Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

Sondage: Jurassic Word: Fallen Kingdom est...
Un chef d'oeuvre !

1% (1)
Excellent !

13% (9)
Très bon !

26% (18)
Bon !

8% (6)
Pas Mal

10% (7)
Moyen

8% (6)
Pas terrible

5% (4)
Médiocre

4% (3)
Mauvais

4% (3)
Navet !

17% (12)
Votants: 73

#361 29-08-2018 12:56:19

Owen Grady
Tricératops malade
Inscription : 27-10-2017
Messages : 859

Re : Votre Critique

Pas de critique d'Inthepanda, je pense que c'est pas étonnant, étant donné qu'il a pas aimé le premier film.


WarpedWideeyedBassethound-max-1mb.gif

Yipee ki yay, le cornu !  cool

Hors ligne

#362 29-08-2018 14:52:08

BigG47
Carnotaurus furtif
Lieu : Dans son bocal
Inscription : 22-02-2016
Messages : 2 564
Site Web

Re : Votre Critique

Qu'allons nous devenir ????? cry

Hors ligne

#363 04-09-2018 09:57:57

TomWitwicky
Bébé Raptor
Inscription : 12-06-2015
Messages : 57

Re : Votre Critique

J'attends vraiment sa dispo en vidéo pour remater le film il y a de sacrés moments mais globalement le film dévie beaucoup du ton de la saga. On est devant un Lost World remanié mais la seconde aprtie est clairement un adieu à tout ce qui faisait le sel de la saga. Les adieux de l'île sont déchirants, j'ai beau avoir 37 ans je pleure encore comme ung amin devant la scène du nuage qui vient s'écraser sur le dino qui hurle. Que dire aussi de cette scène toute simple de la gosse qui ouvre la porte pour les dinos (qu'elle aurait du déja ouvrir pour que le gaz s'échappe d'ailleurs). Je trouve ça beau. Je le répète, j'ai 37 ans mais je trouve une beauté inouie dans ces créatures. Si on ajoute à ça le traitement "droit animal" et la place de l'homme, e je trouve FK réussit. J'espère que le troisième sera un beau mix de tout ce qui a fait la saga.

Hors ligne

#364 04-09-2018 13:10:39

Cachalot93
Jeune T. rex
Lieu : Dans les couloirs du temps
Inscription : 29-08-2018
Messages : 446

Re : Votre Critique

A titre personnel, j'ai plutôt apprécié Fallen Kingdom.

De manière totalement non-exhaustive (pour essayer de ne pas être trop long), je vais plutôt me concentrer là sur ce que j'ai aimé dans ce 5e Jurassic Park:

- J'ai vraiment beaucoup aimé la première scène sur Isla Nublar (même si le premier dialogue entre les deux gars dans le sous-marin est débile).

- L'utilisation du mosasaurus est tout ce que j'attendais de la bestiole et qu'on avait pas eu dans Jurassic World. Et le dernier plan de l'animal dans le film rappelle les rumeurs qu'on avait à l'époque de Jurassic Park 4 sur les ptéranodons qui attaquaient des surfers (ou un match de base-ball, je ne me souviens plus).

- L'intervention de Ian Malcolm et le "dilemme" sur le fait que les dinosaures puissent mériter d’être sauvés. Pareil que pour Jurassic Park 4, j'avais cette scène en tête à peu près comme ça depuis pas mal d'années, je suis content qu'elle soit dans un des films.

- La destruction des symboles de Jurassic Park. Ça a pas mal choqué une bonne partie des spectateurs et fans de la saga mais, dans l'optique de la fin de celle-ci au prochain épisode, ça ne m'a pas tellement dérangé.

- La scène de la cavalcade des dinosaures lors de l'éruption du volcan. Je craignais que ça ne soit que du bourrin mais finalement, ça m'a bien plu. Il y a un coté apocalypse et surtout fin du Crétacé que j'ai aimé.

- La fameuse scène de la mort du brachiosaurus sur le quai. Nombreux sont les fans qui la trouvent ridicule mais moi, elle m'a beaucoup touché. J'ai vu le film trois fois en salles et à chaque fois j'ai failli verser une larme.

- Au final, et contre toutes attentes, j'ai plutôt apprécié aussi l'indoraptor.

- Wu aussi, même s'il ne fait pas grand-chose. Le fait qu'il explique à Mills qu'il ne faut pas vendre l'indoraptor en l'état montre qu'il ne pense pas qu'à l'argent et ça ne me le rend que plus sympathique. Même si, personnellement, j'aimais toujours le personnage dans JW.

- Le fait qu'on mentionne (certes brièvement) Sorna et que Lockwood cite presque mot pour mot le discours de John Hammond à la fin de TLW big_smile !

- La mort des méchants. Surtout Mills. La façon dont ça se passe m'a semblé cliché au possible mais vu que je n'aimais pas Mills et les autres, au final, j'étais quand même content.

- La fin. Honnêtement, même à l'époque de Jurassic Park 4, je n'étais pas un grand fan de l'idée que les dinosaures puissent se rependre dans la nature à grande échelle. Mais en même temps, c'est logique d'en arriver là et même si c'est vraiment la porte ouverte à tout et n'importe quoi, j'ai bien apprécié ce passage.

Bon, j'avoue tout de même qu'il y a pas de trucs qui m'ont un peu dérangé (facilités, incohérences, trucs débiles) dans ce film. Je ne pourrais certes pas l'apprécier au même niveau que les trois premiers mais globalement j'en garde un bon souvenir. Je le reverrai avec plaisir quand il sortira en DVD (j'ai déjà fait la pré-commande, ça doit être le 9 octobre il me semble).

Personnellement, j'ai préféré Fallen Kingdom à Jurassic World smile .

Maintenant, j'espère que le sixième et dernier film arrivera à faire une fin convenable à la saga.

Dernière modification par Cachalot93 (04-09-2018 13:12:46)

Hors ligne

#365 04-09-2018 18:06:50

motherfuckintrex
"La Grande"
Lieu : 9 rue Bargue, Paris XV
Inscription : 03-05-2018
Messages : 1 050

Re : Votre Critique

Totalement d'accord avec cachalot sur les bons et les mauvais côtés du film...on est deux c'est déjà bien wink


giphy.gif
Don’t fight for slavery! Fight for liberty!
Soldiers! in the name of democracy, let us all unite!

Hors ligne

#366 05-09-2018 09:58:17

TomWitwicky
Bébé Raptor
Inscription : 12-06-2015
Messages : 57

Re : Votre Critique

Je pensais que la séquence sur Nublar ne durait pas longtemps mais c'est quasiment 50 minutes tout de même. Beau morceau.

Je ne savais pas que la scène du ponton était ridicule pour beaucoup. Que c'était beau et triste yikes

Hors ligne

#367 08-09-2018 20:43:22

The Geeky Zoologist
Gallimimus
Inscription : 02-06-2016
Messages : 663

Re : Votre Critique

Bon, j'ai enfin vu le film hier soir.


Verdict : Divertissement sympathique dans sa globalité mais au final pas vraiment marquant. Est à la fois tiré vers le haut par quelques plans bien travaillés et quelques idées de mise en scène et plombé par un scénario reposant sur des facilités pour faire avancer l'intrigue et des personnages archétypaux voir clichés.

Attention, quelques spoilers figurent non-cachés ci-dessous mais étant probablement l'un des derniers clampins à avoir vu Fallen Kingdom sur ce forum, cette mention serait presque inutile.

1) Réalisation, photographie et effets spéciaux

A l'annonce de Bayona en charge de la réalisation du film, j'étais rassuré pour être honnête même si avec le temps cependant, je ne me suis pas mis à avoir des attentes de fou, le bonhomme allant bosser sur une suite d'un film hautement lucratif appartenant à une grosse franchise et produit par un gros studio, ce qui fait que j'avais totalement conscience qu'il y avait peu de chances qu'il fasse là son meilleur film et c’est triste à dire qu’un cinéaste tel que lui est bridé dans sa démarche par les exigences d’un studio frileux.   

Malgré tout, la réalisation et la photographie de ce volet n’en reste pas moins bien des crans au-dessus de celle de JW. La photo d’Oscar Faura fait bien plus naturelle que celle de John Schwartzman sur JW, fade et trop lumineuse, et résultat son travail et celui de Bayona combinés parviennent à constituer quelques plans iconiques.
Ponctuellement dans le film, on a une ou plusieurs idées de mise en scène intéressantes qui contribuent à dynamiser les différentes scènes, le prologue étant l’une des meilleures du long-métrage.

Parmi les CGI, il y a du bon et du moins bon comme certains plans avec la lave, le Stygimoloch ou Blue surplombant la ville dans le désert. Je n’ai pas compris pourquoi ils ont mis toute cette animation avec le logo après le prologue, c’était pas très beau et inutile. Une apparition lente et sobre du titre avec la musique comme au début de tous les films précédents aurait suffi.
Pour les animatroniques, c'est gentil d'en avoir mis plus que dans JW mais si c'est en mettre juste pour contenter les fans, ça n'a que peu d’intérêt, surtout s'ils restent couchés la majeure partie du temps alors que dans JP3, Johnston a au moins eu l'ambition d'immerger son spinosaure et le faire bouger sous une pluie torrentielle pour l'attaque du bateau ainsi que de faire marcher sur plusieurs mètres les ptéranodons.

2) Musique

Avant de regarder le film, j'ai écouté la bande originale de Michael Giacchino plusieurs fois et malgré une légère déception suite à la première écoute, je l'ai de plus en plus apprécié au fil des écoutes et je serais même tenté de dire que je la préfère à celle de JW. Cette BO est différente de cette dernière tout comme celle de TLW l'était de celle de JP et ce n'est pas un mal, ça aide à conférer à chaque film une identité musicale propre (ici avec l'utilisation d'orgues et de chœurs). Par contre dans le cadre du film lui-même, j'ai l'impression qu'il y a eu des couilles durant le montage car soit certaines parties étaient trop en retrait, d'autres trop fortes et d'autres encore utilisées bizarrement (le thème de Grady et des raptors lors du décollage de l'avion par exemple).

3) Ambiance et émotionnel

Avec Bayona à la réal, beaucoup s'attendaient à être confronté à un film qui fait tirer la larmichette. Pour beaucoup ça semble avoir été le cas à voir les nombreux commentaires sur la scène du brachiosaure sur le quai (voir mon ressentit plus bas) mais dans mon cas, je dois avouer que j'ai pas eu masse d'émotions. Bon de base, j'ai un peu comme un cœur de pierre et que les films ayant réussis à me faire couler une larme se dénombrent à environ un peu plus d'une demi-douzaine (la moitié d'entre eux étant des blockbusters de Peter Jackson) mais avec le pitch d'un volcan provoquant une extinction de masse à l'échelle de Nublar, il y avait le moyen de faire des scènes rappelant l'ambiance de la crise K-T qui auraient pu vraiment m'émouvoir.
Quand je revois les concept-arts montrant un Gallimimus en train de brûler dans sa course ou un spinosaure être traversé de part en part par une bombe volcanique au milieu d’une véritable « tempête » de cendres, j’ai l’impression qu’ils ne sont pas allés au bout de leur concept et au final, les morts de quelques dinosaures pendant la débandade et la chute de la falaise ne provoque chez moi pas l’effet escompté à cause d’une certaine édulcoration. ça fait bizarre de le dire mais la scène de l'impact de la météorite dans Dinosaure de Disney m'a plus marqué que celle de la nuée ardente dans FK.
Pour la scène du brach sur le quai, mon cœur a un petit peu saigné et j'avais la gorge serrée mais je n'ai pas réussi à chialer comme d'autres.   Même si je me fous totalement qu'il s'agisse ou non du même brach que celui vu dans JP, le fait que ce soit la même espèce que l'on voit en premier sur Isla Nublar dans JP et en dernier sur cette île dans FK suffit pour l'aspect symbolique de la chose.
Le seul truc gênant dans ce passage c’est tout ce qui est en rapport avec la casquette de Dearing : De un, elle s’en sert pour se "masquer" des mercenaires à l’instar d’Elizabeth Swan et de son chapeau dans le deuxième Pirates des Caraïbes, ce qui est l’équivalent du coup des lunettes et de la coupe de cheveux distinguant Clark Kent de Superman et de deux, on met bien en évidence que c’est une casquette John Deere (entreprise fabriquant des engins agricoles). Ça à fait peut être plaisir à l’agriculteur au fond de la salle et qui a des machines de cette marque dans son exploitation mais ça reste un placement de produit qui est là on ne sait pas pourquoi.

Le coup du film "Le plus dark de la saga" ou du "plus brutal", franchement c'est du pipeau et TLW peut dormir bien tranquillement sur ses deux oreilles car pour moi le film ne répond pas à ses promesses sur ce plan-là. 
Premièrement il n'y a pratiquement que des méchants qui clamsent donc ça en fait le volet de la saga le plus inoffensif de ce point de vue-là. Alors oui, il y a un personnage positif qui meurt et c'est papy Lockwood, assassiné qui plus est, une première dans la saga, mais à sa mort, comme les autres , il manque quelque chose. C'est pas assez viscéral.
Dans le cas de Lockwood, on ne voit même pas Mills poser le coussin sur la gueule de Lockwood et voir ce dernier tenter de se débattre tant bien que mal alors qu'il s'étouffe peu à peu.
Et pour les autres et les blessures, il est où le sang ? De tout le film, il doit y avoir même pas assez de gouttes pour remplir un simple verre. Wheatley qui se fait arracher le bras, des petites gouttes ? Nope; Dearing qui se fait percer la cuisse par une griffe d'Indoraptor ? Juste une plaie; Le massacre dans l'ascenseur ? Un vulgaire cut; Les mercenaires tués par Blue ? Vite-fait la griffe qui s'enfonce dans le visage mais faut pas cligner des yeux; Les acheteurs attaqués par le Stygimoloch ? On les voit juste voler en l'air ou être renversés au sol, pas d'encornements ou d'os brisés.
Les seules morts montrées un tant soit peu gore, sont celles de Wheatley, malmené par l’Indoraptor, de l’Indoraptor lui-même, empalé sur les cornes d’un crâne de cératopsien, et celle de Mills, partagé entre le tyrannosaure et un carnotaure (un peu comme Carr dans TLW mais dans le cas de ce dernier, on entendait bien les hurlements de terreur du bougre et son corps être déchiqueté par le couple de T.rex alors qu’ici, presque rien).

3) Scénario et thématiques

Le scénario du film pose la question suivante : Les dinosaures que nous avons recrées sont menacés par un événement d’extinction d’origine naturelle, devons-nous les sauver ou les laisser s’éteindre ?
Il m’est difficile de répondre à cette question car d’une part j’aime les dinosaures et être contemporain de l’extinction de plusieurs espèces animales fabuleuses est une idée qui m’effraie  mais d’autre part, il faut se rappeler d'un truc primordial dans l'univers instauré par Michael Crichton : Les dinosaures recrées par InGen restent des putains d'OGM, une (re)création d'origine anthropique qui doit être impérativement être contenue au risque de menacer les écosystèmes actuels et avant tout, nous-mêmes, ce qui fait que je comprends et approuve même une grande partie de l’opinion de Malcolm sur la question et la décision prise par le sénat américain de ne rien faire (par contre Quid du gouvernement costaricain ?) est loin d’être insensée. Peut-être que via l’éruption du Sibo, la Nature cherche à corriger l’erreur qui a été faite de les récréer et peut-être qu’au lieu d’intervenir, il faut la laisser faire au risque que ça nous retombe dessus.
L’idéal serait peut-être de, comme dans le plan de Lockwood, sauver ceux qui peuvent l’être et les parquer dans une réserve isolée (ou plutôt un espèce de sanctuaire avec des enclos afin qu’ils ne ravagent pas l’écosystème local) où ils vivraient en paix et qu’ils ne nous menaceraient pas.
Par contre, si l’intrigue consistant à sauver de l'extinction des animaux préhistoriques dangereux pour l'Homme s’était déroulée dans l'univers du King Kong (D’après le livre compagnon du film de Peter Jackson, Skull Island est menacée à court terme par une érosion galopante entraînant une fragmentation importante des habitats et donc une concurrence acharnée entre les espèces), ma réponse aurait été Oui, il faut les sauver ! car là, ça aurait été de vraies espèces en danger dans leur milieu naturel dont il aurait été question et non pas de clones imparfaits de créatures certes incroyables et qui me fascinent, mais qui n'ont plus leur place dans notre monde et dont Isla Nublar est autant leur foyer que la Table Mountain est celui des Thars de l'Himalaya échappés du zoo de Cape Town.

Avec la fin d’Isla Nublar telle qu’on la connait, l’intrigue de la saga se déplace enfin sur le continent et je salue cette initiative de vouloir sortir des carcans instaurés dans la trilogie originale. Ainsi le fait qu'on détruise visuellement des symboles de JP premier du nom ou qu'on décide de placer la deuxième moitié du film dans un manoir et instaurer durant celle-ci un petit peu d'ambiance horrifico-gothique ne me dérange pas du tout et ça aurait été très hypocrite de ma part de critiquer cela sachant que je fais des choses similaires ou analogues dans ma fic de réécriture de JW.

Mais pour autant, est-ce que le potentiel recelé par le pitch de base a été bien servi par le travail de Trevorrow et Connolly ?
Et bien, le problème principal c’est qu’ils font avancer le scénario grâce à des situations téléphonées, des facilités, la connerie de certains personnages ou des situations de type « Pas de chance », énumérées et démontées dans d'autres critiques.
Mais dans tout ça, le truc qui m’a le plus énervé c’est la négligence de la cohérence géographique, que ce soit au niveau du film lui-même ou vis-à-vis des volets précédents.
Des exemples ? Le lagon de JW situé au centre de l’île qui est déplacé vers la côte avec ajout d’un canal et de GROSSES portes, du genre plus fragrant tu meurs ; l’enclos du T.rex de JP déplacé de la partie orientale de l’île (voir écrans de la salle de contrôle dans JP) au pied des versants sud-ouest du Sibo (voir cartes satellites de FK) ; le dit Mont Sibo qui pop entre deux films; le trio Dearing, Grady, Webb qui couvre la distance séparant la plage où ils se sont échoués des Docks de l’Est en un rien de temps ; l’Arcadia qui fait plus de cinq mille kilomètres en même pas une journée. Comment voulez-vous bâtir un univers cohérent si on s’amuse à retcon à tout va.

5) Personnages

a) Anciens

On retrouve dans ce film Claire Dearing et Owen Grady en tant que protagonistes principaux.
Je n’ai pas grand-chose à redire sur le second hormis le fait qu’ils ont un peu abusés à en vouloir en faire un héros d’action classique qui résiste à tout (échappe de peu à une coulée de lave, ressort indemne d’une nuée ardente, se bat tout seul contre les hommes de main de Mills et s’en sort vainqueur) et prend toutes les décisions et initiatives tandis que Dearing le suit.

Concernant Dearing, il y a un truc qui me gêne c’est son revirement.
Oui il y a eu la mort de l’apatosaure entre-temps qui l’a émue mais sachant que cet événement n’a pas été ressassé par Dearing durant le reste de JW, on aurait pu penser que c’était juste une scène mise là pour souligner le fait que l’I.rex tue pour le plaisir et pour avoir une scène d’émotion mais que nenni car il se trouve qu’entre les événements de JW et FK, elle a fait un virage à 180 degrés et est passée de capitaliste à naturaliste en l’espace de trois ans.
Comme Hammond entre JP et TLW me diriez-vous mais le truc c’est qu’Hammond, même quand il était le patron incontesté d’InGen avant la catastrophe de 1993, a toujours porté les dinosaures de son parc en très haute estime, les montrant avec fierté à ses visiteurs et allant même jusqu’à refuser le déclenchement de la solution lysine visant à les tuer, tandis que Dearing au début de JW ne les considérait que comme des Assets et faisait même preuve de dédain (« Elle est intelligente… pour un dinosaure. » en parlant de l’I.rex). De plus, tout au long de JP, on montrait Hammond accepter peu à peu que son rêve était condamné, ouvrant proprement la voie au revirement opéré entre la fin de JP et le début de TLW tandis que les scènes montrant l’évolution du regard que Dearing porte aux dinosaures, à part celle de l’apatosaure, il n’y a aucune autre notable.
Si cette évolution s’est davantage opérée entre les événements de JW et FK, il aurait fallu alors la montrer ou, au moins, la suggérer d’une manière ou d’une autre
Avec ce revirement soudain pour le spectateur non avertit et le bouquin de Tess Sharpe où d'après ce que j'ai lu, Dearing est tellement à fond dans les droits des animaux et idéaliste qu'elle en est quasi MarySuesque à dégouliner de guimauve, j'ai l'impression que Trevorrow et Universal n'ont pas voulu assumer avoir mis comme protagoniste dans JW un personnage au départ cynique et arrogant et maintenant on a juste une héroïne au grand cœur toute lisse comme on en a vu mille fois.

Quant à Wu et à Malcolm, leur temps de passages respectifs sont courts même si dans le cas du second, il n’y avait pas trente-six mille utilisations du personnage possibles hormis une intervention auprès du gouvernement où il fait part de son avis sur la question saurienne. Par contre le premier est à peine plus présent que dans JW mais on apprend que parmi tous les antagonistes du film, il est celui ayant le plus les pieds sur terre et conscient des risques liés à la prolifération de la technologie d’InGen bien qu'il conserve une certaine arrogance. J’espère vraiment qu’il sera beaucoup plus développé dans JW3.

b) Nouveaux

Le personnage inédit le plus intéressant est probablement Maisie de par son background pour le moins original (même si la révélation la concernant arrive en coup de vent et n'a que peu d'impact sur le spectateur) que Zach, Gray ou Kelly (même si Eric est cheaté, je l'aime bien ce petit. Il a le mérite de ne pas être chiant et d'avoir des ressources) mais le coup du "Je libère les dinos parce qu'ils sont vivants (non je savais pas cocotte) et que comme moi, ce sont des clones" c'est non et on a envie de lui dire : "Vois-tu choupette, la différence entre eux et toi, c'est que toi tu ne risques pas de te mettre à bouffer ou charger les gens si on te lâches dehors."
A voir si la révélation la concernant jouera un grand rôle dans JW3.

Webb n'a pas détrôné Amanda Kirby en tant que Jar Jar Binks de la saga comme je le craignais au départ et contrairement à elle, il a un minimum de compétences (en informatique et en infiltration aussi visiblement) mais il n'en reste pas moins le cliché du geek peureux auquel on a greffé quelques caractéristiques du personnage d’Arby Benton du roman TLW pour faire plaisir aux lecteurs de ce dernier.

Rodriguez quant à elle, elle est correcte et elle aurait pu être plus lourdingue mais on a l’impression qu’elle est là pour que la millenial blogueuse geek LGBT (cf scène coupée pour ce dernier point) électrice d’Hillary Clinton soit représentée et mettre un personnage de « femme forte et indépendante ». Je n’ai absolument rien contre ces dernières, au contraire je les affectionne même et j’aime beaucoup des personnages tels que Aeryn Sun de Farscape, le commandant Shepard version femme de Mass Effect, Chloe Frazer d’Uncharted, Lara Croft, Chrisjen Aveserala et Camina Drummer de The Expanse, Anne Bonny de Black Sails, Olenna Tyrell de Game of Thrones et tant d’autres, sans compter le fait que j’en mets quelques-unes dans mes écrits. Mais pourquoi j’aime bien celles citées et non pas la petite Rodriguez ? Parce qu’elles inspirent le respect, qu’elles ont du charisme et ne se contentent pas de faire de la provoc telle une lycéenne. Sans compter le fait d'être détentrice d'un diplôme de paléovétérinaire sans avoir opéré le moindre dinosaure auparavant...*rire* C'est comme être détenteur d'un permis sans avoir pris de leçons de conduite.

Lockwood, je suis tenté de dire que grosso modo c’est Hammond de TLW 2.0 soit un papy avec des problèmes de santé qui veut sauver les dinosaures et lié à la création de ces derniers. Cromwell joue bien et son personnage est plutôt bon mais on a comme une impression de déjà vu et quant à sa gouvernante Iris, sympa mais anecdotique. Geraldine Chaplin est là juste parce que c’est une pote de Bayona et qu’elle est apparue jusque-là dans tous ces films. Fondamentalement ça me gêne pas, nombre de réalisateurs collaborent sur presque tous les films avec un acteur en particulier.

Parlons des antagonistes et autant il y a trois en dehors de Wu, autant qualitativement ça ne vole pas bien car soit ils sont pitoyables soit ils sont clichés.
— Mills, le méchant principal du film (même l’Indoraptor est secondaire par rapport à lui) n’est qu’un traître cupide qui n’écoute personne. Bon il y a un truc que j’ai trouvé drôle chez lui et approprié à son personnage c’est qu’il ressemble à notre Jupiter national et lorsqu'il se (re)présente à Dearing et qu'il dit "Lockwood avait besoin de quelqu'un de jeune pour gérer sa fortune", j'ai pas pu m'empêcher de crier tout seul comme un con dans ma piaule "Et de dynamique !".
— Gunnar Eversol est là parce qu’on est en 2018 et qu’il faut avoir un méchant qui ressemble physiquement à Trump. Sinon le gars en lui-même, organisateur de vente aux enchères, peut être qualifié de pleutre et c’est tout tellement le personnage est peu caractérisé. Un peu dommage pour un acteur tel que Toby Jones.
— Ken Wheatley quant à lui fait tellement méchant cliché de film pour enfants en mode « je suis un vilain chasseur qui ne respecte pas les animaux » qu’on dirait qu’il sort tout droit d’un album de Marsupilami.

Après les personnages humains, passons maintenant aux autres "personnages" du film que sont les dinosaures.

6) Dinosaures


Pour un film où ils sont sensés être l'enjeu du film et donc au cœur de l'intrigue, c’est paradoxalement aussi le volet où ils m’ont le moins marqué tellement que certaines espèces sont reléguées au caméo (Il ne faut pas cligner des yeux pour louper le Parasaurolophus). C’est bien beau de mettre le plus de dinosaures de toute la saga mais si c’est pour que la plupart fassent « Coucou, je suis dans ce film. » avant de disparaître et de réapparaître pour quelques secondes plus tard, ça n’a pas d’intérêt.
Parlons des nouvelles espèces que sont le Sinoceratops, le Baryonyx et le Carnotaurus, l'Allosaurus et le Stygimoloch. Alors du point du vue des design, autant le carnotaure est l’animal le plus réussi de cette nouvelle trilogie et le Stygimoloch est sympatoche, autant le Sinoceratops et l'allosaure sont passables ou moyens (le premier car étant trop chubby et possédant des trous dans sa collerette pour je ne sais quelle raison et le second car son museau est trop allongé et est trop shrinkwrappé) mais le Baryonyx.... Ugh. Mais qui est le teuteu qui a accouché de ce design hideux et ininspiré au possible ?
Les mecs ils avaient engagé Julius Csotonyi pour faire quelques dessins de dinosaures pour le site du parc, dont un de Baryonyx et qui avait le mérite d'être conforme à ce que le registre fossile nous renseigne de l'animal en plus d'avoir de belles couleurs (peut-être un peu trop vives à mon goût mais ceci n’est qu’un détail). S’ils voulaient en faire une créature effrayante, il leur aurait suffi de changer un peu son coloris et après ça aurait été le travail de la réalisation de faire en sorte qu’il inspire la peur. Mais l’équipe du film a regardé le dessin de Csotonyi et a dû dire un truc du genre « Meh. Pas assez effrayant. Jean-Kévin vas s’ennuyer devant ça et on ne peut pas se le permettre. Essayons d’en faire un espèce d’hybride entre un croco et un dinosaure prédateur random». Le résultat est que on a un animal qui est tellement dissemblable de son homologue préhistorique que si on demande à un expert en dinosaures n’ayant pas suivi la production ou la promotion du film ce que c’est, il serait incapable de répondre.
Alors oui, certains vont me rétorquer que Wu a dit dans JW que les dinosaures d’InGen ne sont pas de véritables dinosaures puisque les trous dans leur génome ont été comblés avec l’ADN d’animaux modernes, ce qui est vrai et avait été aussi avancé dans le roman original, et que par conséquent il ne faut pas s’étonner si certains ne ressemblent pas aux animaux d’origine. J’avais avancé cet argument moi aussi à l’époque où je défendais JW mais il y a un problème avec la deuxième partie de ce postulat, c’est que Michael Crichton a dans le même roman, tenu à décrire son bestiaire préhistorique le plus fidèlement possible aux dernières découvertes scientifiques de l’époque et que si quelqu'un avait illustré sa version des différentes espèces et que l'on aurait mis les illustrations en question dans les livres de paléontologie d’alors, ça serait passé crème alors que mettez le Baryonyx ou le Pteranodon de la trilogie JW, tout de suite on verra qu’il s’agit de monstres hollywoodiens et non pas d’animaux.  Si on souhaite au moins respecter l’intention originale de Crichton concernant les dinosaures, ces derniers doivent être en effet des monstres de parc d’attraction comme dirait Grant mais de nature seulement et non d’apparence. Le travail du scénariste et du réalisateur doit alors consister à produire l’effet désiré avec ces animaux et à les utiliser à bon escient.  Là où le fait pour certaines espèces d’avoir des designs proches de ceux de la trilogie originale dans JW pouvait être excusable pour des raisons de continuité, foirer certaines parties de l’apparence physique d’espèces inédites relève juste du cynisme et de la paresse.
Il ne faut pas oublier que les gens vont regarder les Jurassic Park pour voir des dinosaures et pourquoi s’enquiquiner à faire des trucs moches et incorrects alors qu’il y a moyen de faire des animaux à la fois beaux, corrects et potentiellement menaçants. Et quitte à prendre des libertés artistiques, qu’ils fassent au moins des trucs qui aient de la gueule.
L’utilisation qui est faite du Baryonyx dans le film est symptomatique du problème touchant la majorité du bestiaire: Les dinosaures sont interchangeables.
Toujours dans le cas du Baryonyx, ça aurait pu être un allosaure ou n’importe quel autre théropode de taille similaire dans le bunker que ça n’aurait rien changé à la scène elle-même car le bestiau ne fait que grogner, rugir et tenter de choper les personnages dans ses mâchoires. Et ne parlons-pas du fait qu’il se prenne un peu de lave sur le coin de la tête et qu’on ne voit même pas cette dernière le brûler sérieusement. C’est un dinosaure bon sang, pas un personnage joué par Bob Lennon.
Par-là, j’entends plus particulièrement que les caractéristiques physiques ou comportementales spécifiques de chaque espèce ne sont pas du tout mises en avant ou utilisées. Si vous voulez que votre créature marque l’imaginaire des spectateurs, vous devez valoriser ces caractéristiques, qu’elles soient basées sur des connaissances paléontologiques ou totalement fictives.
Le Baryonyx était un prédateur semi-aquatique ? Intégrer le à une scène aquatique. Il a une grosse griffe ungéale ? Qu’il l’utilise pendant ses attaques. Le carnotaure était capable de grosses pointes de vitesse mais avait difficulté à négocier les virages ? Montrez-le… Les cératopsiens avaient un instinct de groupe très prononcé ? Montrez un groupe de Sinoceratops former un cercle défensif autour de leurs petits face à une menace…. De tous les nouveaux dinosaures, seul le Stygimoloch est exploité ainsi en fonction de son potentiel.
Et pour finir avec l’Indoraptor (nom mal choisit au passage), il est une chimère plus intéressante que l’Indominus de par son physique plus atypique et primal (dans le sens où il se déplace comme une bête de type loup-garou en courant sur ses quatre pattes) et ses tics comportementaux même si je me demande comment il arrive à sourire et à faire ses tractions. Dire que si il se serait évadé, on l’aurait peut-être retrouvé à la Gare du Nord en train de faire de l’exercice entre les voies ce con.



Malgré toutes les critiques que j’ai pu faire, je reconnais avoir passé un bon moment devant ce film qui est quand même meilleur que JW mais à l’heure où je publie cette critique, j’ai l’impression de déjà commencer à oublier le film, ce qui n’est pas très bon signe. Pour le prochain film avec des dinosaures, je ne veux pas juste passer un bon moment, je veux être émerveillé, terrifié, transporté, tenu en haleine, amené à réfléchir… Avec le retour de Trevorrow à la réal pour JW3, je suis parfaitement conscient que cela n’arrivera pas pour le dernier volet de la franchise Jurassic Park.


Note à chaud : 14,5/20 grand maximum (J'ai voté Bon ! dans le sondage ci-dessus mais j’ai beaucoup hésite à mettre juste pas mal). Etant donné que j’ai donné cette note à FK, je me dois d’abaisser celle que je donne à JW aux alentours de 13.


"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

"I have come up with a plan so cunning you could stick a tail on it and call it a weasel." Black Adder the Third

Hors ligne

#368 08-09-2018 23:06:11

JurassicOne
Tricératops malade
Lieu : Jurassic World
Inscription : 24-03-2016
Messages : 992
Site Web

Re : Votre Critique

Très intéressante ta critique The Geeky (quoique un peu longue) ! smile
Par contre :

The Geeky Zoologist a écrit :

à sa mort, comme les autres , il manque quelque chose. C'est pas assez viscéral.

C’est ton point de vue, après...c’est sûr que dans ta fiction (que dis-je, ton chef-d’œuvre littéraire !) c’est pas le monde des bisounours ! lol


tumblr_nvml24WdVO1u5tn07o3_400.gif

Hors ligne

#369 09-09-2018 10:43:07

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 690

Re : Votre Critique

Thegeekyzoologist a écrit :

Malgré toutes les critiques que j’ai pu faire, je reconnais avoir passé un bon moment devant ce film qui est quand même meilleur que JW mais à l’heure où je publie cette critique, j’ai l’impression de déjà commencer à oublier le film, ce qui n’est pas très bon signe. Pour le prochain film avec des dinosaures, je ne veux pas juste passer un bon moment, je veux être émerveillé, terrifié, transporté, tenu en haleine, amené à réfléchir… Avec le retour de Trevorrow à la réal pour JW3, je suis parfaitement conscient que cela n’arrivera pas pour le dernier volet de la franchise Jurassic Park.

On est sur la même longueur d'onde à propos du film.
Mais oui pour le coté émerveillement, peur, transporté, amené à réfléchir, tu peux rêver en sachant que c'est Connoly et Trevorrow aux commandes. Même si le prochain opus aura de bonnes idées.

D’ailleurs les critères que tu as cité, JWFK et son prédécesseur avaient le potentiel pour les avoir (malgré tout il y a un peu plus d'émerveillement dans JWFK que dans JW).


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#370 09-09-2018 12:45:10

Owen Grady
Tricératops malade
Inscription : 27-10-2017
Messages : 859

Re : Votre Critique

Ah ! Ça fait zizir de voir une autre personne qui a apprécié le film.  wink


WarpedWideeyedBassethound-max-1mb.gif

Yipee ki yay, le cornu !  cool

Hors ligne

#371 10-09-2018 10:30:18

TomWitwicky
Bébé Raptor
Inscription : 12-06-2015
Messages : 57

Re : Votre Critique

Revu hier pour monter à ma douce et tendre. Elle a adoré.
Moi j'ai ressenti les mêmes choses aux memes moments. Les moments de pure mélancolie (le ponton le dialogue Claire Owen avec le bébé triceraptops, la vidéo d'Owen, la libération avec la porte et enfin le plan du lion).
Et j'ai vu encore les mêmes défauts avec une ambiance ultra différente de tous les films dès la partie dans le manoir.

Hors ligne

#372 10-09-2018 10:33:08

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 817

Re : Votre Critique

C'est pas parce que l'ambiance est différente que ça en fait un défaut.


Winter is coming.

Hors ligne

#373 10-09-2018 16:12:44

motherfuckintrex
"La Grande"
Lieu : 9 rue Bargue, Paris XV
Inscription : 03-05-2018
Messages : 1 050

Re : Votre Critique

Bien au contraire


giphy.gif
Don’t fight for slavery! Fight for liberty!
Soldiers! in the name of democracy, let us all unite!

Hors ligne

#374 10-09-2018 16:53:52

TomWitwicky
Bébé Raptor
Inscription : 12-06-2015
Messages : 57

Re : Votre Critique

Tu compares aux autres films tu te dis qu'on est loin du film d'aventure

Hors ligne

#375 10-09-2018 17:25:37

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 817

Re : Votre Critique

Et donc? C'est pas ça qui en fait un défaut.


Winter is coming.

Hors ligne

#376 11-09-2018 11:43:39

TomWitwicky
Bébé Raptor
Inscription : 12-06-2015
Messages : 57

Re : Votre Critique

Imagine on fait de Harry Potter une comédie, c'est un défaut. Tu as aimé Harry Potter pour son identité. Tu changes l'identité, c'est un défaut. Ensuite à toi d'apprécier ce défaut par essence.

Hors ligne

#377 11-09-2018 16:30:16

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 817

Re : Votre Critique

Non c'est pas ça, tu peux faire quelque chose d'humoristique avec l'univers d'Harry Potter, si c'est bien fait ça ne dérange pas.


Winter is coming.

Hors ligne

#378 11-09-2018 17:00:06

Giu3232
"La Grande"
Lieu : London - UK
Inscription : 19-04-2009
Messages : 1 487

Re : Votre Critique

tyeo30 a écrit :

Non c'est pas ça, tu peux faire quelque chose d'humoristique avec l'univers d'Harry Potter, si c'est bien fait ça ne dérange pas.


Ça ne TE dérange pas, moi quand tu chies sur l’atmosphère originale je trouve que c'est une insulte au matériel d'origine et je trouve ça a vomir.

Hors ligne

#379 11-09-2018 18:28:13

tyeo30
Carnotaurus furtif
Inscription : 21-05-2017
Messages : 3 817

Re : Votre Critique

J'y peux rien si j'suis pas obtus.


Winter is coming.

Hors ligne

#380 11-09-2018 19:20:15

XenoCloud
Jeune T. rex
Lieu : Loire-Atlantique
Inscription : 08-02-2018
Messages : 304

Re : Votre Critique

Ce n'est pas forcément parce que l'on change l'ambiance qu'on ne respecte pas le film original. Prenez Alien :
Le 1er un vrai film d'horreur et suspens et le second un film d'action bien bourrin,et pourtant très bon.


oliver10.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums