Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 08-04-2013 19:57:05

Tehd
Carnotaurus furtif
Inscription : 15-04-2012
Messages : 2 740

Megalodon

Si certains ont un intérêt en cette fameuse espèce de requin géant du Miocène et Pliocène, on peut en discuter ici. Je suis pas paléontologue dans la vie, je me targuerai pas d'expert, mais je suis objectivement très très connaisseur, les prédateurs géants ayant toujours exercé une fascination sur moi (bigger is better). J'ai eu de longues discussions avec de nombreux spécialistes US en requins fossiles, et vais même me voir cité dans une publication. J'ai aussi activement participé à la page wiki anglaise sur le megalodon, la page est aujourd'hui notée comme bon article. A l'inverse, la page française est assez foireuse... Les informations sur les pages françaises sont d'ailleurs assez foireuses. N'en déplaise aux chercheurs français, malgré mon patriotisme assumé, les experts US sur le sujet sont bien plus en pointe.

Test du bbcode FluxBB
Test du bbcode FluxBB
Test du bbcode FluxBB
Le megalodon (signifiant "grosse dent") est une espèce éteinte de requin qui vivait il y approximativement 15.9  à 2.6 millions d'années, durant le Cénozoïque, du milieu du Miocène à la fin du Pliocène.

La taxinomie de C. megalodon a été débattue pendant près d'un siècle et est toujours disputée. Les deux interprétations majeures sont "Carcharodon megalodon" (famille des lamnidés) ou "Carcharocles megalodon" (famille des otodontidés). En conséquence, le nom scientifique de cette espèce est communément abrégé "C. megalodon" dans la littérature.

C. megalodon est considéré comme l'un des plus grands et plus puissants prédateurs dans l'histoire des vertébrés, et avait sans doute un impact profond sur les communautés marine. Les restes fossilisés (dents et vertèbres) suggèrent que ce requin géant atteignait une taille maximale de 15,9 à 20,3 mètres et confirment aussi qu'il avait une distribution cosmopolite (présence dans tous les océans, exceptés les pôles). Les scientifiques suggèrent que C. megalodon ressemblait à une version trapue géante du grand requin blanc, Carcharodon carcharias.

Mettons à mort deux fausses idées-reçues :

Le megalodon ne vivait pas à l'ère des dinosaures. Les derniers dinosaures non oiseaux ont disparu il y a 65,5 millions d'années, l'apparition du megalodon se situe il y a 28 à 25 millions d'années selon les recherches.
Le megalodon n'a pas été contemporain de l'homme moderne, mais il a été contemporain des hominidés. L'homme moderne date d'il y a 100 000 ans, le megalodon disparaissait des mers il y a 1,5-2 millions d'années.




Etant également au courant de découvertes pas encore publiées, je peux me permettre d'informer les intéressés au sujet de ce mythique top prédateur, au même titre que le T. rex ou le smilodon.

Dernière modification par Tehd (09-03-2015 06:51:53)

Hors ligne

#2 10-04-2013 11:00:03

Trav
Jeune T. rex
Inscription : 12-10-2011
Messages : 455

Re : Megalodon

Je suis choqué par la différence de taille entre le T-rex et e Mégalodon... Ce qui veut dire que le Mégalodon serait encore plus gros que les reptiles marin du crétacé.

Hors ligne

#3 10-04-2013 12:00:25

Medoc
Jeune T. rex
Lieu : Essonne, France
Inscription : 09-12-2012
Messages : 449
Site Web

Re : Megalodon

Ça me donne des frissons... Il est absolument monstrueux...

En plus les hominidés ont été contemporains de cette bestiole !


Roar

Hors ligne

#4 10-04-2013 12:16:16

Tehd
Carnotaurus furtif
Inscription : 15-04-2012
Messages : 2 740

Re : Megalodon

Trav a écrit :

Je suis choqué par la différence de taille entre le T-rex et e Mégalodon... Ce qui veut dire que le Mégalodon serait encore plus gros que les reptiles marin du crétacé.


A ce jour, le plus grand reptile marin est l'ichthyosaure géant Shastasaurus sikanniensis retrouvé en Colombie Britannique, avec une longueur de 21 mètres. Il se trouve pas contre que l'animal était assez mince pour sa taille et que la profondeur maximale de son corps n'excédait pas 2 mètres. Il ne devait donc pas être très lourd pour sa taille bien que je connaisse pas de chiffres par un auteur sur son poids. De plus, c'était pas un vrai top prédateur mais un équivalent des baleines à bec, édenté, se nourrissant de mollusques.

Ref : Giant ichthyosaurs of the Triassic—a new species of Shonisaurus from the Pardonet Formation (Norian: Late Triassic) of British Columbia

Parmi les pliosaures, les plus grands REELLEMENT identifiés et étudiés sérieusement sont le plus grand individu de Pliosaurus macromerus et le récemment décrit Pliosaurus funkei (alias Predator X).

Pliosaurus macromerus est connu par plusieurs spécimens, le plus grand connu à partir d'une grande mandibule :

Test du bbcode FluxBB

Colin McHenry dans sa thèse de 2009 a lourdement étudié les plus grands pliosaures dans le but de déterminer leur taille. Il a conclu que cette mandibule appartenait à un individu sans doute âgé de 12,7 mètres et pesant plus de 19 tonnes. D'aprés lui, il surpasse tous les autres pliosaures connus et ça inclue le Monstre d'Aramberri.

Ref McHenry : Devourer of Gods, 2009.

Pliosaurus funkei s'est avéré être finalement moins gros qu'annoncé au départ. Les deux spécimens sont estimés respectivement à 10-13 mètres de long. Conclusion faites attention à la surenchère médiatique.

Test du bbcode FluxBB

Ref : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/ … ought.html

Donc oui, de manière réaliste, C. megalodon pouvait atteindre de plus grandes tailles que tout reptile marin connu, même quand on le compare à un hypothétique pliosaure de 15 mètres.

Test du bbcode FluxBB

Hors ligne

#5 10-04-2013 14:57:45

Anonyme_2
Invité

Re : Megalodon

Yes j'adore cette bestiole, une de mes preferes.

#6 10-04-2013 23:29:34

Tehd
Carnotaurus furtif
Inscription : 15-04-2012
Messages : 2 740

Re : Megalodon

Concernant sa force de morsure.

En 2008, une équipe internationale de scientifiques conduite par Stephen Wroe mena une expérimentation pour déterminer la force de morsure du grand requin blanc, en utilisant un spécimen de 2,4 mètres et 250 kg. Ils ont ensuite isométriquement estimé sa force de morsure pour sa taille maximale confirmée (6,4 mètres, 3 324 kg) ainsi que celle du megalodon à son poids conservateur et maximum, plaçant la morsure de ce dernier entre 108 514 Newtons et 182 201 Newtons, respectivement entre 11 000 et 18 600 kg de pression. A comparer aux 18 216 Newtons pour le plus grand requin blanc, 1 800 kg, et 5 300 Newtons ou 550 kg pour le poisson placoderme Dunkleosteus.

En addition, Wroe et ses collègues ont souligné que les requins secouent la tête de droite à gauche en se nourrissant, amplifiant les forces générées. Au final, la force totale subie par la proie est sans doute plus haute que ces estimations. Cette force extraordinaire chez le megalodon doit être replacée dans le contexte de sa très grande taille (est. 48 000-103 000 kg) et les preuves fossiles indiquant qu'il était un prédateur actif de grandes baleines.

(Note : je dois quand même indiquer que ces forces ne devraient être considérées qu'indicatives, en cela qu'elles se basent sur les estimations du poids du megalodon qui restent des estimations, et sur le fait qu'elles se basent sur la morphologie des mâchoires du grand blanc alors qu'il n'y a pas de preuves ultimes que le megalodon ait possédé tout à fait la même morphologie. On peut toutefois se dire que sa force de morsure devait se situer dans ces eaux-là).

Le paramètres fonctionnels de ses dents :

Les dents extrêmement robustes du megalodon sont acérées, ce qui améliorait l'efficacité du découpage des proies. Le paléontologue Bretton Kent suggère que ces dents sont comparativement plus épaisses avec des racines plus massives que celles du grand requin blanc à taille égale. Elles ont donc un plus grand avantage mécanique. Des dents avec ces spécificités sont de bons outils à couper et ne craquent pas même en tranchant à travers des os. De par leur structure, elles ont été comparées par Jim Farlow aux dents de Tyrannosaurus rex (bien que les dents de T. rex possèdent une racine, comme tout tétrapode à dents, beaucoup plus longue, 2/3 de la dent).

Dernière modification par Tehd (10-04-2013 23:41:40)

Hors ligne

#7 11-04-2013 22:27:45

Kodeni
"La Grande"
Lieu : Picardie (Aisne)
Inscription : 27-05-2011
Messages : 1 270
Site Web

Re : Megalodon

Jamais été passionné par les requins mais ces détails m'impressionnent. Merci pour les infos.


Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne

#8 12-04-2013 01:46:45

Tehd
Carnotaurus furtif
Inscription : 15-04-2012
Messages : 2 740

Re : Megalodon

Merci encore. J'étudie cette espèce fossile depuis des années et je me sens récompensé par vos commentaires les gars.
Comme je disais les infos en français sur ce requin sont souvent soit pauvres, soit obsolètes. Je songerai éventuellement à utiliser tout ceci sur wiki un de ces jours...

Les sources alimentaires du megalodon.


Les requins sont généralement des prédateurs opportunistes. Toutefois, les scientifiques ont proposé que le megalodon était sans doute le plus formidable carnivore ayant jamais existé. Sa grande taille, sa grande vitesse potentielle et ses puissantes mâchoires formant un formidable arsenal en faisaient un superprédateur ayant la capacité de consommer un large spectre de la faune.

Les preuves fossiles indiquent que le megalodon chassait les cétacés (dauphins, petites baleines (céthotères, squalodontes, Odobenocetops), les grandes baleines (cachalots, baleines franches et rorquals)), les pinnipèdes, les marsouins, les siréniens et les grandes tortues de mer. Les mammifères marins étaient des cibles régulières pour le megalodon. De nombreux os de baleines ont été trouvés avec de claires marques de morsures (profondes entailles) faites par des dents correspondant à celles du megalodon. Des mises à jour ont révélé des dents de megalodon reposant à proximité de restes broyés de baleines, et parfois en association directe avec ces restes. Des preuves fossiles d'interactions prédateur-proie entre le megalodon et des pinnipèdes existent également. En une observation particulière, une dent de 12,7 cm de C. megalodon fut trouvée reposant très près de l'os d'oreille d'un lion de mer.

Le megalodon faisait face à un environnement hautement compétitif. Toutefois, sa position au somment de la chaîne alimentaire avait sans doute un impact profond sur la structure des communautés marines. Les preuves fossiles indiquent une corrélation entre l'émergence du megalodon et l'importante diversification des cétacés. Les megalodons juvéniles préféraient les habitats où les petits cétacés étaient abondants, alors que les megalodons adultes fréquentaient les habitats où les grands cétacés vivaient. De telles préférences ont dû se développer rapidement après qu'ils apparurent durant l'Oligocène. En addition, le megalodon était contemporain avec de nombreux odontocètes (cétacés à dents) macro-prédateurs (en particulier les cachalots "rapaces" et les squalodontes), qui faisaient aussi partie des top-prédateurs de l'époque, constituant une compétition au megalodon. En réponse aux requins macro-prédateurs géants, les odontocètes macro-prédateurs développèrent des adaptations défensives; certaines espèces devinrent des chasseurs en meutes, et d'autres atteignirent des tailles gigantesques, tel que Livyatan melvillei (estimé entre 13,5 et 17,5 mètres de long). A la fin du Miocène, les cachalots rapaces disparaissent et laissent un vide écologique. Le paléontologue Mikael Siversson soupçonne que les cachalots tueurs tels que Livyatan constituèrent une tentative échouée de supplanter les requins lamniformes prédateurs géants tels que C. megalodon du fait qu'à l'époque où le megalodon disparaissait (il y environ 2 millions d'années), les seules espèces de cachalots existantes étaient les formes spécialisées en chasseurs de calmars abyssaux.

Comparaison d'une reconstitution (plausible) des mâchoires d'un megalodon adulte avec celles de cétacés chasseurs (Livyatan, cachalot moderne et orque) :

Test du bbcode FluxBB

Comme d'autres requins, le megalodon aurait également été piscivore. Les indications fossiles démontrent que d'autres espèces notables de requins prédateurs (tel le grand requin blanc, déjà existant) répondirent à la pression compétitive du megalodon en évitant les régions fréquentées par ce dernier. Le megalodon avait aussi probablement une tendance au cannibalisme, comme de nombreux lamniformes modernes.


Stratégies d'attaques.

Les requins emploient souvent des stratégies de chasse complexe pour s'en prendre à de grandes proies. Certains paléontologues suggèrent que les stratégies de chasse du grand requin blanc offrent des indices sur comment le megalodon s'en prennait à ses proies exceptionnellement grandes. Toutefois, des indices fossiles suggèrent que le megalodon employait des stratégies plus efficaces contre les grandes proies que celles employées par le grand requin blanc.

Les paléontologues analysèrent les fossiles pour déterminer les types d'attaques employés. Un spécimen particulier, les restes d'une baleine du Miocène de 9 mètres de long appartenant à un genre non identifié, offrirent la première opportunité d'étudier quantitativement le comportement du megalodon en plein assaut. Le prédateur se concentrait avant tout sur les parties osseuses et robustes de la proie (épaules, nageoires, cage thoracique et épine dorsale), lesquelles sont généralement évitées par le grand requin blanc. Le Dr. Bretton Kent élabora que le megalodon s'évertuait à broyer les os et endommager les organes délicats (coeur et poumons) se trouvant dans le torse. Une telle attaque aurait immobilisé la proie qui serait morte rapidement des blessures à ces organes vitaux. Ces trouvailles clarifient également pourquoi ce requin était doté d'une dentition plus robuste en proportion à la taille que celle du grand requin blanc. En outre, la méthode de l'attaque pouvait différer entre des proies de tailles différentes. Les restes de certains petits cétacés (cétothères) suggèrent qu'ils étaient chargés brutalement par en-dessous avant d'êtres tués et dévorés.

Récemment, un squelette de cétothère datant de 15 millions d'années a été mis au jour à Sharktooth Hill, un site riche de nombreux fossiles du Miocène à Bakersfield, en Californie. Ce squelette est estimé avoir appartenu à une baleine estimée prudemment à près de 8 mètres de long. Les découvreurs, un couple de chasseurs de fossiles amateurs, se rendirent compte que le crâne de la baleine était manquant. Le paléontologue Chuck Ciampaglio en examinant la carcasse fossilisée découvrit deux dents de C. megalodon d'environ 15 cm à proximité du squelette. Il remarqua également que la colonne vertébrale était brisée et tordue en un angle de 30 degrés. Les observations ultérieures amenèrent à la conclusion que la baleine avait été percutée violemment par un megalodon estimé à 16 mètres de long par Ciampaglio d'après ses dents, et proprement décapitée par la morsure colossale de l'animal. Des tests effectués sur un modèle mécanique scientifiquement correct indiquent que la morsure pouvait potentiellement prélever près de 900 kg de substances organiques en une fois. Cette découverte fut relatée dans un programme de Discovery Channel.

Durant le Pliocène, des cétacés plus grands et plus avancés apparurent. Le megalodon a apparemment redéfini ses stratégies d'attaques pour faire face à ces grandes baleines. De nombreux os de nageoires fossilisés et des vertèbres caudales de grandes baleines du Pliocène furent retrouvés avec des marques de morsures de megalodon. Cette preuve paléontologique suggère en l'occurrence que le megalodon immobilisait une grande baleine en déchirant ou arrachant ses structures locomotrices avant de l'achever et de s'en nourrir. Selon Leonard Compagno, C. megalodon était capable de s'en prendre à de grandes baleines sans les tactiques coopératives que les orques modernes utilisent pour vaincre une proie difficile, les diverses reconstructions des mâchoires de C. megalodon suggérant un appareil prédateur capable d'infliger des blessures mortelles même sur un rorqual commun ou un rorqual bleu.

Test du bbcode FluxBB
Test du bbcode FluxBB
Test du bbcode FluxBB
Test du bbcode FluxBB

(j'ai les copyright)

Dernière modification par Tehd (12-04-2013 04:36:13)

Hors ligne

#9 12-04-2013 18:03:01

Tehd
Carnotaurus furtif
Inscription : 15-04-2012
Messages : 2 740

Re : Megalodon

Distribution et habitat du megalodon.

Les requins, en particulier les grandes espèces, sont hautement mobiles et démontrent un style de vie complexe ainsi qu'une large distribution. Les restes fossiles indiquent que C. megalodon était cosmopolite (répandu sur la majorité de la planète) et était commun des latitudes subtropicales à tempérées. Avant l'émergence de l'Isthme de Panama, les mers étaient relativement plus chaudes. Cela aurait permis à l'espèce de vivre dans tous les océans.

Le megalodon était suffisamment adaptable pour vivre dans un large éventail d'environnements marins (eaux côtières peu profondes, remontées d'eau côtières, lagons côtiers marécageux, littoraux sableux et eaux profondes de haute mer) et il présentait un mode de vie de style nomade. Les megalodons adultes n'étaient pas abondants dans les eaux peu profondes et se tapissaient surtout en haute mer. Le megalodon se déplaçait entre les eaux côtières et océaniques au fil des différents cycles de son existence.



Les zones de mise-bas.


Les preuves fossiles suggèrent que les sites de pouponnières préférés du megalodon étaient des zones d'eau chaude côtières, où les menaces de prédateurs pour les nouveaux-nés étaient mineures et la nourriture abondante. De tels sites ont été identifiés en la formation Gatun au Panama, la formation de Calvert au Maryland et la formation de Bone Valley en Floride. Comme c'est le cas avec beaucoup de requins, le megalodon donnait naissance à des jeunes en vie. La taille des dents des megalodons nouveaux-nés indiquent que ces bébés mesuraient de 2 à 4 mètres de long au total à la naissance. Leurs préférences alimentaires indiquent un changement ontogénétique : les jeunes megalodons s'attaquaient communément à des poissons, des tortues de mer géantes, des dugongs et des petits cétacés; les megalodons plus matures se déplaçaient ensuite dans les zones en haute mer fréquentées par les grands cétacés dans lesquels ils trouvaient leurs sources alimentaires.

Toutefois, un cas exceptionnel de reste fossile indique que les megalodons juvéniles doivent s'en être occasionnellement pris à des baleines de grande taille. Trois marques de dents d'un requin prédateur du Pliocène estimé à 4-7 mètres de long furent trouvées sur une cote d'une baleine bleue ou baleine à bosse ancestrale, montrant une preuve de cicatrisation subséquente. Les scientifiques suspectent que le coupable fut un jeune megalodon.

Test du bbcode FluxBB

Au Pliocène, une grande baleine se fait attaquer par un requin de 4 à 7 mètres suspecté d'être un jeune megalodon. La cicatrisation prouvera que la baleine était vivante et survivra à la blessure mais elle serait décédée pour une raison indéterminée quelques semaines plus tard.



Test du bbcode FluxBB

Un megalodon femelle adulte de 18 mètres met au monde dans une pouponnière d'eau chaude côtière abondante en siréniens du genre dugongs. Les megalodons nouveaux-nés s'en prennent directement aux mammifères adultes.



Test du bbcode FluxBB

Le megalodon adulte vivait en haute mer, régions fréquentées par leurs proies principales, les grandes baleines.

Dernière modification par Tehd (12-04-2013 18:22:55)

Hors ligne

#10 12-04-2013 18:08:03

Medoc
Jeune T. rex
Lieu : Essonne, France
Inscription : 09-12-2012
Messages : 449
Site Web

Re : Megalodon

Toutes mes félicitations pour cet article des plus passionnant.
Je ne connaissais pas le Megalodon il y a pas si longtemps, et je dois avouer qu'il me fascine déjà.


Roar

Hors ligne

#11 13-04-2013 13:41:34

Spino L
"La Grande"
Lieu : Isla Nublar
Inscription : 24-01-2010
Messages : 1 725
Site Web

Re : Megalodon

Aaaah moi qui adore les requins, cette article est une corne d'abondance! Merci merci merci Tehd pour l'article, c'est juste passionnant! big_smile


1907083c268d646f563edad31cd01ff3a09d361.jpg
«Je ne blâme pas les gens pour les erreurs qu'ils commettent, mais qu'ils en assument les conséquences!» - John P. Hammond

Hors ligne

#12 13-04-2013 15:51:24

Kodeni
"La Grande"
Lieu : Picardie (Aisne)
Inscription : 27-05-2011
Messages : 1 270
Site Web

Re : Megalodon

Très enrichissant. Merci.


Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne

#13 14-04-2013 21:19:18

monketsharona
Carnotaurus furtif
Lieu : Nancy
Inscription : 23-03-2013
Messages : 2 355

Re : Megalodon

j'adore les illustrations, cette créature m'a toujours fasciné ! et dire que de nos jours on tremble devant le Grand Requin Blanc !

Dernière modification par monketsharona (14-04-2013 21:19:39)


'Aucune force sur Terre ne me fera jamais aller sur cette île' (Alan Grant)

Hors ligne

#14 28-04-2013 22:57:30

Megalodon
Fossilisé
Inscription : 28-04-2013
Messages : 4

Re : Megalodon

Merci pour toutes ces Informations Carnotaure,
tout ceci me fascine vraiment, j'aimerai avoir encor plus de renseignements concernant le Megalodon. Il parait que c'est l'animal ayant la plus puissante force mandibulaire (bite force).

SVP serait-il possible d'avoir des références (livres, sites de recherches scientifiques) où je pourrait avoir plus de renseignements (l'allometrie du crane, la biomecanique la mâchoire et comment on calcul cette force la, les paramètres qui l'influencent, où se situe les points d'action des muscles qui entrent en jeux, ya t-il une formule pour la calculer?etc....)
Serait-ce possible d'avoir un tableau de classification des animaux ayant les mâchoires les plus puissantes?

lol, désolé j'ai tellement de questions, car actuellement pour mon stage, je dois faire des recherches sur le fonctionnement de la mâchoire des animaux ayant une grande bite force pour optimiser un objet.

Merci bien de m'avoir lu et vous remercie de vos réponses.

Hors ligne

#15 28-04-2013 22:59:30

TotoJP
Robert Muldoon
Lieu : Maubeuge
Inscription : 18-04-2009
Messages : 2 860
Site Web

Re : Megalodon

Megalodon a écrit :

ayant une grande bite

roll


"Ce que John Hammond et InGen ont fait à Jurassic Park, c'est créé des monstres de parcs d'attractions génétiquement modifiés, rien de plus et rien de moins."

Hors ligne

#16 29-04-2013 00:17:19

Greg13
Mosasaurus badass
Lieu : Hyères
Inscription : 22-10-2011
Messages : 5 719
Site Web

Re : Megalodon

J'ai du réfléchir 2 minutes avant de comprendre que bite force était de l'anglais ^^


"It's time fore the Jedi... To end." Luke Skywalker. 2017.

Hors ligne

#17 29-04-2013 09:27:43

Megalodon
Fossilisé
Inscription : 28-04-2013
Messages : 4

Re : Megalodon

MDR TotoJP
bien évidemment il s'agit de la force mandibulaire en Anglais, lol

Hors ligne

#18 29-04-2013 13:18:32

Kodeni
"La Grande"
Lieu : Picardie (Aisne)
Inscription : 27-05-2011
Messages : 1 270
Site Web

Re : Megalodon

Trop fort !


Pourquoi ne sommes nous pas immortels ? La menace qui plane sur le monde l'est bien elle !

Hors ligne

#19 30-04-2013 02:09:44

Tehd
Carnotaurus furtif
Inscription : 15-04-2012
Messages : 2 740

Re : Megalodon

Megalodon a écrit :

Merci pour toutes ces Informations Carnotaure,
tout ceci me fascine vraiment, j'aimerai avoir encor plus de renseignements concernant le Megalodon. Il parait que c'est l'animal ayant la plus puissante force mandibulaire (bite force).

SVP serait-il possible d'avoir des références (livres, sites de recherches scientifiques) où je pourrait avoir plus de renseignements (l'allometrie du crane, la biomecanique la mâchoire et comment on calcul cette force la, les paramètres qui l'influencent, où se situe les points d'action des muscles qui entrent en jeux, ya t-il une formule pour la calculer?etc....)
Serait-ce possible d'avoir un tableau de classification des animaux ayant les mâchoires les plus puissantes?

lol, désolé j'ai tellement de questions, car actuellement pour mon stage, je dois faire des recherches sur le fonctionnement de la mâchoire des animaux ayant une grande bite force pour optimiser un objet.

Merci bien de m'avoir lu et vous remercie de vos réponses.


L'étude récente portant sur la force de morsure du requin blanc et de C. megalodon est de Stephen Wroe et al. 2008.
Voici le lien :

http://faculty.washington.edu/fishguy/R … w-bite.pdf


Toutefois, il ne faut pas considérer ces valeurs comme gravées dans le marbre mais avant tout indicatives.

Cette estimation se base sur une extrapolation de l'appareil masticateur du requin blanc, basé sur la masse corporelle estimée par Gottfried du megalodon.

La vérité est qu'on ne connaît pas avec certitude la masse corporelle du meg (bien qu'il est très raisonnable qu'il ait au moins atteint et dépassé 50 tonnes), ni si sa mâchoire est rigoureusement identique dans sa structure à celle du requin blanc ou non. Même des changements subtils peuvent avoir un gros impact sur la force de morsure totale.

Donc c'est indicatif.

Il est difficile d'établir une liste des plus fortes morsures car les valeurs varient selon les auteurs (Wroe, Rayfield et Erickson sont les principaux) et les techniques.
Et certaines espèces n'ont pas encore été étudiées sur ce point.

Néanmoins, je classifierai personnellement le megalodon en premier. C'est avant tout sa taille gigantesque (est. 48-100 tonnes) qui le place si haut, avec une morsure estimée à 108 000-180 000 Newtons, soit 11 à 18,5 tonnes. Ce qui en fait la plus puissante morsure connue, mais proportionnellement moins puissante que celle d'un chat domestique !
A poids égal, les grands requins prédateurs actuels ne sont pas de très puissants mordeurs, du fait que leurs dents si aiguisées n'ont pas besoin de grande puissance pour tailler dans la chair.
Toutefois, il apparaît que les dents du megalodon n'étaient pas seulement coupantes mais très robustes, très épaisses et compactes, capables de percer à travers des os de baleines (ce que le requin blanc évite de faire).
Aussi, l'estimation de Wroe ne prend pas en compte les secouements latéraux que les requins font en mordant mais il apparaît que ces secouements amplifient encore plus la force de la morsure...

Il ne faudrait pas aussi oublier C. chubutensis, basiquement une version un peu moins grande du megalodon, qui en toute probabilité avait sans doute une morsure considérable.

Livyatan mordait possiblement avec une puissance approchante, bien qu'avec des mâchoires et des dents totalement différentes. Livyatan est le plus grand prédateur tétrapode connu de la science (les tétrapodes incluent tout ce qui a quatre membres, les reptiles, les oiseaux, les amphibiens, les mammifères). Les muscles maxillaires auraient apparemment été énormes. Livyatan possède aussi les plus grandes dents reportées, jusqu'à 36 cm de long (racine comprise). Mais aucune étude de morsure n'a encore été portée.


Les plus grands pliosaures aussi sont de possibles rivaux (Kronosaurus (10,5 m, 11 tonnes); Pliosaurus macromerus (13 m, 20 tonnes), Pliosaurus funkei (10-13 m)), du fait de leur mâchoires très robustes, considérées par certains spécialistes comme plus robustes et musclées que celles des crocodiliens.

Un spécimen de Kronosaurus de 6 tonnes a été estimé par McHenry comme ayant une morsure d'approximativement 30 000 Newtons, soit 3 tonnes, mais McHenry note que c'est probablement une sous-estimation parce que, basé sur les tests du crocodile marin, les expérimentations "à sec" produisent des résultats inférieurs aux tests in vivo.
Paradoxalement, le long crâne de Kronosaurus semble moins robuste en proportion que celui du crocodile marin, plus adapté à se saisir de grandes proies.
En tous les cas, les plus grands pliosaures avaient certainement une morsure massive mais il serait imprudent d'émettre une quelconque estimation.
Les 15 tonnes estimées pour le "Predator X", désormais nommé Pliosaurus funkei, sont obsolètes du fait que basés sur les premières estimations fausses du poids de l'animal, estimé à 45 tonnes pour 15 m de long. Désormais ramené à 10-13 m, son poids devait donc se trouver quelque part entre 10 et 20 tonnes en se basant sur Kronosaurus et P. macromerus. En toute logique donc, sa force de morsure maximale était donc sans doute bien inférieur aux 16 tonnes prédits initialement. Mais là aussi, nous attendons d'autres tests.


Une étude récente a autrement placé Deinosuchus avec une morsure d'approximativement 11 tonnes.
Il serait intéressant de déterminer ensuite celle de Purussaurus, un caiman géant estimé à 10-13 mètres, du Miocène, avec un museau arrondi et très épais.

Et enfin on arrive au bon vieux T. rex, qui a récemment été estimé avec une puissance de morsure potentielle de 3,5 à 5,7 tonnes.



Pour vous situer dans tout ça, l'homme mord avec approximativement 75-80 kg de pression (considérable vu notre poids), le Pit Bull à 120 kg, le Rottweiller à 150 kg, le lion et la hyène autour de 500 kg, l'alligator américain autour de une tonne, le grand requin blanc jusqu'à 1,8 tonnes, et les plus grand crocodiliens actuels autour de 2,5 tonnes.

Hors ligne

#20 30-04-2013 22:19:13

Megalodon
Fossilisé
Inscription : 28-04-2013
Messages : 4

Re : Megalodon

Merci pour toutes ces informations et surtout pour le lien,

alors comme ca les Informations concernant la taille et le poid du Megalodon reste un mystère...
Si je comprends bien , ce sont juste des estimation faites selon le model de la mâchoire du requin blanc, et rien nest certain concernant la forme de sa mâchoire...
serait-il possible d'avoir liens concernant les recherches éffectuées par ces 3 Auteurs cités (sur l'étude des plus fortes morsures). j'aimerai bien découvrir les différentes techniques possibles.
Jai pu avoir des documents pdf online en anglais, où actuellement je me retrouve avec 3 formules differentes pour calculer la force de Morsure...Dautre part grace à la ,,Finite Element Methode et Simulation,,
Je suppose que pour realiser un model , on a besoin de certaines mesures??? Ce pendant, j'arrive pas à trouver des informations concernant l'allometrie et la cinetique du crâne du requin ou du tyranosaure (avec les differentes forces qui entre en jeux, les distances comprises entres les articulations mandibulaires et le point de rotation, la taille de la mâchoire.....pour pouvoir faire un model )
Les dents joueraient donc un rôle sur la quantité de force émise par la morsure?
je comprends pas : <Ce qui en fait la plus puissante morsure connue, mais proportionnellement moins puissante que celle d'un chat domestique !> ????

le Livyatan avec une longueur de dent pareil pourrait être encor plus dangereux que le megalodon..

Humm je suis un peu surprise pour le T. rex lol, il était sur ma liste juste après le megalodon , et les crocodiles et alligators venaient en 4em position apres le requin blanc smile... j'ai encor à refaire lol

Pourrai-je avoir SVP des liens sur ces valeurs estimées ? afin d'établir un tableau de classification en citant ces réferences

je vous remercie

Hors ligne

Pied de page des forums