Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 11-02-2015 15:53:54

Micka
"La Grande"
Inscription : 29-03-2014
Messages : 1 280

L'art de l'acteur

Aujourd'hui j'ouvre ce topic, concernant l'art de l'acteur au cinéma/théâtre. Ces gens qu'on juge dans tous ces films. Mais sur quoi se base un bon acteur. La question du jour pour moi: Pensez-vous qu'un bon acteur est schyzophrène ? Je pense notamment à ces acteurs qui rentrent à fond dans leur rôle et ne le quitte plus. La performance est impressionnante il est vrai... Mais dangereuse. Finalement, cette méthode poussée à l'extrême ne rendrait-elle pas l'acteur incontrôlable et du coup, ce ne serait pas tellement du génie ou du talent mais plutôt le résultat d'un esprit malmené. 

Pour avoir fait moi-même du théâtre, on m'a appris à ressentir des émotions sans jamais lâcher ma propre intégrité, à ne pas devenir le personnage mais plutôt à opérer une rencontre entre mon propre caractère et le personnage, donnant ainsi à chaque fois quelque chose d'unique selon l'acteur qui joue et sans pour autant mettre de côté un jeu riche en émotions qui ne seraient pas "fabriquées". Allez-y, lâchez-vous ! Qu'en pensez-vous ?


"Toi tu commences à me baver sur les rouleaux" Chuck Norris.

Hors ligne

#2 11-02-2015 15:56:59

Taylor BC
Carnotaurus furtif
Inscription : 08-07-2014
Messages : 3 212

Re : L'art de l'acteur

Je ne dis pas que c'est la bonne chose à faire mais assez drôlement, les prestations que le public retient le plus sont bien celles où les acteurs ont du mal à quitter le rôle.

Hors ligne

#3 11-02-2015 15:57:04

maceo
Carnotaurus furtif
Lieu : Empire démocratique d'Imhotep
Inscription : 04-07-2012
Messages : 2 989

Re : L'art de l'acteur

Faudra m'expliquer le rapport avec la schyzophrenie.


"Jean-Paul, je ne comprends pas. Je clique, je clique sur votre site, mais ça ne marche pas…" Manuel Valls

Hors ligne

#4 11-02-2015 15:58:38

Taylor BC
Carnotaurus furtif
Inscription : 08-07-2014
Messages : 3 212

Re : L'art de l'acteur

Le dédoublement de personnalité Maceo... Certains acteurs se laissent consumer par le rôle jusqu'à devenir le personnage qu'ils incarnent.

Hors ligne

#5 11-02-2015 16:00:00

efde71
"La Grande"
Lieu : 38
Inscription : 27-04-2009
Messages : 1 759
Site Web

Re : L'art de l'acteur

Entre les rêgle de l'acteur studio et le reste...
Un bon acteur doit être capable de faire ressentir ce qu'il ressent, sans tous les flonflon qui tourne autour.
Exemple: la tristesse sans les violons par exemple...

On oublie aussi,que au théatre, les acteurs sont sans filets, et s'ils sont mauvais, ça se voie... Au cinéma ou à la télél, à la limite, on peu refaire 150fois la prise, ça n'a aucune importance, on arrive toujours à ratrappé le mauvais acteur...

On oublie: pour faire un bon film: un bon scénar, un bon réalisateur, des sous, et un acteur correct...


une petite visite à mon site.
Merci wink

Hors ligne

#6 11-02-2015 16:03:23

Micka
"La Grande"
Inscription : 29-03-2014
Messages : 1 280

Re : L'art de l'acteur

Le terme est fort. Mais je voulais dire par là des acteurs qui s'oublient et se font complètement bouffer par le personnage et y laisse leur propre personnalité au passage. Je sais pour avoir déjà essayé qu'il vaut mieux être assez équilibré dans sa vie en tout cas ou ne pas trop jouer des choses qui nous ressemblent trop, trop sombres, trop en rapport avec des évènements traumatisants ou déprimants qu'on aurait vécu.

Cela dépent. Mais lorsque j'ai participé au festival d'Avignon, j'avais des scènes assez noires et comme en dehors de la pièce, l'ambiance était en plus mauvaise, je ne quittais jamais cet état dépressif. Du coup la ligne entre réalité et fiction s'est floutée et m'a un peu foutue en l'air avant que je ne décide de prendre du recul. Donc même sans incarnation, il faut néanmoins faire attention à ce qu'on joue.


"Toi tu commences à me baver sur les rouleaux" Chuck Norris.

Hors ligne

#7 11-02-2015 16:07:03

maceo
Carnotaurus furtif
Lieu : Empire démocratique d'Imhotep
Inscription : 04-07-2012
Messages : 2 989

Re : L'art de l'acteur

Taylor BC a écrit :

Le dédoublement de personnalité Maceo... Certains acteurs se laissent consumer par le rôle jusqu'à devenir le personnage qu'ils incarnent.

La schyzophrenie n'est pas un dédoublement de personnalité.
Ça m'énerve quand on utilise des noms de maladies psychologique/psychiatrique sans savoir ce que ça veut dire.


"Jean-Paul, je ne comprends pas. Je clique, je clique sur votre site, mais ça ne marche pas…" Manuel Valls

Hors ligne

#8 11-02-2015 16:07:39

Micka
"La Grande"
Inscription : 29-03-2014
Messages : 1 280

Re : L'art de l'acteur

Bon ben excuse moi Macéo pour ce terme déplacé. C'était pas le bon. smile

Le cinéma pose néanmoins une difficulté que le théâtre pose moins. Si au théâtre, on fait son boulot correctement en début de représentation et on chauffe bien l'ensemble, le reste coule presque de source. Les acteurs ont été bien préparés pour les scènes qui suivent. Ils ont tout dans l'ordre chronologique et si ils sont dans un bon soir n'on qu'à se laisser porter. Au cinéma, tu fais rarement la scène d'un coup, tu fais tout le désordre, te rappeler tout ce qui s'est passé avant, l'incorporer sans le jouer au préalable. Ca demande aussi une sacré préparation. Surtout quand il s'agit de refaire une prise.

Cela dit, la difficulté majeure au théâtre est de refaire. Dans un film, quand c'est dans la boîte, c'est ok. Au théâtre, tu peux réussir un soir. Mais à la représentation suivante, il faut éviter de vouloir à tout prix essayer de recréer ce qu'il s'est passé la veille.

Dernière modification par Micka (11-02-2015 16:08:10)


"Toi tu commences à me baver sur les rouleaux" Chuck Norris.

Hors ligne

#9 11-02-2015 16:09:16

Luckas62
"La Grande"
Lieu : Samsung Innovation Center
Inscription : 25-04-2014
Messages : 1 611

Re : L'art de l'acteur

maceo a écrit :
Taylor BC a écrit :

Le dédoublement de personnalité Maceo... Certains acteurs se laissent consumer par le rôle jusqu'à devenir le personnage qu'ils incarnent.

La schyzophrenie n'est pas un dédoublement de personnalité.
Ça m'énerve quand on utilise des noms de maladies psychologique/psychiatrique sans savoir ce que ça veut dire.

Ça veut dire quoi alors d'après toi?


"J'ai toujours raison parce que je suis l'admin!"
"Je n'écoute pas les membres du forum qui le font vivre"
"J'aime banir, c'est mon métier!"
Laaris 2016, forever  kiss

Hors ligne

#10 11-02-2015 16:11:49

maceo
Carnotaurus furtif
Lieu : Empire démocratique d'Imhotep
Inscription : 04-07-2012
Messages : 2 989

Re : L'art de l'acteur

Pas besoin de s'excuser, c'est juste qu'en ce moment je remarque que les gens utilisent des noms de maladie psychologique/psychiatrique sans en connaitre le sens. C'est surtout le cas avec l'autisme et la schizophrénie.


"Jean-Paul, je ne comprends pas. Je clique, je clique sur votre site, mais ça ne marche pas…" Manuel Valls

Hors ligne

#11 11-02-2015 19:18:37

nicolasollivier
Banni(e)

Re : L'art de l'acteur

On dira par exemple que Jane Darc était schizophrène.

Ah quel métier spécial que celui d'acteur, de comédien, c'est bien pour ça que je cherche à intégrer une troupe.

J'ai mon bon ami comédien qui me parle souvent de son travail et qui la dernière fois m'a interpelé sur un fait qui l'inquiète justement, concernant les sentiments au théâtre et ses propres sentiments.

Je vous expose le problème:

Selon lui, tout les sentiments qu'il crée au théâtre lorsqu'il joue, sont en train d'empiéter sur sa manière de réagir dans la vie réelle, ce qui sous entend que, s'il veut se faire croire à lui même qu'il est amoureux d'une femme, il peut s'en convaincre, si il veut se convaincre qu'il est en colère après quelqu'un, il peut le faire, ce qui fait qu'il a l trait net impression de ne plus avoir qui il est vraiment en ce moment, c'est un peu comme si la partie théâtrale de son être prenait le contrôle de son cerveau et donc de ses capacités cognitives et de son rapport aux autres.

Alors bien sûr il est tout à fait capable d'être lui même et bien aussi de se rendre compte de se penchant pour le contrôle de ses sentiments et de les déclencher quand bon lui semble au lieu que cela ne vienne tout seul.
Nous avons donc parlé longuement, et je n'ai pas réussi totalement à pointer le problème, alors je ne pense pas à un dédoublement de personnalité, mais oui comme tu dis Mika, je pencherai pour le fait que le personnage est parfois tellement imprégné chez le comédien, que la barrière entre vie réelle et vie sur scène se confonde, et que son lui profond se transforme cet être aux sentiments contrôlés mais qui paraissent tout à fait réels parce que le jeu de l'acteur repose également sur ses propres sentiments naturels en se basant sur ses expériences ou ses peurs, et c'est bien là que le tout commence à se confondre.

Donc lui se pose beaucoup de questions en ce moment, et commence à se faire peur à lui même quelque part.

#12 11-02-2015 19:39:43

Micka
"La Grande"
Inscription : 29-03-2014
Messages : 1 280

Re : L'art de l'acteur

Je comprends cela. Il y a des moyens de prendre du recul par-rapport à ce que tu fais sur scène et ce que tu es dans la vie, pour justement couper un peu avec tout ça lorsque la représentation se termine. Jouer avec ses sentiments sur scène peut avoir un côté grisant. Mais il faut savoir le maîtriser et pas l'inverse, ou alors c'est ton âme qui se retrouve altérée. Pour de vrai, ça fait un peu roman dit comme ça, mais c'est la vérité. Si je peux apporter mon aide là-dessus, pour y être un peu passé moi-même qui sait wink

    La méthode Stanislavsky, d'où provient l'actor's studio est par exemple moins extrême, et même s'il faut faire attention, est beaucoup moins dangereuse. Tu peux jouer un psychopathe sans ressentir dans ta vie privée des émotions très noires.


"Toi tu commences à me baver sur les rouleaux" Chuck Norris.

Hors ligne

#13 11-02-2015 19:47:58

nicolasollivier
Banni(e)

Re : L'art de l'acteur

Ah faudrait-il que je parle de cette méthode à mon ami? Peut-être la connaît-il d'ailleurs, mais bon ça fait deux semaine que je ne l'ai pas vu, il répète quasiment tout les soirs, sa première représentation d'une de ses nouvelles pièces étant au mois de mars, ce qui va être génial c'est qu'il compte sur moi pour être là et dire ce que j'aurai pensé du travail qu'ils auront fourni, il sait que je marche à l'émotion alors ça lui plait, c'est bien aussi pour ça qu'il me pousse à faire du théâtre.

#14 11-02-2015 20:03:21

Micka
"La Grande"
Inscription : 29-03-2014
Messages : 1 280

Re : L'art de l'acteur

Il joue quoi ? Une création originale ou une pièce déjà écrite ?


"Toi tu commences à me baver sur les rouleaux" Chuck Norris.

Hors ligne

#15 11-02-2015 20:31:35

nicolasollivier
Banni(e)

Re : L'art de l'acteur

Une pièce déjà écrite, pas encore de création originale, la seule création originale pour le moment est un scénario que je développe provenant d'une de ses idées.

Je ne me rappel plus du nom de la pièce, comme il va en jouer plusieurs, j'ai peur de dire une erreur.

#16 12-02-2015 20:04:16

nicolasollivier
Banni(e)

Re : L'art de l'acteur

As-tu reçu mon mail Micka?

#17 12-02-2015 20:16:54

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 686

Re : L'art de l'acteur

efde71 a écrit :

Entre les rêgle de l'acteur studio et le reste...
Un bon acteur doit être capable de faire ressentir ce qu'il ressent, sans tous les flonflon qui tourne autour.
Exemple: la tristesse sans les violons par exemple...

On oublie aussi,que au théatre, les acteurs sont sans filets, et s'ils sont mauvais, ça se voie... Au cinéma ou à la télél, à la limite, on peu refaire 150fois la prise, ça n'a aucune importance, on arrive toujours à ratrappé le mauvais acteur...

On oublie: pour faire un bon film: un bon scénar, un bon réalisateur, des sous, et un acteur correct...

Bon nombre d'acteurs de cinéma ont débuté en tant qu'acteur de théâtre.

S'ils sont bons à l'écran, c'est qu'ils étaient déjà très bon sur scène.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#18 12-02-2015 20:50:38

Micka
"La Grande"
Inscription : 29-03-2014
Messages : 1 280

Re : L'art de l'acteur

Je suis en train de le lire Nicolasollivier smile


"Toi tu commences à me baver sur les rouleaux" Chuck Norris.

Hors ligne

#19 12-02-2015 21:30:27

nicolasollivier
Banni(e)

Re : L'art de l'acteur

Je viens de te répondre ^^

Pied de page des forums