Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#361 31-03-2019 19:57:48

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 786

Re : Stephen King

Après une œuvre divertissante ce n'est pas qu'une œuvre joyeuse ou simpliste barrées de multiples couleurs. Le divertissement peut venir du doute, d'émotions négatives... Comme la critique n'est pas que négative, le divertissement n'est pas que positif.

Après, rien n'empêche le divertissement au sens où on l'entend généralement de pouvoir évoquer quelque chose, une émotion, et de marquer notre façon de percevoir au-moins une chose, quelque soit cette chose.


Winter is coming.

Hors ligne

#362 31-03-2019 19:58:32

motherfuckintrex
"La Grande"
Lieu : 9 rue Bargue, Paris XV
Inscription : 03-05-2018
Messages : 1 048

Re : Stephen King

Ca s'appelle du bon divertissement en fait.


giphy.gif
Don’t fight for slavery! Fight for liberty!
Soldiers! in the name of democracy, let us all unite!

Hors ligne

#363 31-03-2019 20:00:12

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 786

Re : Stephen King

On le qualifie ainsi de façon simpliste oui.


Winter is coming.

Hors ligne

#364 31-03-2019 20:01:53

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Stephen King

Ouais mais fondamentalement en réalité, le fantastique n'est pas toujours très divertissant la majeure partie du récit. C'est bien pour ça que beaucoup trouvent Stephen King ennuyant.

Hors ligne

#365 31-03-2019 20:04:19

El Punisher
"La Grande"
Inscription : 07-03-2015
Messages : 1 460

Re : Stephen King

Aujourd’hui, c’est plutôt l’inverse, on garde uniquement la partie « cool » du fantastique.

Hors ligne

#366 31-03-2019 20:10:53

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Stephen King

"Les histoires fantastiques véritables doivent acquérir l'intensité de la réalité par une fidélité parfaite et très étroite de la Nature. […]. L'auteur doit introduire peu à peu, et graduellement, des phénomènes anormaux allégés à chaque instant par un détail prosaïque et familier."  Lovecraft

Je pense qu'ils ont un peu de mal à appliquer ça au cinéma aujourd'hui, c'est bien pour ça qu'ils rajoutent des éléments dans le film avec les enfants masqués qui sortent de nul part.

Hors ligne

#367 31-03-2019 20:12:14

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 786

Re : Stephen King

Lovecraft. Ce sacré Lovecraft.


Winter is coming.

Hors ligne

#368 31-03-2019 23:15:41

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 491

Re : Stephen King

"J'ai trouvé un vieux document écrit par un de mes amis savants de l'université de Miskatonic disparu mystérieusement, qui a retranscrit ce que lui avait dit un vieil autochtone drogué du fin fond de la Bayousie à propos de choses totalement impossibles à concevoir pour l'esprit humain.

Je vais vous les décrire dans le détail."

Y'a tellement de filtres entre le narrateur et son sujet chez Lovecraft que sa citation sur "l'intensité de la réalité" ressemble à du foutage de gueule.


Et pour ce qui est de retranscrire le fantastique en image j'ai lu qu'ils allaient adapter "La couleur tombée du ciel", qui raconte ce qui arrive à des gens entrés en contact avec une substance dont la couleur n'existe pas dans notre monde.
Ça me semble compliqué.

Dernière modification par Laaris (31-03-2019 23:26:05)


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#369 31-03-2019 23:54:31

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Stephen King

Laaris a écrit :

Y'a tellement de filtres entre le narrateur et son sujet chez Lovecraft que sa citation sur "l'intensité de la réalité" ressemble à du foutage de gueule.

Ça s'appelle des récits-cadre (l'équivalent d'une mise en abîme pour les livres).
Je pense justement que tu fais abstraction des filtres pendant la lecture et qu'ils ne sont remis en avant que vers la fin pour accentuer une sorte de doute mais en soi chaque récit est ancré dans une forme de réalité. Mais c'est clair que Lovecraft utilise cette technique à son paroxysme, c'est pareil pour la folie chez lui aussi.

Le paradoxe, c'est que ça donne une forme d'incarnation à tous ces récits sûrement parce qu'on est nous-même lecteur. Le Necronomicon par exemple, le livre fictif le plus incarné qui existe avec beaucoup de légendes urbaines alors que Lovecraft passe pourtant son temps à l'éloigner à l'encadrer de "filtres" (des récits rapportés de récits d'un récit de base d'un arabe poète fou).

Mais après c'est pas un truc spécifique de Lovecraft, il y a pas mal de récits fantastiques épistolaires ou avec des récits rapportés (journal intime d'un fou... ce genre de trucs).

Je me suis intéressé récemment au Roi en Jaune de Chambers (parce que le livre est cité plein de fois dans True Detective)  et le titre vient d'une pièce de théâtre fictive qui rendrait les gens fous à la lecture (c'est paru bien avant Lovecraft mais c'est le même délire et au final on apprend rien sur rien, si ce n'est des vagues récits qui s'entremêlent).  Après les auteurs américains reprennent ces délires entre eux.  Je pense que c'est quelque chose de très anglosaxon et qui a explosé avec la culture pulp.

Dernière modification par Freak (31-03-2019 23:55:33)

Hors ligne

#370 11-04-2019 07:31:00

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 491

Re : Stephen King

C'est pas ouf Simetierre apparemment.



You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#371 11-04-2019 11:59:09

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 786

Re : Stephen King

Ah bah oui c'est en content sur un mec qui se fait appeler "Le Cinéma est mort" qu'on peut se forger un vrai avis. Alors ouais le film me parait à moi aussi un mindfuck, mais pour le moment je ne l'ai pas vu et je ne compte pas sur les pessimistes de bas étages pour me donner conseil.


Winter is coming.

Hors ligne

#372 11-04-2019 12:21:11

El Punisher
"La Grande"
Inscription : 07-03-2015
Messages : 1 460

Re : Stephen King

Si tu t’identifies généralement au goût de la personne qui critique, tu peux plus ou moins jauger si le film vaut le coup d’œil ou pas.

Hors ligne

#373 11-04-2019 13:09:47

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 491

Re : Stephen King

C'est pas un mec c'est une émission de radio "Le cinéma est mort, une émission nécrophile". Tout est dit. smile


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#374 11-04-2019 16:21:04

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Stephen King

Laaris a écrit :

C'est pas un mec c'est une émission de radio "Le cinéma est mort, une émission nécrophile". Tout est dit. smile

Une des meilleures émissions d'ailleurs. Ecoutez ça au lieu de regarder vos chiasses de youtubers. angel


Laaris a écrit :

Par delà les collines d'Hollywood se trouve un lieu magique où l'on enterre les vieux films. Ils reviennent alors à la vie mais ils sont différents. Ils sont complètement cons.#Simetierre

Tout est dit  lol

Hors ligne

#375 11-04-2019 19:21:55

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 786

Re : Stephen King

Un mec, une émission, ça reste des personnes, puis c'est pas une émission qui a tweeté, c'est un mec ou une nana.


Winter is coming.

Hors ligne

#376 11-04-2019 20:35:21

Novaraptor1
Gallimimus
Inscription : 08-12-2017
Messages : 549

Re : Stephen King

tyeo30 a écrit :

Un mec, une émission, ça reste des personnes, puis c'est pas une émission qui a tweeté, c'est un mec ou une nana.

Tu connais le concept de personne morale ?  tongue

Hors ligne

#377 11-04-2019 21:30:25

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 786

Re : Stephen King

Bah oui j'ai fait des études de droit. Au cas où...


Winter is coming.

Hors ligne

#378 17-04-2019 07:25:04

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 491

Re : Stephen King

J'ai eu la faiblesse d'aller constater par moi même la nullité de Simetierre, et donc je confirme. sad

Dès le début c'est raté, la famille est à peine arrivée que déjà le film s'efforce de montrer des trucs chelous (cette procession de gamins masqués qui ne sert à rien) pour qu'on n'oublie surtout pas qu'on est devant un film qui fait bouh.
On n'a pas le temps de s'attacher à la vie tranquille de la famille, ce qui aurait pourtant amplifié l'impact des horreurs à venir.
Et même lorsqu'on est en plein dedans, le film s'emploie davantage a créer des moments de tension ponctuels plutôt qu'à faire ressentir le calvaire que vivent les personnages. Ce qui était pourtant la grande force du bouquin.
Genre le père met plus de temps à l'écran à descendre les escaliers lorsqu'il entend du bruit à la cave, qu'à profaner la tombe de sa fille, porter le corps à travers la forêt et l'enterrer sur le promontoire rocheux au milieu du territoire indien ...
Il le fait comme une formalité, le poids de son geste n'est pas du tout retranscrit, tout ce qui intéresse les scénaristes c'est que la gamine ressuscite pour que ça parte en slasher.

Autre gros problème à mon avis c'est que la gamine zombie parle, tient un raisonnement, discute avec ses parents de son état. Elle semble plutôt raisonnée jusqu'à ce qu'elle décide de tuer le voisin sans motif particulier. Puis elle rentre chez elle, de nouveau calme, et prend sa mère en grippe parce qu'elle sent que celle-ci la rejette, alors elle la tue aussi.

Là où le bouquin de King traitait avec âpreté de l'acceptation du deuil et surtout, comme souvent chez King, de la résistance au Mal et à la folie; faisant des revenants de simples instruments d'un rappel à l'ordre naturel des choses. Avec ce film on a parfois l'impression d'assister à une métaphore foireuse sur les déboires d'un père qui n'arrive pas à gérer une pré-ado, cherchant absolument à retrouver en elle sa petite fille chérie alors qu'elle a viré gothique hardcore en conflit avec sa mère.
Et comme toujours dans ce genre de situation, après avoir tenté en vain de recadrer l'adolescente effrontée, les parents se rangent de son côté pour avoir la paix et c'est le petit frère qui trinque. ^^


Enfin dernier truc décevant, le fait d'avoir transformé le trauma d'enfance de la mère en simple culpabilité suite à un accident. C'est vraiment de la paresse d'écriture je trouve.


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#379 17-04-2019 17:50:47

Freak
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 128

Re : Stephen King

Ouais donc tout ce que je redoutais est dans le film, prévisible.  Je n'irais pas le voir.

L'impossibilité d'installer une tension dramatique dans le temps, la paresse scénaristique, l'horreur pour adolescents, l'inexploitation de thèmes graves, personnage mal écrits, l'impossibilité d'installer un malaise continue et progressif...

Toutes les cases sont cochées une fois de plus. Et ça continuera comme ça pendant encore longtemps.

Dernière modification par Freak (17-04-2019 17:51:10)

Hors ligne

#380 17-04-2019 20:41:31

El Punisher
"La Grande"
Inscription : 07-03-2015
Messages : 1 460

Re : Stephen King

RIP les films d’horreurs et fantastiques au cinéma.

Hors ligne

Pied de page des forums