre 12 et l'entièreté de sa composition ne sera révélée qu'au chapitre 18.

Monsieur ADN a écrit :

Mais si je comprends bien, Wu n'est pas PDG d'Ingen ici mais juste généticien en chef (cf guéguerre entre les deux pour le poste de directeur du parc) ?

Dans cette version, Wu n'est pas à la tête de la compagnie toute entière mais uniquement de la division génétique et il ne travaille plus qu'à temps partiel sur Isla Nublar pour superviser les projets les plus importants. Il passe le reste de son temps à la fabrique de San Diego où à donner des cours et des conférences à Stanford et d'autres grandes universités californiennes.

Monsieur ADN a écrit :

je préfère pour ma part ta vision des faits (pour le moment) à celle du film où tout est trop vite expédié.

Je suis ravi que ma version te plaise. smile


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

#39 05-12-2016 09:47:00

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 951

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

The Geeky Zoologist a écrit :

J'espère que ce sera le cas.
J'ai voulu faire des scènes vraiment angoissantes avec cette créature qui malgré sa grande taille, se révélera être limite insaisissable. Là où le T.rex est un pur condensé de force brute, mon I.rex est plutôt une adepte des coups de p**e.
Pour info, vous ne saurez à quoi elle ressemble exactement qu'à partir du chapitre 12 et l'entièreté de sa composition ne sera révélée qu'au chapitre 18.

Sans spoilers la créature est différente de celle du film ?

Monsieur ADN a écrit :

Mais si je comprends bien, Wu n'est pas PDG d'Ingen ici mais juste généticien en chef (cf guéguerre entre les deux pour le poste de directeur du parc) ?

Dans cette version, Wu n'est pas à la tête de la compagnie toute entière mais uniquement de la division génétique et il ne travaille plus qu'à temps partiel sur Isla Nublar pour superviser les projets les plus importants. Il passe le reste de son temps à la fabrique de San Diego où à donner des cours et des conférences à Stanford et d'autres grandes universités californiennes.

Ok hâte de lire la biographie de ton Wu 2.0.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#40 05-12-2016 19:55:57

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 690

Re : Jurassic World (par The Geeky Zoologist)

Monsieur ADN a écrit :

Sans spoilers la créature est différente de celle du film ?

Oui. Son design est différent ainsi que sa composition génétique (de l'ADN de plus d'une dizaine d'espèces appartenant à plusieurs clades différents a été utilisé).

Je vais également profiter de ce post pour vous informer que le chapitre suivant est à 50% terminé et pour vous aider à patienter, je vous laisse avec un extrait. Enjoy.

Spoiler: Cliquer pour lire

« Comment la visite du groupe s’est passée pour vous ? Demanda Masrani à Wu.
Les deux hommes marchaient le long d’un sentier traversant un bosquet de palmiers et qui contournait la résidence de Simon Masrani, un manoir présentant un style colonial et qui avait été construit au sommet d’une colline quelque part dans le centre de l’île.
- Très bien. Répondit le généticien. Bien que l’hybridation génétique soit un domaine récent, ils en ont compris le fonctionnement dans les grandes lignes. Il n’y a eu que les détails qui leur aurait pu poser problème mais des années à faire de la vulgarisation scientifique ainsi qu’à enseigner à Stanford m’ont beaucoup aidé à les expliquer. Et de votre côté ?
- A part une journaliste qui a voulu prendre des photos en catimini, tout s’est bien passé bien que les retards des travaux et les problèmes liés au comportement de l’I.rex m’aient inquiété dans un premier temps mais Claire va régler ces problèmes et je reste confiant. Les premières réactions suite à la séance test sont très encourageantes pour la suite et quant à l’Indominus, juste un mot : Splendide ! Franchement je vous félicite, vous vous êtes surpassé pour faire cet animal.
- Merci, je suis ravi qu’elle vous plaise. Remercia Wu.
Ils arrivèrent au niveau du jardin situé derrière le manoir et d’où ils avaient une vue sur les champs vallonnés du centre de l’île où paissaient plusieurs troupeaux de dinosaures herbivores. Certains des animaux s’étaient arrêtés au bord d’une lagune afin de s’abreuver mais depuis le jardin, ils paraissent minuscules et ce malgré leur grande taille. Au-delà de la lagune, le Soleil était en train de se coucher et ce faisant, il baignait l’île dans une lumière dorée.
- J’avais l’impression d’avoir un véritable monstre des temps anciens devant moi et les sensations que j’ai vécues dans le Colisée étaient indescriptibles. Continua Masrani. C’était comme regarder un film d’horreur excepté que le monstre est bel et bien réel et a conscience de l’existence des spectateurs. Rien qu’à y repenser, j’en ai des frissons. Vous auriez dû voir la tête de Claire, elle était pétrifiée. Raconta-il.
- Cela ne m’étonne pas d’elle. Commenta Wu avec dédain.
Ils passèrent à côté d’une piscine au bord de laquelle on trouvait quelques transats et montèrent un escalier aux larges marches en pierre et arrivèrent au niveau de la véranda ouverte qui surplombait la piscine et où se trouvait une longue table en bois exotique. Masrani invita le généticien à s’asseoir sur l’une des chaises en rotin disposées autour de la table avant de prendre place face à lui. Wu déposa ses lunettes de Soleil sur la table et qui jusque-là avait été suspendues au col de son T-shirt.
- Quant aux membres de la délégation, ils ont été conquis, ce qui fait que nous avons notre sponsor. Lui apprit Masrani.
Une domestique émergea de l’intérieur du manoir en portant un plateau d’argent. Elle déposa le plateau sur la table, révélant à Wu un service de thé en porcelaine ainsi qu’une assiette contenant des scones, puis elle versa du thé dans deux tasses qu’elle servi à chacun d’entre eux et Masrani la remercia d’un hochement de tête.
- Je m’occupe du reste. Lui dit-il sur en souriant alors qu’il enlevait l’assiette de scones du plateau.
- Comme vous le désirez, Monsieur. Répondit-elle respectueusement avant de tourner les talons, retournant à l’intérieur du manoir.
Masrani prit sa tasse et la porta au niveau de sa bouche, soufflant sur le liquide ambré afin de le refroidir avant d’en avaler une gorgée.
- Je vous en prie servez-vous ! Dit-il en désignant du regard les scones.
Wu prit un scone et le déposa à côté de sa tasse qu’il saisit avant de se pencher au-dessus et d’en humer le contenu.
- C’est au jasmin ? J’adore le thé au jasmin.
- Exact. Il a été préparé avec des feuilles issues des plants cultivés sur cette île. Précisa Masrani.
Ils restèrent quelques secondes silencieux avant que Wu ne reprenne la parole.
- J’aimerais profiter du fait que m’ayez invité à prendre le thé pour vous parler de nouvelles versions.
A la prononciation du mot version, Masrani fronça les sourcils et se caressa la barbe.
- Voudriez-vous donc remplacer tous nos animaux ? Demanda-il.
- Pas tous, uniquement les premières espèces que nous avons clonées. Précisa Wu.
- Pourquoi, qu’est-ce qui ne va pas avec eux ?
- Rien à part le fait qu’ils ne ressemblent pas à de vrais animaux préhistoriques.
La réponse de Wu laissa Masrani songeur, il ne savait pas où le généticien voulait en venir.
...


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

En ligne

Pied de page des forums