Jurassic-Park.fr | Le Forum

Bienvenue sur le forum Jurassic-Park.fr

Vous n'êtes pas identifié(e).

Sondage: Selon vous, Rick Deckard est-il un Réplicant ?
Oui

75% (9)
Non

25% (3)
Votants: 13

#41 17-07-2017 22:29:41

Freak
Carnotaurus furtif
Lieu : Léthé
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 012
Site Web

Re : Blade Runner (1982)

Déjà Villeneuve c'est mieux qu'un yes-man lambda qui sort de nul part (genre T.......) mais il faut quand même se méfier. J'espère qu'on verra plus la nuit et pas majoritairement l'ambiance jaunâtre avec le soleil. L'ambiance, je sais pas, c'est cyberpunk en tout cas mais je reconnais pour l'instant pas le cyberpunk de Blade Runner. L'ambiance technoir.

Harrisson Ford m'énerve à reprendre ses vieux rôles, clairement il n'était pas nécessaire dans la suite. D'ailleurs, le plan qui l'introduit dans la BA comme dans celle de SW7, ça me fait vraiment rire. On dirait la même chose.

Ryan Gosling me dérange pas plus que ça même s'il tire la tronche comme d'habitude mais bon.

Dernière modification par Freak (17-07-2017 22:31:12)


"Je veux en outre faire le plus possible de choses différentes dans ma carrière. Tout le monde va penser que je n'aime pas l'argent" Colin Trevorrow, 2015
"On va faire littéralement exploser l'île"  Chris Pratt, 2017
"Colin Trevorrow est un grand penseur" Jeff Goldblum, 2018

Hors ligne

#42 27-07-2017 09:49:57

Taylor BC
Carnotaurus furtif
Inscription : 08-07-2014
Messages : 3 212

Re : Blade Runner (1982)

Visite de la live-experience dans l'univers du film proposée aux visiteurs du comic-con :

Dernière modification par Taylor BC (27-07-2017 09:51:19)

Hors ligne

#43 27-09-2017 19:25:06

Taylor BC
Carnotaurus furtif
Inscription : 08-07-2014
Messages : 3 212

Re : Blade Runner (1982)

"Black-Out 2022", un court-métrage animé servant de préquelle à Blade Runner 2049 et réalisé par l'auteur de Cowboy Bebop :

Dernière modification par Taylor BC (27-09-2017 19:28:20)

Hors ligne

#44 04-10-2017 21:21:58

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Les différentes versions de Blade Runner :
https://www.ecranlarge.com/films/dossie … e-monument


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#45 09-10-2017 19:41:19

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Il y en a sur ce forum qui ont vu Blade Runner 2049 ?

Si oui qu'en avez-vous pensé ?


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#46 10-10-2017 08:23:57

nathan0
Tricératops malade
Inscription : 17-07-2009
Messages : 768

Re : Blade Runner (1982)

Je mets ma critique:
Comment faire la suite du meilleur film de science-fiction de tous les temps? était-il nécessaire de faire une suite à un film qui se suffit à lui même?
C'était ce genre de questions que je me posais avant de rentrer dans la salle...
Avant toute chose, vous devez voir le premier Blade Runner, tant il a inspiré de nombreuses œuvres que ça soit au cinéma, dessins animés, livres etc.
Alors oui, blade runner 2049 est un très bon film, probablement un des meilleurs films de l'année, et non, il n'égale pas le premier blade runner de Ridley Scott.
Niveau réalisation, Villeneuve confirme qu'il est le meilleur de sa génération: chaque plan est travaillé, chaque plan a un sens. Il met sa propre patte à l'univers tout en gardant certains codes du premier film. La photographie est probablement une des plus réussis de ces 10 dernières années, le travail sur les couleurs dans la ville de Los Angeles et dans la Wallace Corporation est juste à tomber.
Le casting est impeccable (Leto en fait peut-être un peu trop à certains moments), mais on retiendra Ana de Armas qui se révèle dans ce film avec une scène qui marquera probablement le cinéma (rappelant une scène de Her pour vous donner un indice), tant cette scène est forte, riche de sens et de symboles.
Le gros défaut du film reste la musique: à la limite du mauvais et de l'insupportable. Zimmer a totalement détruit le travail qu'avait fait Vangélis dans le premier film avec ses thèmes mélancoliques et oppressants. Ici on a juste des sons criards, des percussions à foison, sans réels thèmes ni lyrisme, montrant un manque d'inspiration profond..
On regrettera aussi un scénario parfois décousu, et des flashback "rappel" pas forcément nécessaire à la compréhension du film et des sous-intrigues qui n'aboutissent pas. Mais ce film laisse place malgré tout à beaucoup d'interprétations, ce qui est rare aujourd'hui pour être signaler
Alors oui, blade runner 2049 est moins bon que l'original, mais il a un réel sens, pose de nouvelles thématiques et réflexions sur ce qui fait de nous des Hommes, la limite entre robots et humains, l'un ayant au final plus d'humanité que l'autre.
Ce film ne disparaîtra pas comme des larmes dans la pluie...


"je ne blame pas les gens pour les erreurs qu ils commetent , mais qu ils en assument les conséquences"

Hors ligne

#47 10-10-2017 16:34:03

Ulfric Sombrage
Spinosaurus furax
Lieu : Au dessus de Dresde
Inscription : 19-07-2015
Messages : 7 554

Re : Blade Runner (1982)

Les Répliquants, c'est des robots ou des êtres organiques en fait ?


"I'd do it again" - Arthur "The Dresden Decimator" Harris
TjE-pi.gif

Hors ligne

#48 10-10-2017 17:10:04

Taylor BC
Carnotaurus furtif
Inscription : 08-07-2014
Messages : 3 212

Re : Blade Runner (1982)

Théoriquement, ce sont des créations entièrement organiques. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont si difficiles à détecter.

Hors ligne

#49 10-10-2017 18:56:43

BigG47
Carnotaurus furtif
Lieu : Dans son bocal
Inscription : 22-02-2016
Messages : 2 528
Site Web

Re : Blade Runner (1982)

Je rejoins Nathan0 sur la musique (insupportable) mais j'ai fortement apprécié le malaise permanent de ce film qui interroge sur les limites de l'humanité et l'humain concurrencé à la fois par les réplicants et les IA. Les seuls humains sont des êtres imparfaits et la condition de produits des réplicants est insupportable(dans le bon sens cette fois).
J'ai été plongé dans l'histoire et la lenteur de l'histoire m'a plu car c'est rare un film qui prend son temps de planter l'atmosphère de chaque lieux ainsi.

ET RYAN GOSLING ROULE EN PEUGEOT !!!!!!!

Hors ligne

#50 11-10-2017 21:17:56

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Taylor BC a écrit :

Théoriquement, ce sont des créations entièrement organiques. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont si difficiles à détecter.

J'ai toujours interprété les répliquant comme des êtres semi robotique semi organiques.
J'ai du louper un chapitre.

Ulfric Sombrage a écrit :

J'en ai eu plus ou moins rien à faire puisque j'ai pas compris quel était le but des 4 répliquants.

Ils reviennent sur Terre pour trouver le moyen de rallonger leur vie, d'autant plus qu'ils sont issus de la génération la plus élaborée avec j'imagine, la capacité à être pleinement conscient d'eux.
C'est ce que j'ai compris.

Dernière modification par Monsieur ADN (11-10-2017 21:19:01)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#51 12-10-2017 16:25:53

Ulfric Sombrage
Spinosaurus furax
Lieu : Au dessus de Dresde
Inscription : 19-07-2015
Messages : 7 554

Re : Blade Runner (1982)

En fait, je comprend pas trop l'intérêt de fabriquer des esclaves avec une conscience aussi poussée. Pourquoi pas en faire seulement des droïdes à la Star Wars, ou à la limite des androïdes à la Terminator, avec une conscience mais aussi des règles strictes.
C'est comme si pendant la traite négrière, les esclavagistes apprenaient à lire, écrire, compter et tirer les esclaves, en espérant après ça que tout se passe bien.

@ADN: Pourquoi avoir massacré tout les humains sur leur chemin alors ? Ils ont l'air plus agile que les humains, autant se cacher ou simplement voler un vaisseau, passer incognito sur Terre et rencontrer Tyrell.


"I'd do it again" - Arthur "The Dresden Decimator" Harris
TjE-pi.gif

Hors ligne

#52 12-10-2017 17:17:32

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Ulfric Sombrage a écrit :

@ADN: Pourquoi avoir massacré tout les humains sur leur chemin alors ? Ils ont l'air plus agile que les humains, autant se cacher ou simplement voler un vaisseau, passer incognito sur Terre et rencontrer Tyrell.

Je l'interprète comme une sorte de haine envers les humains classiques et particulièrement leur créateurs qui les ont amené faire des tâches ingrates hors de la Terre, d'où leur colère et leur instabilité.

Cette instabilité est peut-être aussi liée au processus de création des répliquant.
Je sais pas une erreur de programmation où d'encodage génétique.
Mais pour ce dernier point ça reste de la libre interprétation.
Faudrait que je me refasse le film une nouvelle fois pour mieux cerner tout ça.

Greg13 a écrit :
Monsieur ADN a écrit :

Vous n'avez pas pleuré des larmes de sang quand Roy Batty meurt après avoir donné sa conception de la vie ?

Non mais je trouve la scene touchante et tres belle surtout avec ce monologue parait il improvisé. J'aime bien le film mais faut reconnaître qu'il est chiant et lent

J'exagérais un peu en employant le terme"larmes de sang", j'ai aussi trouvé la scène émouvante mais sans pleurer devant.

Et pour être franc, c'est une réplique que j'ai piqué au Fossoyeur de Films mais chuuuuuuut faut pas le dire.


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#53 20-10-2017 21:37:36

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)


Dernière modification par Monsieur ADN (20-10-2017 22:13:26)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#54 22-10-2017 14:41:54

Freak
Carnotaurus furtif
Lieu : Léthé
Inscription : 21-01-2017
Messages : 2 012
Site Web

Re : Blade Runner (1982)

Enfin une suite tardive de qualité, qui n'est pas un reboot merdique, un remake déguisé ou une trahison.
Villeneuve explose la plupart de réalisateurs de SF, et quel plaisir de voir de la lenteur, j'ai eu des orgasmes visuels. Tout n'est pas parfait mais enfin, je crois que c'est la première fois depuis des années que j'aime autant une suite d'un vieux film.


"Je veux en outre faire le plus possible de choses différentes dans ma carrière. Tout le monde va penser que je n'aime pas l'argent" Colin Trevorrow, 2015
"On va faire littéralement exploser l'île"  Chris Pratt, 2017
"Colin Trevorrow est un grand penseur" Jeff Goldblum, 2018

Hors ligne

#55 22-10-2017 17:08:39

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Freak a écrit :

Enfin une suite tardive de qualité, qui n'est pas un reboot merdique, un remake déguisé ou une trahison.
Villeneuve explose la plupart de réalisateurs de SF, et quel plaisir de voir de la lenteur, j'ai eu des orgasmes visuels. Tout n'est pas parfait mais enfin, je crois que c'est la première fois depuis des années que j'aime autant une suite d'un vieux film.

Et bien mon cher Freak j'ai l'honneur de t'avouer que je te suis sur toute la ligne.

Et c'est une chose que nous avons en commun. grant

Blade Runner 2049.

Je vous avoue que j'ai pris la décision d'aller le voir vendredi soir non sans hésitations.
Depuis quelques temps, j'ai un énorme problème avec ce principe de suite ou repompes d'anciennes franchises ciné qui la plupart du temps me déçoivent à tel point j'ai quasiment arrêté d'aller les voir. Bon ceci dit à l'exception d'Alien Covenant et des deux derniers volets de planète des singes, Prométheus et la trilogie simiesque étant sortis avant qu'on nous bastringue à tire larigot avec les reprises de franchise.
J'ai donc du jouer les hypocrites de service quand j'ai pris la décision d'aller le voir (je l'avais fait aussi pour Rogue One à vrai dire, mais chuuuuuut... faut pas le dire à ma mémé), d'autant plus que l'inquiétude était grande, tant j'adore Blade Runner et son univers sombre et atypique.

Et à ma grande surprise, bah je suis tout sauf déçu et je dirait même plus, je le recommande à tous !!!
Et croyez moi, je suis tout étonné de vous dire ça... yikes

Freak a tout dit: Blade Runner 2049 ne trahi pas l'ouvre d'origine, au contraire il pousse la réflexion du premier film plus loin et respecte son univers tant dans son propos que dans l'aspect visuel.

Le film va même plus loin en poussant la réflexion vers des thématiques écologistes et une remise en question de l'ultra présence de la technologie dans notre quotidien.
Le coté écologique était présent dans le premier opus, mais indirectement via le visuel pollué des décors de LA.
Ici, on nous apprend clairement que la sur industrialisation a dégénéré en crise écologique majeure et que le salut de l'alimentation humaine repose sur une agriculture nouvelle avec élevage d'insectes.
Quant au thème de la dépendance des technologies, l'idée du black out a été bien trouvée.

Et visuellement, j'avais une crainte quant à la reprise du contexte visuel du premier opus : est-ce que ça
passerait aujourd'hui ?
La réponse est oui !
Les décors sont d'une fidélité sans équivoque.
Le film prend son temps pour planter ses décors ?
C'est un problème ?
Bah justement non.
Enfin, ENFIN, ENFIN une grosse production qui prend son temps. UNE PRODUCTION QUI PREND SON TEMPS !
Et ça marche !
Grâce à ce parti pris, on a le temps de savourer un visuel qui enrichi clairement la vision du monde telle que vue dans le premier film. Comme quoi prendre son temps n'est pas un problème en soi et l'est encore moins quand l'objectif est d'afficher une réflexion au spectateur sur le propos du film.
Vraiment dommage que Jurassic World n'ai pas pris son temps comme Blade Runner 2049 : imaginez le visuel avec des dinos et le parc montré avec ce genre de scènes de contemplation. Le top ça aurait été. Prenez en de la graine les scénaristes de JW 2 et 3.

Bref je m'égare mais quant au visuel, de bonnes idées innovantes ont été trouvées telles que l'hologramme qui peut suivre son propriétaire, les bars concerts hologrammes ou encore les drones pouvant êtres guidées par la voix rappelant le logiciel d'analyse photo du premier film.
Clin d'oeil et prolongement de la technologie subtils et intelligents.

Deckard n'est pas trop héroïsé, sa présence est équilibrée, me rassurant dans mes craintes.
Harrison Ford joue le personnage dans la droite lignée du premier opus.

Bien sur tout n'est pas parfait dans ce film, quelques clichés sont glissés ici et là, mais ne viennent pas entacher le déroulé du film.

Spoiler: Cliquer pour lire

Les réplicants qui veulent lever une armée et le méchant homme d'affaire mégalomaniaque philosophe.

Enfin autre point important : la musique.
Se vouloir l'héritage de Vangelis qui nous avait pondu à l'époque une BO si unique dans l'histoire du cinéma, ce n'était pas de la tarte.
Et qu'en dire ?
Je sens une volonté de vouloir respecter l'héritage de Vangelis et cette volonté, je l'ai ressenti.
Tout a était fait au maximum pour pouvoir coller au mieux et le résultat n'est pas mauvais du tout.
Cette BO est belle, envoûtante, mystérieuse, je l'écoute en rédigeant cette critique et l'esprit Vangelis est respecté au mieux. Mais son gros bémol c'est que cette BO est beaucoup trop homogène en comparaison à celle de Vangelis, là où ce dernier avait varié les sonorités.
Et puis ces courtes montées de synthé toutes droites copiées de la BO de Man of Steel... roll
La seule chose que je pourrait dire à Monsieur Zimmer, c'est que la musique de Blade Runner ce n'est pas que des variations de synthé et des percussions.
Mais bon, la tâche n'étant pas aisée, je pardonne. C'est l'intention qui compte pour le coup.

Surprise carrément inattendue pour résumer et un univers visuel à faire fondre mes pupilles.

Denis Villeneuve n'est pas un réalisateur de pacotille, il nous le montre une fois de plus et je sens qu'il fait partie des grand espoir du cinéma de ce 21ème siècle.
La seule que je vous conseille, c'est de foncer le voir .
Allez-y foncez !!!!

EDIT :
Ah oui au fait les équipes du son : moins fort la musique SVP, j'y tiens à mes tympans...

Dernière modification par Monsieur ADN (22-10-2017 17:44:16)


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#56 22-10-2017 22:20:02

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Désolé du double post mais je viens de trouver une orchestration de la BO de Blade Runner en symphonique et c'est pas pas mal du tout :


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#57 23-10-2017 13:22:11

BigG47
Carnotaurus furtif
Lieu : Dans son bocal
Inscription : 22-02-2016
Messages : 2 528
Site Web

Re : Blade Runner (1982)

Et le petit Denis va réaliser son propre "Dune"....
Comment vous retranscrire l'ampleur de ma hâte ?

Dernière modification par BigG47 (23-10-2017 13:22:25)

Hors ligne

#58 23-10-2017 13:47:08

Laaris
Ray Arnold
Inscription : 13-11-2010
Messages : 6 375

Re : Blade Runner (1982)

Ça va en faire des kilomètres de désert en travelling panoramique à 2 à l'heure sous étalonnage jaune pipi !


You either die a fan or wait for enough sequels to see yourself become the hater.

Hors ligne

#59 23-10-2017 17:30:46

Monsieur ADN
Mothafuckin' T.rex
Lieu : Dans ton sang
Inscription : 02-01-2014
Messages : 14 228

Re : Blade Runner (1982)

Laaris a écrit :

Ça va en faire des kilomètres de désert en travelling panoramique à 2 à l'heure sous étalonnage jaune pipi !

Je trouve des travelling panoramiques de cités futuristes avec affiches publicitaires géantes et lumineuses plus alléchants que des travelling de désert. wink tongue

Avoue que tu aurais eu des travelling de dinosaures dans un parc d’attraction sous fond de climat tropical tu aurais été comblé ? wink tongue


"Dans d'autres siècles, les êtres humains voulaient êtres sauvés, ou améliorés, ou libérés, ou éduqués. Mais dans le nôtre, ils veulent êtres divertis. La grande peur de notre siècle n'est pas la maladie ou la mort, mais l'ennui. Un sentiment de temps libre entre nos mains. Un sentiment de ne rien faire. Le sentiment de ne pas être divertis."
Micheal Crichton

Hors ligne

#60 23-10-2017 17:31:35

BigG47
Carnotaurus furtif
Lieu : Dans son bocal
Inscription : 22-02-2016
Messages : 2 528
Site Web

Re : Blade Runner (1982)

lol oui si il prend le même chef op' !  big_smile

Dernière modification par BigG47 (23-10-2017 17:31:50)

Hors ligne

Pied de page des forums